Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Ambiance festive pour les célébrations entourant le festival Mise au jeu LNH

mardi 2013-10-01 / 20:23 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Ambiance festive pour les célébrations entourant le festival Mise au jeu LNH
Ambiance festive pour les célébrations entourant le festival Mise au jeu LNH

MONTREAL - L’ambiance était à la fête à la Place des Festivals au centre-ville de Montréal mardi, alors que partisans de musique et de hockey se sont rassemblés pour célébrer le hockey et plus particulièrement le lever de rideau de la saison 2013-14, quelques heures avant le match entre le Canadien et les Maple Leafs de Toronto.

Familles, hommes d’affaires, touristes et évidemment amateurs de hockey étaient réunis pour notamment participer à des concours de précision et assister à des séances d’autographes d’anciennes gloires du Tricolore telles Guy Carbonneau, Vincent Damphousse et Chris Nilan.

Des foules étaient également déjà massées autour de la scène principale, en attente du début des prestations musicales. Le groupe torontois The Beaches a ouvert le bal vers 16 h 15, avant que Kings of Leon ne vienne mettre le feu à la scène une trentaine de minutes avant le début des festivités d’avant-match au Centre Bell, alors que l’entracte entre les deuxième et troisième périodes était réservée au trio québécois Loco Locass.

Comme l’explique Sébastien Fréchette, alias Biz de Loco Locass, le groupe n’en est pas à ses premières collaborations « hockeyesques ». L’association hockey-Loco Locass remonte en fait à très loin, le sport national canadien et son histoire les ayant toujours touchés particulièrement.

« C’est un sujet tellement extraordinaire le hockey, surtout avec le Canadien qui retrace le parcours de la société québécoise, pratiquement, a mentionné Biz. Parce que dans les années 30-40, les Québécois francophones étaient soumis, vassalisés, ils ne contrôlaient pas leur destin. Tout ce qui leur restait, la seule place où ils gagnaient, c’était avec Louis Cyr qui était l’homme le plus fort du monde, et avec Maurice (Richard) qui était capable d’en marquer cinq dans une partie. Donc c’est important ce que ça peut générer de se dire qu’on est capable au quotidien, collectivement, et qu’on vaut quelque chose. Le sport ça peut aussi servir à ça. »

En plus d’avoir composé une chanson intitulée « Hymne à Québec » pour la téléréalité « La série Montréal-Québec » en 2010, émission où des équipes de hockey composées de joueurs (et joueuses) de niveau amateur des deux villes s’affrontaient, Loco Locass a vu sa chanson « Le but » devenir l’hymne des partisans du Canadien au printemps magique de 2010 pendant la série Montréal-Pittsburgh, après qu’elle eut servi de musique pour une des célèbres vidéos d’introduction de la légendaire émission « Hockey night in Canada » sur les ondes de CBC. La chanson est d’ailleurs devenue, depuis les séries 2013, la chanson officielle des célébrations de buts au Centre Bell.

« Cette chanson-là, il fallait la sortir au bon moment parce que si tu la sors au mauvais moment, elle va être associée à des mauvaises vibrations, a indiqué Biz. Contre Pittsburgh, c’est CBC qui a fait son ouverture avec cette chanson-là. Donc avant-même de prononcer une seule parole, on a entendu des paroles en français de Vancouver à Halifax. Et ils ont fait un montage qui s’adonne à être jusqu’à ce jour le meilleur montage à avoir été fait sur cette chanson-là, un montage avec des images d’archives, et c’était magnifique.

« Et puisque c’était diffusé coast to coast, il y a des gens qui se demandaient: ‘C’est quoi cette affaire-là? On ne comprend rien, mais ça marche.’ Et le lendemain sur YouTube, on avait des commentaires du type: ‘I don’t understand any French, but this is an awesome song.’ Donc on a réussi notre pari. »

Et que ce soit pendant des matchs du Canadien ou pour des événements d’envergure tels le Match des étoiles de la Ligue nationale, son gala de reconnaissance annuel ou des occasions spéciales comme le festival Mise au jeu LNH présenté mardi, la musique et le sport constituent un mélange gagnant depuis des lustres.

 « Dans les arénas, pour mettre de l’ambiance, ça prend de la musique, a ajouté Biz. Donc la relation entre la musique et le sport, ça fait longtemps qu’elle existe. Pour moi, c’est tout à fait cohérent d’inclure des artistes dans les célébrations sportives. Je dirais même que la prochaine étape pour nous, ça serait qu’on aille au centre de la glace et qu’on chante [notre chanson ‘Le but’] avant l’hymne national ou pendant l’entracte. »

Mais Loco Locass n’a pas non plus la prétention de participer à ce genre de projet par recherche de succès ou de visibilité supplémentaire, assure Biz. L’objectif est simplement de contribuer à un événement aussi rassembleur.

« Je ne fonde évidemment pas trop d’espoirs là-dedans, je veux dire on ne sera pas no 1 sur iTunes au Tennessee demain matin, a-t-il évoqué. Mais ça peut effectivement permettre à quelqu’un, disons un fan d’Ovechkin à Washington, qui tripe sur le hockey et qui arrive ici, il a du fun, il rencontre des gens, il nous écoute, il aime ça… Ça ouvre des horizons. […] C’est ça aussi que ça permet un événement comme ça, de rassembler des gens. »

 

La LNH sur Facebook