Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le dégagement hybride est le principal changement aux règlements

mardi 2013-10-01 / 10:19 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Le dégagement hybride est le principal changement aux règlements
Les joueurs de la LNH ont voté en faveur du nouveau dégagement hybride, qui devient donc le principal changement aux règlements pour la saison 2013-14.

Les joueurs de la LNH ont voté en faveur du nouveau dégagement hybride, qui devient donc le principal changement aux règlements pour la saison 2013-14.

La formule qui consistait à attendre systématiquement qu’un joueur touche la rondelle derrière la ligne rouge existait depuis 1937.

Le but visé par ce nouveau règlement est de réduire le risque de collisions dangereuses lorsque deux joueurs se battent pour toucher la rondelle en premier.

« Les directeurs généraux estiment que c’est en fin de compte une question de sécurité. Le sport devient plus sûr pour les joueurs et nous croyons que c’est important », a déclaré l’adjoint au commissaire Bill Daly sur les ondes de NHL Live lundi.

« Je pense qu’il faudra un ajustement, a-t-il poursuivi. J’ai pu voir une progression déjà lors des matchs préparatoires en ce sens que les juges de lignes étaient plus à l’aise dans leur décision et devenaient plus constants. Cette constance est très, très importante pour que ce règlement soit efficace. Il se peut que ça prenne un certain temps et je suis confiant. Je pense que ça va fonctionner. »

Le nouveau règlement permet au juge de ligne de déclarer un dégagement automatique s’il estime que la rondelle franchira la ligne rouge et que le joueur défensif n’est pas derrière le joueur offensif rendu à la hauteur des cercles de mise en jeu.

Si le joueur offensif a l’avantage, le jeu se poursuit comme avant et le dégagement sera annulé si ce joueur touche la rondelle en premier

Le directeur des officiels Stephen Walkom a précisé que la remise en jeu sera faite au centre de la patinoire dans le cas où la rondelle ne franchirait pas la ligne rouge après que l’arbitre ait fait entendre son coup de sifflet pour un dégagement automatique.

Le règlement demande aux juges de lignes de prendre une décision de jugement en une fraction de seconde, mais Walkom croit que ceux-ci sont prêts.

« Je pense qu’ils s’ajusteront facilement », avait-il dit à LNH.com avant le vote de l’AJLNH. « Ils seront prêts après les matchs préparatoires. »

D’autres modifications aux règlements ont été apportées pour la saison qui commence mardi.

Les juges de lignes n’auront plus la discrétion d’annuler un dégagement après avoir jugé qu’un joueur aurait pu toucher à la rondelle.

Le vice-président aux opérations de hockey de la LNH Colin Campbell a rappelé qu’on comptait une moyenne de six dégagements par match mais que ce nombre pourrait être ainsi porté à neuf ou 10 avec ce nouveau règlement.

« Ce règlement avait été créé parce qu’il y avait trop de dégagements et qu’on voulait accélérer le rythme des matchs, mais nos directeurs généraux ont estimé que ça devenait trop bâclé, a-t-il expliqué. Ils veulent que ce soit blanc et noir, un joueur doit toucher la rondelle. Ils ont jugé qu’il y avait trop de trous dans l’interprétation du règlement. »

La visière sera maintenant obligatoire pour tous les joueurs qui ont joué moins de 25 matchs dans la LNH. Conséquence, la punition additionnelle pour être l’initiateur d’une bagarre quand on porte une visière est effacée du livre de règlements.

Les directeurs généraux ont aussi insisté pour qu’on applique strictement les règlements sur le port de l’uniforme, à savoir que les manches doivent descendre jusqu’à la hauteur des gants, que les culottes ne peuvent pas être troués, coupés ou déchirés et qu’aucune pièce d’équipement ne peut être exposé.

« On nous a demandé de faire un nettoyage », a indiqué Campbell à LNH.com. « Il y a eu un relâchement. Nous avons donné des avertissements et des sanctions aux équipes, et elles ont argumenté, mais les directeurs généraux nous ont dit clairement qu’ils voulaient qu’on fasse le ménage. C’était rendu trop loin. »

Le port du chandail posait le principal problème. Tout joueur qui portera son chandail rentré dans sa culotte recevra d’abord un avertissement, puis une punition mineure pour avoir retardé le match s’il ne se conforme pas.

« L’uniformité est ce qui distingue une ligue professionnelle des autres ligues », a plaidé

Walkom.

Autre changement, les joueurs seront dorénavant sanctionnés deux minutes pour conduite antisportive s’ils retirent leur casque protecteur avant d’engager une bataille. C’est encore une question de sécurité, visant à diminuer les risques de tomber la tête sur la glace sans porter de casque.

La LNH s’est trouvée face à une façon de contourner ce règlement lors d’un match préparatoire quand Krys Barch, alors avec les Devils du New Jersey, et Brett Gallant, des Islanders de New York, ont chacun retiré le casque de l’autre avant d’engager le combat. Walkom a reconnu qu’il n’a pas de règlement qui l’empêche.

Campbell a fait savoir que la ligue a songé à instituer un règlement pour sévir contre des agissements semblables mais que la proposition a été rejetée.

La définition d’une mise en échec illégale à la tête a été changée et se lit maintenant ainsi: "Un coup résultant d’un contact avec la tête de l’adversaire, quand la tête est le point de contact et que ce contact était évitable n’est pas permis."

L’ancienne définition incluait les mots "ciblé" et "principale" point de contact.

« Il n’y a pas de changement au règlement, mais à la rencontre annuelle du Comité de compétition, on nous a demandé si cette formulation ne serait pas plus facile à comprendre », a expliqué le vice-président principal de la LNH pour la sécurité des joueurs Brendan Shanahan à LNH.com. « Nous décrivons ce que nous entendons par un coup visant la tête plutôt que de parler du principal point de contact. Nos explications sont plus claires. »

Une autre modification concerne les filets, qui seront moins profonds de huit pouces, ce qui donnera plus d’espace pour faire des jeux derrière la ligne rouge

« Nous allons probablement voir quelques jeux à partir de là, mais je suis curieux de voir combien », a commenté l’entraîneur des Capitals de Washington Adam Oates. « C’est un de ces changements difficiles à évaluer tant qu’on ne l’a pas testé. »

Walkom a parlé d’un autre facteur, quelque chose que devront surveiller les arbitres.

« On va voir des joueurs couper plus près du filet et on pourrait en voir davantage qui vont interférer avec le bâton du gardien, a-t-il expliqué. Nos arbitres devront en être conscients et juger si c’est intentionnel ou non. Il y a déjà plusieurs interprétations de jugement autour du filet et c’est est une autre. Est-ce que le gardien s’étend lui-même? Il faudra tenir compte de tout ça. »

Parlant des gardiens, la hauteur permise des jambières a été diminuée. Elles ne pourront être portées plus haut qu’à 45 pour cent de la distance entre les genoux et le pelvis. L’ancienne règle, qui datait de 2010-11, tolérait jusqu’à 55 pour cent.

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook