Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Malgré deux buts de Lars Eller, le Canadien amorce sa saison par une défaite contre les Maple Leafs

mercredi 2013-10-02 / 0:09 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Malgré deux buts de Lars Eller, le Canadien amorce sa saison par une défaite contre les Maple Leafs
Malgré deux buts de Lars Eller, le Canadien amorce sa saison par une défaite contre les Maple Leafs

MONTRÉAL – Le Canadien de Montréal n’a pas entrepris la saison 2013-14 comme il le souhaitait en s’inclinant 4-3 devant les Maple Leafs de Toronto au Centre Bell, mardi.

C’était la cinquième année de suite qu’il disputait son premier match contre les Maple Leafs depuis la saison 2009-10 et il a subi une quatrième défaite d’affilée. Il ne l’a pas emporté à l’ouverture de la saison depuis le 1er octobre 2009 quand il avait soutiré une victoire de 4-3 en prolongation à Toronto.

Les attentes sont élevées envers le Canadien cette saison après avoir terminé deuxième dans l’Association de l’Est la saison dernière. Il ne pourra donc bâtir sur la victoire qu’il espérait pour ouvrir la saison malgré une excellente prestation de Lars Eller, qui a réussi deux buts et une passe.

Les Maple Leafs menaient 3-2 après qu’un revirement d’Andreï Markov ait permis à Tyler Bozak de marquer en désavantage numérique avec moins de trois minutes à la deuxième période.

Un but de Mason Raymond à 5:10 de la troisième période a ensuite procuré une avance de deux buts à la suite d’une attaque à deux contre un.

Carey Price a été solide devant le filet du Canadien tandis que Eller a repris là où il avait laissé avant d’être blessé gravement lors du premier match contre les Sénateurs d’Ottawa lors des dernières séries éliminatoires.

Eller a inscrit le premier but du Canadien et préparé le deuxième but, celui de Brendan Gallagher, à la première période. Il a réduit l’avance des Maple Leafs à un but avec deux minutes à jouer pour redonner espoir aux partisans du Canadien mais ses efforts n’ont pas suffi.

Visiblement, Eller est de retour au sommet de sa forme, lui qui avait subi une commotion cérébrale en plus d’une fracture du nez et des dents cassés à la suite d’une violente mise en échec du défenseur des Sénateurs Eric Gryba au printemps dernier.

« C’est difficile de ressentir de la satisfaction quand on perd le match et George (Parros) », a-t-il révélé en faisant référence à la sérieuse blessure subie par George Parros, qui a été transporté hors de la patinoire sur une civière, victime d’une commotion cérébrale.

« On n’a pas fait le travail aujourd’hui, a-t-il estimé. On est resté dans le match pendant les 60 minutes et on a essayé fort mais on a pris de mauvaises pénalités, moi le premier, et on a commencé à jouer sur les talons à cause de ça. »

Eller a effectué six tirs au but et le trio qu’il formait avec Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk a été le meilleur du Canadien. Il a affiché un différentiel de plus-deux en plus de réussir trois points.

« J’ai reçu une superbe passe de (Raphaël) Diaz pour réussir mon premier but, a-t-il dit. Gallagher et Galchenyuk ont bataillé pour avoir la possession de la rondelle pendant toute la soirée. Ils ont fait les choses qu’il fallait. Nous avons joué de la bonne façon. »

L’entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien a apprécié le travail du trio.

« Le trio des jeunes a été le meilleur, a-t-il dit. Ils ont patiné et ils ont été le meilleur trio parce qu’ils étaient vite sur la rondelle. C’est la raison pour laquelle ils ont connu du succès ce soir. »

Cinq bagarres ont éclaté au cours de la rencontre.

Parros a été blessé lors de sa deuxième bagarre de la soirée contre Colton Orr à la troisième période. Il est étendu au sol, immobile, pendant de longues minutes. Son menton a donné lourdement contre la patinoire quand il a perdu l’équilibre en s’élançant pour asséner un coup de poing. Quelques secondes plus tôt, Jarred Tinordi avait livré un dur combat à Carter Ashton dans le coin de la patinoire.

La dernière bagarre de la soirée a impliqué Mark Fraser, sa deuxième du match, à Brandon Prust. Il s’était battu contre Travis Moen à la deuxième période.

« Ce n’est définitivement pas le résultat qu’on voulait ce soir, a reconnu le défenseur Josh Gorges, qui a obtenu plus de 23 minutes de temps de glace. On a joué avec intensité pendant une bonne partie du match mais on a commis des erreurs coûteuses. On a manqué de discipline, on a eu trop de pénalités. C’est ce qui a fait la différence. »

Le manque de discipline a coûté cher au Canadien à la deuxième période.

« On a pris des punitions qui ont cassé le rythme à la deuxième période, a dit Therrien. On ne peut pas prendre cinq punitions et avoir le tempo d’un match. C’est rare que ça va arriver. »

Price a bloqué 34 des 38 tirs dirigés vers lui et il n’est sûrement pas à blâmer pour la défaite.

« Il méritait mieux, a noté Therrien. Il a été solide et il a fait des arrêts clés. Mais l'exécution par notre équipe n’était pas là. »

Le vis-à-vis de Price, James Reimer, a fait face à 37 tirs. Il avait été préféré à Jonathan Bernier par l’entraîneur-chef Randy Carlyle pour protéger le filet des Maple Leafs à l’ouverture de la saison.

« Il m’a donné la chance d’effectuer le départ, a-t-il dit. Je voulais faire de mon mieux et j’ai joué aussi fort que je pouvais pour mes coéquipiers. »

Carlyle a expliqué pourquoi il avait choisi Reimer.

« Il a bien joué dans cet amphithéâtre depuis que je suis ici, et j’ai pensé qu’on aurait la meilleure chance de gagner avec lui », a-t-il dit.

Selon Carlyle, le bon travail de ses joueurs sur les unités spéciales a fait la différence. En plus du but de Bozak en désavantage numérique, les Maple Leafs ont réussi leur premier but du match lors d’un avantage numérique.

« Tôt dans la saison, le travail des unités spéciales a généralement un impact important sur le succès ou l’échec d’un groupe, a-t-il souligné. J’ai pensé que nos unités spéciales ont fait la différence. Le but (de Bozak) en désavantage numérique a renversé la vapeur en notre faveur et notre but en avantage numérique nous a mis en marche. »

Une bonne première

Le Canadien a connu une bonne première période en ayant l’avantage 17-16 au chapitre des tirs au but et en effectuant 14 mises en échec.

Ce sont toutefois les Maple Leafs qui ont inscrit le premier but. Ils ont profité d’une supériorité numérique de deux joueurs. Posté près du poteau à la gauche de Price, James van Riemsdyk a reçu une passe précise de Phil Kessel et il a habilement glissé la rondelle entre les jambières du gardien du Canadien.

Le Canadien a ensuite créé l’égalité au milieu de la période quand Eller a eu raison de Reimer, seulement cinq secondes après qu’une pénalité ait été décernée à Dion Phaneuf pour permettre aux deux équipes de jouer à quatre contre quatre.

Eller a remporté la mise en jeu pour remettre à la pointe à Francis Bouillon. Il s’est déplacé dans l’enclave pour marquer à la suite d’une passe de Diaz.

Price a effectué un bel arrêt pour priver d’un but le joueur de centre Dave Bolland et Gallagher a ensuite donné l’avance au Canadien en complétant une stratégie d’Eller. Son tir sur réception a touché le fond du filet. Reimer n’avait aucune chance.

Des bagarres

La première bagarre de la soirée a opposé Parros à Orr dans les premières minutes de la deuxième période. Les Maple Leafs ont ensuite remis les deux équipes à la case départ quand Phaneuf a marqué à l’aide d’un lancer des poignets précis. Appuyant un peu en retrait du côté gauche une attaque de Nazem Kadri, le capitaine des Maple Leafs a décoché un tir qui a touché la partie supérieure près du poteau gauche.

Une deuxième bagarre a éclaté entre Travis Moen et le défenseur Mark Fraser alors qu’il restait un peu moins de trois minutes à jouer à la deuxième période. Les deux belligérants ont même retiré leurs casques protecteurs avant d’engager le combat.

Avant la fin de la période, les Maple Leafs ont pris l’avance 3-2 même s’ils devaient se défendre à court d’un joueur. Markov a perdu la rondelle à Bozak à la ligne bleue des Maple Leafs et ce dernier s’en est emparé pour filer seul vers Price.

Daniel Brière prenait part à son premier match avec le Canadien au Centre Bell et il a effectué quatre tirs au but en ayant plus de 16 minutes de temps de glace. Tinordi a joué sur une base régulière en formant la troisième paire de défenseurs avec Francis Bouillon en l’absence du vétéran Douglas Murray, qui est à l’écart pour quatre à six semaines en raison d’une blessure au haut du corps.

Rappelé des Bulldogs de Hamilton par mesure préventive, le défenseur Nathan Beaulieu n’a pas pris part à la rencontre. Les attaquants Ryan White et Michaël Bournival ont aussi été laissés de côté tandis que les défenseurs Alexei Emelin et Davis Drewiske n’étaient pas disponibles. Emelin se remet d’une opération au genou et Drewiske soigne une blessure à une épaule.

Les Maple Leafs, eux, étaient privés de David Clarkson, qui a été suspendu pour les 10 premiers matchs de la saison pour avoir quitté le banc pour se mêler à une altercation lors d’un match préparatoire contre les Sabres de Buffalo. Le robuste Frazer McLaren manquait aussi à l’appel en raison d’une fracture à un doigt.

P.K. Subban, Brière et Price ont été le plus ovationnés lors des cérémonies d’avant-match. Le « Démon blond », Guy Lafleur, a remis le flambeau à Brière, le vétéran de 36 ans qui s’est joint au Canadien en tant que joueur autonome.

Le prochain match du Canadien aura lieu samedi au Centre Bell contre les Flyers de Philadelphie tandis que les Maple Leafs disputeront un deuxième match en autant de soirs mercredi en rendant visite aux Flyers. Ils effectueront leur ouverture locale samedi soir au Centre Air Canada contre les Sénateurs d’Ottawa.

 

La LNH sur Facebook