Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15 : Les Ducks doivent déterminer si Penner est un joueur de premier trio

    dimanche 2013-09-29 / 11:18 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Les Ducks doivent déterminer si Penner est un joueur de premier trio
    Les Ducks d’Anaheim se sont assurés que leur 13e rang dans l’Association de l’Ouest en 2011-12 n’était qu’un incident de parcours quand ils ont présenté une fiche de 7-1-1 au début de la saison pour se diriger vers le titre de la section Pacifique et prendre le deuxième rang dans l’Association de l’Ouest.

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Les Ducks d’Anaheim se sont assurés que leur 13e rang dans l’Association de l’Ouest en 2011-12 n’était qu’un incident de parcours quand ils ont présenté une fiche de 7-1-1 au début de la saison pour se diriger vers le titre de la section Pacifique et prendre le deuxième rang dans l’Association de l’Ouest.

    Ils n’ont cependant pas eu la fin de saison qu’ils souhaitaient en étant éliminés en quarts-de-finale de l’Association de l’Ouest par les Red Wings de Detroit, classés septièmes, perdant le septième match au Honda Center.

    Les Ducks ont opté pour revenir avec la plupart des joueurs de l’an dernier, incluant le futur membre du Temple de la renommée Teemu Selanne, qui complétera sa carrière en jouant lors d’une dernière saison.

    Il y a cependant des questions auxquelles les Ducks doivent répondre pour s’assurer qu’ils pourront maintenir le niveau de jeu qui leur a permis de se hisser au classement la saison dernière.

    1. Son retour à Anaheim revitalisera-t-il Dustin Penner ? – La dernière fois que Penner a joué un match important dans l’uniforme des Ducks d’Anaheim, il avait transporté la Coupe Stanley à la fin de la rencontre. C’était il y a plus de six ans, mais l’espoir que son retour dans un endroit familier – incluant la chance de joindre Ryan Getzlaf et Corey Perry dans un trio – pourrait permettre de revoir l’ancien Penner.

    « J’ai parlé longuement à [Penner] avant qu’on le mette sous contrat, a dit Getzlaf à LNH.com. C’était important de s’assurer qu’il était motivé et qu’il revenait pour prouver qu’il était encore le joueur qu’il était auparavant… Je pense qu’il sera capable de revenir à Anaheim et s’installer là où il est un peu plus à l’aise. Il a une maison et tout le reste est derrière lui. »

    On espère que Penner sera capable d’obtenir le poste d’ailier gauche de la première ligne d’attaque qui est disponible depuis que Bobby Ryan a été échangé aux Sénateurs d’Ottawa cet été.

    « Il n’aura jamais une meilleure occasion de jouer avec des joueurs du calibre de Ryan et Corey », a dit l’entraîneur-chef des Ducks Bruce Boudreau à ESPN.com. « Il n’en tient qu’à lui. Nous voulons que ça fonctionne mais à la fin, il devra être celui qui produit et montre qu’il mérite d’être dans ce trio. »

    Si ça ne fonctionne pas avec Penner, Boudreau aura d’autres options, parmi lesquelles Kyle Palmieri, qui a entrepris un match dans le premier trio lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley la saison dernière; Emerson Etem, qui a évolué dans plusieurs trios et dont la position naturelle est l’aile gauche; et Jakob Silfverberg, qui a été obtenu des Sénateurs dans l’échange de Ryan.

    « Ce sera toute une bataille au camp d’entraînement pour le poste », a dit le directeur général des Ducks Bob Murray à LNH.com.

    2. Que fera l’équipe à la défensive ? – Les premiers jours du camp d’entraînement des Ducks n’ont pas été bénéfiques. Déjà privée de François Beauchemin qui se remet d’une opération au genou droit, l’équipe a perdu les services de Sheldon Souray pour une période de trois à cinq mois en raison d’une déchirure ligamentaire au poignet droit et Luca Sbisa pour au moins deux semaines en raison d’une entorse à la cheville.

    On espère que Sbisa sera rétabli pour prendre part au match d’ouverture des Ducks au Colorado contre l’Avalanche le 2 octobre, mais il est certain que Souray ne sera pas là, et Beauchemin est un cas douteux. Ces deux vétérans ont été les défenseurs les plus productifs à l’attaque la saison dernière et ils ont affiché un différentiel de plus-19 chacun.

    Il y a donc une pression additionnelle sur le jeune de 21 ans Cam Fowler, qui entreprend sa quatrième saison et essaie de revenir au niveau de sa première saison quand il avait réussi 10 buts et 40 points en 76 matchs en tant que recrue.

    Il entame aussi un contrat de cinq ans qui lui rapportera 4 millions $ par saison.

    « C’est comme si j’étais dans une période de grâce », a révélé Fowler au quotidien Orange County Register. « J’ai certainement eu des hauts et des bas. Je suis maintenant un joueur de quatrième année. Mon âge n’a pas d’importance. J’ai de l’expérience dans la ligue et j’ai besoin d’aller sur la glace et de le prouver. »

    Ben Lovejoy, Sami Vatanen et Mark Fistric auront aussi des rôles importants, et Sbisa et Beauchemin pourraient être sur la patinoire le 2 octobre. Cependant, la défensive suivra probablement le leadership de Fowler.

    « Je ne veux pas mettre de la pression à l’effet que oui, Cam, il faut que tu sois le gars cette année », a dit Boudreau au Orange County Register. « Mais… c’est sa quatrième année. Je pense qu’il n’est plus une recrue. Il a joué environ 150, 160 matchs dans la LNH maintenant. Je pense qu’il est à l’aise. Il commence à avoir un physique d’homme maintenant. On ne peut qu’espérer que si les 10 derniers matchs de la saison et les séries éliminatoires sont une indication ou qu’il est prêt, alors j’aimerais penser qu’il est un gars sur lequel nous comptons grandement pour se révéler et qu’il est le gars que nous pensons que Cam peut être. Et aussi le gars qu’il pense qu’il peut être. »

    3. Y aura-t-il des effets secondaires résultant des séries éliminatoires de la Coupe Stanley ? – Les Ducks ont pris une avance de 3-2 dans leur série contre les Red Wings, mais ils ont perdu en prolongation lors du sixième match (après avoir comblé un déficit de 3-1 pour porter le match en prolongation ) et ils ont ensuite été éliminés lors du septième match à domicile.

    Cependant, le directeur général des Ducks Bob Murray a dit qu’il n’avait que du positif à retirer de cette expérience. C’est pourquoi il n’est pas inquiet que des effets secondaires négatifs viennent à l’esprit au cours de la saison 2013-14.

    « Je pense qu’on a été battu par une équipe qui avait été blessée pendant toute l’année mais qui retrouvait la santé et qui était une équipe expérimentée en séries éliminatoires avec des vétérans, a dit Murray. Je considère que quelques-uns de nos plus jeunes joueurs, bien qu’il ait été agréable d’avoir une autre ronde, ont eu du temps de qualité en séries éliminatoires et nos plus jeunes joueurs ont très bien joué. C’est un grand plus qu’ils aient été là et qu’ils aient vécu l’expérience de jouer contre une grande équipe comme les Red Wings de Detroit. Je ne vois pas d’aspect négatif – sauf qu’on a perdu.»

    Getzlaf espère que ses coéquipiers utiliseront leur élimination comme un élément pour se mettre en colère et se motiver.

    « Je pense que c’est une combinaison des deux, a-t-il dit. J’ai vécu quelques situations où nous avions perdu des matchs importants. Je pense que nous avons appris beaucoup de ces défaites et j’espère que les gars qui n’y étaient pas, qui n’avaient pas perdu un septième match auparavant, peuvent faire de même pour se motiver. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook