Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Nathan MacKinnon a fait tourner les têtes à son premier match dans la LNH

jeudi 2013-10-03 / 19:51 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Nathan MacKinnon a fait tourner les têtes à son premier match dans la LNH
Nathan MacKinnon a fait tourner les têtes à son premier match dans la LNH

CENTENNIAL, Colo. – Il en faut apparemment beaucoup pour impressionner Nathan MacKinnon.

Du moins au sujet de ses propres performances.

La recrue de 18 ans a amassé deux aides à son premier match dans la LNH en plus d’être au centre d’un trio constamment dangereux dans une victoire de 6-1 de l’Avalanche du Colorado sur les Ducks d’Anaheim mercredi, mais il parle de continuer à travailler fort pour s’améliorer.

Il est d’ailleurs resté sur la glace pendant 40 minutes après la fin de l’entraînement de jeudi.

« Il y a certaines choses que je dois faire mieux », a déclaré le premier choix du dernier repêchage.

MacKinnon a préparé les deux buts de son ailier gauche Jamie McGinn, il a dirigé un tir au filet et terminé son premier match dans la LNH avec un différentiel de plus-1 après avoir passé plus de 15 minutes sur la patinoire. Il a démontré beaucoup de vitesse et son talent de fabricant de jeux est ressorti. De plus, il a tenu son bout dans une confrontation physique avec le défenseur Ben Lovejoy.

Les deux se sont bousculés en deuxième période et ont écopé chacun de deux minutes de punition pour rudesse. Le même Lovejoy a projeté MacKinnon sur la glace au cours de la dernière minute du match, un geste qui n’a pas été puni mais qui a provoqué une grosse colère chez l’entraîneur Patrick Roy.

« Ca arrive, a simplement commenté MacKinnon. Je n’ai pas vraiment d’opinion là-dessus. Je ne veux pas donner mon opinion. Ca fait partie du jeu et je dois être prêt pour ça. Je vais bien. »

Le trio de McGinn, MacKinnon et Pierre-Alexandre Parenteau a obtenu un total combiné de deux buts, trois aides et quatre tirs au filet.

« Nous devenions meilleurs à chaque match préparatoire, a rappelé McGinn. Nous sommes tous là un pour l’autre et nous communiquons beaucoup. Nous nous parlons sur la glace et à l’extérieur. C’a été une bonne chose d’avoir obtenu des résultats dans le premier match. On a pu voir que Nate était nerveux au début mais il s’est amélioré à mesure que le match progressait. »

MacKinnon a été crédité de son premier point dans la LNH à 17:20 de la deuxième période quand il a gagné la possession de la rondelle derrière le filet et l’a remise habilement à McGinn devant.

Sa deuxième mention d’aide, à 13:42 de la troisième période a peut-être été encore plus belle à voir. Il se trouvait tout près du poteau du filet quand il a accepté une passe de Parenteau et l’a immédiatement redirigée à McGinn, qui fonçait au but.

« Pour le premier but, connaissant les habiletés d’un gars comme Nate, il n’y a qu’à se découvrir devant le filet, a expliqué McGinn. Il m’a trouvé et je devais le remercier en mettant la rondelle dans le filet. »

McGinn a raconté avoir crié avant de marquer son deuxième but.

« J’ai vu P.A. avec la rondelle et il l’a passée à Nate, a-t-il décrit. Nate était trop près du filet pour pouvoir effectuer un tir et j’ai su que je devais battre mon couvreur et j’ai crié. Je pense l’avoir fait assez fort et Nate a placé la rondelle en plein sur ma palette. Encore une fois je me devais de marquer. Sinon, c’était une occasion gaspillée. »

« Quelques passes », a tout bonnement commenté macKinnon. « Mais il y a encore bien des choses sur lesquelles je dois travailler. Il (McGinn) s’est découvert et P.A. a fait un beau jeu. Il n’y a pas que l’aboutissement du jeu à considérer, ces gars-là ont fait du bon travail. »

Matt Duchene, un autre joueur de centre qui avait 18 ans à son arrivée à Denver en 2009-10, a prédit que MacKinnon deviendra encore meilleur en s’ajustant à la LNH et en améliorant l’ensemble de son jeu.

« Il a du talent, c’est pourquoi il est ici, a-t-il dit. Maintenant il va passer par le même processus que moi. C’est apprendre à jouer sur 200 pieds et s’améliorer constamment. Il va apprendre. Tout le monde fait des erreurs mais finit par s’améliorer. Dans son cas, c’est aux plus vieux de l’aider le plus possible. Mais il a eu un excellent départ, il a disputé un excellent match. »

MacKinnon a eu droit à une petite seconde en avantage numérique mais Roy a laissé entendre que ce n’est qu’une question de temps avant que cela change.

« C’est une très bonne situation pour lui », a-t-il dit du rôle de MacKinnon dans un troisième trio. « Qu’il s’amuse, qu’il apprécie le moment. Il va évidemment avoir un plus grand rôle avec le temps. Mais c’est parfait pour lui présentement. Parfois quand les choses vont moins bien, ça enlève de la pression. Il veut en faire plus mais il doit rester patient et continuer de travailler fort. Il a été remarquable, cela ne fait aucun doute. »

 

NOTE: Le capitaine de l’Avalanche Gabriel Landeskog a subi une blessure à une jambe lors du match de mercredi. Il ne s’est pas entraîné jeudi et a été examiné par le médecin de l’équipe, Andrew Parker.

« Nous allons réévaluer la situation pour vendredi soir », a indiqué Roy en référant au match contre les Predators de Nashville.

 

La LNH sur Facebook