Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Canucks de Vancouver ont des choses à prouver lors de la saison 2013-14

mercredi 2013-10-02 / 21:16 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Les Canucks de Vancouver ont des choses à prouver lors de la saison 2013-14
Les Canucks de Vancouver ont des choses à prouver lors de la saison 2013-14

VANCOUVER - À tous les niveaux, les Canucks de Vancouver ont des choses à prouver.

Il y a un nouvel entraîneur-chef qui obtient une nouvelle chance après un séjour tumultueux avec son équipe précédente, il y a aussi un gardien qui croyait être échangé et il y a un noyau de joueurs qui a remporté seulement un match éliminatoire depuis que l'équipe a atteint la finale de la Coupe Stanley en 2011.

Les Canucks vont amorcer leur saison 2013-14 jeudi, là où la précédente a pris fin — dans le Nord de la Californie contre les Sharks de San Jose.

« Je suis nerveux, une bonne nervosité. J'ai hâte que ça commence, a déclaré l'entraîneur-chef des Canucks John Tortorella après l'entraînement des siens mercredi dans les installations de l'Université de la Colombie-Britannique. Je veux voir de quoi a l'air l'équipe. Je veux voir comment elle va réagir dans différentes situations.

« Les choses sérieuses vont enfin commencer. »

Tortorella a été embauché par les Canucks en juin afin de brasser les choses au sein d'une équipe qui a trop souvent été incapable de transposer ses succès en saison régulière en séries éliminatoires.

Congédié par les Rangers de New York le printemps dernier après quelques disputes de trop avec ses joueurs et les membres des médias et remplacé par l'ancien patron des Canucks Alain Vigneault, un Tortorella plus calme a accepté le poste chez les Canucks avec une nouvelle attitude.

« Je tente toujours de m'améliorer comme entraîneur. J'ai commis plusieurs erreurs, comme les joueurs le font, a-t-il indiqué. Les entraîneurs ne sont pas évalués souvent par leur patron. Habituellement, quand vous êtes évalués, c'est quand vous êtes congédiés, alors j'essaie de m'évaluer après chaque match, chaque jour. »

Le roman-savon devant le filet de l'équipe a également pris fin après environ deux ans lorsque les Canucks ont décidé d'échanger Cory Schneider aux Devils du New Jersey lors du repêchage en juin dernier. C'était pourtant Roberto Luongo qui était supposé partir.

Cela signifie que Luongo devra se battre pour une équipe qui, pendant un certain temps, n'était plus intéressée à garder ses services.

« Avec tout ce qui s'est passé, ça fait du bien d'avoir un nouveau départ et de savoir que je vais être le gardien no 1 », a dit Luongo.

Après avoir été parmi les favoris pour remporter la coupe Stanley au cours des dernières années, les Canucks se retrouvent un peu sous les radars en ce début de saison.

Et avec le réalignement des sections dans la LNH, les Canucks auront peut-être un peu plus de difficultés à se tailler une place en séries éliminatoires.

« Nous savons que nous avons une équipe qui peut se rendre loin, a mentionné l'attaquant Daniel Sedin. Nous n'avons rien gagné encore. Nous devons gagner — c'est tout ce qui compte et c'est la raison pour laquelle nous sommes ici. »

« Nous avons un excellent noyau, a ajouté Luongo. Nous avons vécu beaucoup de choses ensemble et je pense que nous avons appris des leçons. »

Les Canucks ont remporté cinq titres de section d'affilée, mais ont perdu en première ronde contre les Kings de Los Angeles en 2012 après avoir gagné le trophée des Présidents pour une deuxième année de suite. Le printemps dernier, ils ont été balayés par les Sharks dès le premier tour.

« Si vous êtes éliminés au premier tour des séries, vous avez des choses à prouver, a déclaré le capitaine des Canucks Henrik Sedin. Ce n'est pas différent pour nous. »

 

La LNH sur Facebook