Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Kings battent le Wild en fusillade

jeudi 2013-10-03 / 23:43 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Kings battent le Wild en fusillade
Kopitar et Carter marquent en fusillade et les Kings battent le Wild 3-2

ST-PAUL, Minnesota – Anze Kopitar et Jeff Carter ont marqué en tirs de barrage pour les Kings de Los Angeles, et Jonathan Quick a stoppé les deux tireurs qui se sont présentés devant lui pour mener son équipe à une victoire de 3-2 contre le Wild du Minnesota jeudi soir au Xcel Energy Center dans le cadre du match d’ouverture des deux formations.

C’était la première fois de l’histoire du Wild qu’il subissait un revers lors de son premier match de la saison à domicile. Minnesota avait en effet remporté 11 victoires consécutives en pareilles circonstances après avoir soutiré un verdict nul de 3-3 aux Flyers de Philadelphie à l’occasion de la toute première partie à domicile de l’organisation.

L’entraîneur du Wild Mike Yeo a indiqué que Quick était la raison principale qui expliquait pourquoi son équipe avait semblé s’éloigner de son plan de match, ce qui a empêché le Minnesota de dominer pendant les 40 premières minutes.

« C’est ça qu’un gardien comme Quick peut vous faire, a déclaré Yeo. Tu commences à chercher à faire le jeu parfait. On oublie comment on réussit à marquer. Il faut s’assurer de demeurer au-dessus de tout ça. Tu ne peux pas les laisser t’éloigner de ton plan de match. »

Carter a déjoué le gardien du Wild Niklas Backstrom d’un lancer du revers avec 6:46 à écouler au temps réglementaire pour permettre aux Kings de créer l’égalité 2-2. Les deux équipes n’avaient pas trouvé le fond du filet depuis la première période.

Minnesota a profité d’une supériorité numérique tard en troisième période, mais ils n’ont pas été en mesure d’inquiéter Quick, qui a repoussé 27 des 29 rondelles dirigées vers lui en 65 minutes. Le Wild a également connu une bonne séquence au cours des 90 dernières secondes du temps réglementaire, mais n’a pu briser l’égalité.

La période de prolongation n’ayant pu couronner de vainqueur, Kopitar et Carter ont eu raison de Backstrom du côté du bâton en fusillade. Du côté du Minnesota, Zach Parise a vu la rondelle lui échapper, avant que Mikko Koivu soit harponné par Quick. Backstrom présente maintenant une fiche de 21-33 en carrière en tirs de barrage, et son pourcentage d’arrêts de .556 est le plus faible parmi les 24 gardiens qui ont affronté au moins 100 tentatives.

Backstrom, qui a accepté un contrat de trois ans cet été, a effectué 16 arrêts sur 18 lancers en temps réglementaire et en prolongation.

Il n’a pas fallu longtemps au nouveau venu Matt Cooke pour se faire apprécier par ses nouveaux partisans, puisqu’il a inscrit son premier but dans l’uniforme du Wild après seulement 1:04 de jeu en première période. Ennemi du Wild alors qu’il évoluait avec les Canucks de Vancouver plus tôt au cours de sa carrière, Cooke se trouvait fin seul près du poteau à la gauche de Quick lorsqu’il a fait dévier une passe de Kyle Brodziak avec son patin derrière le gardien des Kings, donnant ainsi rapidement les devants au Minnesota.

Los Angeles a nivelé la marque six minutes plus tard, profitant de son premier avantage numérique de la campagne. Drew Doughty a laissé partir un boulet de la pointe en tirant sur réception pour battre Backstrom qui avait la vue voilée.

Minnesota a aussi tiré parti d’une supériorité numérique à 17:12, alors que le tir sur réception de Jonas Brodin sur une brillante passe du revers de Nino Niederreiter, a trompé la vigilance de Quick dans le haut du filet. Niederreiter, obtenu au cours de la saison morte des Islanders de New York et qui disputait aussi sa première partie avec le Wild, s’est relevé, s’est emparé d’une rondelle libre, avant de repérer Brodin qui s’amenait dans l’enclave.

Il s’agissait du troisième but de Brodin en carrière, lui qui a participé à 45 rencontres dans le cadre de sa remarquable saison recrue en 2012-13.

Le Wild a par la suite obtenu quelques bonnes chances de marquer alors qu’il a dominé les Kings 13-3 au chapitre des tirs au deuxième tiers, mais Quick n’a pas cédé, effectuant au passage un bel arrêt de la mitaine aux dépens de Parise pour conserver l’écart d’un but.

 

La LNH sur Facebook