Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15 : Les Ducks veulent voler plus haut en 2013-14

    dimanche 2013-09-29 / 9:47 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Les Ducks veulent voler plus haut en 2013-14
    Ayant fait partie d’une équipe championne de la Coupe Stanley en 2007, voir ses Ducks d’Anaheim perdre contre les Red Wings de Detroit en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2013 n’était certainement pas une situation idéale pour le directeur général des Ducks Bob Murray.

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Ayant fait partie d’une équipe championne de la Coupe Stanley en 2007, voir ses Ducks d’Anaheim perdre contre les Red Wings de Detroit en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2013 n’était certainement pas une situation idéale pour le directeur général des Ducks Bob Murray.

    Toutefois, il a été capable de trouver des aspects positifs dans une saison au cours de laquelle son équipe est revenue en séries éliminatoires après une absence d’un an, et remporté le titre de sa section pour la première fois depuis sa conquête de la Coupe Stanley.

    « J’ai considéré que quelques-uns de nos plus jeunes joueurs, bien qu’il eut été agréable d’avoir une autre ronde, ont eu du temps de qualité en séries éliminatoires et nos plus jeunes joueurs ont très bien joué, a dit Murray à LNH.com. C’est un grand plus qu’ils aient été là et qu’ils aient eu l’expérience de jouer contre une grande équipe comme les Red Wings de Detroit.

    « Je ne vois pas d’aspect négatif – sauf qu’on a perdu.»

    Cette saison, l’équipe fera de son mieux pour éliminer tout ce qui pourrait être négatif.

    ATTAQUANTS

    ANA

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    K. Palmieri R. Getzlaf C. Perry
    J. Silfverberg N. Bonino T. Selanne
    E. Etem S. Koivu A. Cogliano
    D. Penner D. Winnik M. Beleskey
    B. Staubitz
    DÉFENSEURS
    F. Beauchemin L. Sbisa
    C. Fowler B. Lovejoy
    B. Allen S. Vatanen
    M. Fistric
    S. Souray*
    GARDIENS
    J. Hiller
    V. Fasth
    À SURVEILLER
    D. Smith-Pelly, AD
    H. Lindholm, D
    P. Holland, C
    P. Maroon, AG
    R. Rakell, C
    J. Gibson, G
    *Blessé

    Le deux-tiers de la première ligne d’attaque des Ducks est intact alors que Ryan Getzlaf jouera au centre et Corey Perry à l’aile droite.

    Perry a été solide la saison dernière quand il a réussi 15 buts et 36 points en 44 matchs, et après une saison difficile en 2011-12, Getzlaf s’est ressaisi en amassant 49 points en 44 matchs, un sommet chez les Ducks.

    « L’année où j’ai eu de la difficulté, j’étais devenu père pour la première fois et j’étais marié depuis peu. J’ai composé avec tout ce que ça comporte hors de la patinoire et je pense que ce fut en partie attribuable à ça », a confié Getzlaf à LNH.com en parlant d’une saison où il n’a marqué que 11 buts, sa pire en carrière. « Et j’étais un nouveau capitaine, et quand on doit composer avec ça, on doit apprendre. Moi et ma femme avions à apprendre comment faire avec un enfant et au fait que je devais m’absenter. Je ressentais souvent un sentiment de culpabilité d’être loin de ma famille et de ne pas voir grandir mon enfant. Je me souviens que la première fois qu’il a marché, je l’ai vu sur mon téléphone. J’ai appris à composer avec de telles choses et à réaliser que ce que je faisais était aussi important que ce qu’elle faisait à la maison. »

    Murray croit aussi que Getzlaf a appris à mieux jouer son rôle de capitaine.

    « En tant que capitaine, je pense parfois qu’il pense un peu trop, a dit Murray. La saison dernière, il n’a pas du tout pensé trop. »

    Alors qu’il y a beaucoup de talent à l’offensive après leurs deux meilleurs joueurs, la question importante qui se pose est de demander qui comblera le vide à l’aile gauche au sein du premier trio à la suite de l’échange de Bobby Ryan aux Sénateurs d’Ottawa.

    Plusieurs options s’offrent à l’entraîneur-chef Bruce Boudreau, mais le principal candidat pourrait être un joueur qui a déjà fait partie du meilleur trio des Ducks.

    Dustin Penner, qui est revenu aux Ducks cet été en tant que joueur autonome, aura la première chance d’évoluer au sein de la première ligne d’attaque. Lors des séries éliminatoires de 2007, Penner, Perry et Getzlaf avaient composé le trio le plus productif des Ducks, totalisant 16 des 58 buts de l’équipe.

    « Ils aimaient jouer ensemble, a dit Murray. On ne sait pas si la chimie est toujours là. Il y a eu plusieurs joueurs à ce poste au cours des dernières années. Dustin a fait aussi bien que quiconque, peut-être mieux parce que ce trio avait été très bon lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley cette année-là. C’est sûrement à quoi nous pensons, Bruce et moi. »

    Cette décision pourrait aider Penner tout comme les Ducks. Il a réussi au moins 20 buts à trois reprises en quatre saisons avec les Oilers d’Edmonton, mais lors des trois dernières saisons avec les Kings de Los Angeles, il n’a réussi que 11 buts en 117 matchs, incluant deux en 33 matchs la saison dernière, et il a été écarté d’un match à 11 reprises même s’il était en santé.

    « Je pense en ce qui concerne Penner qu’il est … Je ne veux pas dire qu’il en est à sa dernière chance, mais il sait bien qu’il est sur une pente depuis qu’il a quitté ici, a dit Getzlaf. À son retour ici, avec tous les gens qu’il connait dans un territoire familier, je pense qu’il voudra relancer sa carrière et ajouter cinq, six années ici à la fin celle-ci. »

    Si l’essai avec Penner ne fonctionne pas, d’autres possibilités pourraient inclure Kyle Palmieri, qui a entrepris un match dans ce rôle lors des séries éliminatoires la saison dernière; le rapide Emerson Etem, le premier choix de l’équipe lors du repêchage de 2010 qui a réussi 10 points en 38 matchs la saison dernière en évoluant dans plusieurs trios; et Jakob Silfverberg, qui a été acquis d’Ottawa dans l’échange de Ryan.

    « Il y aura toute une bataille au camp d’entraînement pour le poste », a dit Murray.

    Si Penner obtient l’aile gauche aux côtés de Getzlaf et Perry, les Ducks pourraient avoir une deuxième ligne d’attaque composée des jeunes dans la vingtaine Nick Bonino et Silfverberg aux côtés du vétéran ailier droit de 43 ans Teemu Selanne, qui a annoncé le mois dernier qu’il revenait pour prendre part à une 21e et dernière saison dans la LNH.

    « C’est formidable que Teemu soit de retour » a dit Murray quand il a annoncé la nouvelle. « Il est clair qu’il a encore une passion pour le hockey et il a hâte de recommencer à jouer. Nous sommes heureux de voir que Teemu terminera sa carrière où il a trouvé sa place. »

    Selanne a certainement ralenti avec l’âge. Ses 12 buts lui ont valu le quatrième rang dans l’équipe, ses 25 points le cinquième rang, et il a pris part à 46 matchs sur 48.

    « Il peut encore patiner aussi vite que le vent, a affirmé Getzlaf. C’est vraiment incroyable. Il peut se revitaliser et revenir en forme. »

    Silfverberg a connu une saison solide en tant que recrue en 2012-13 avec 10 buts en 48

    matchs en saison régulière, et il a réussi deux buts et deux passes en quatre matchs lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    DUCKS D’ANAHEIM

    AJOUTS: Jakob Silfverberg, AG (échange, Ottawa), Dustin Penner, LW (agent libre, Los Angeles), Stefan Noesen, AD (échange, Ottawa)

    DÉPARTS: Bobby Ryan, AG (échange, Ottawa), David Steckel, C (agent libre), Radek Dvorak, AD (agent libre), Matthew Lombardi, C (agent libre), Toni Lydman, D (retraite)

    Saku Koivu a aussi signé un contrat pour une autre saison, et il sera le joueur de centre du troisième trio avec possiblement Andrew Cogliano et Palmieri. Cogliano a connu une bonne saison avec 13 buts et 23 points en plus d’afficher un différentiel de plus-14, un sommet personnel.

    Deux choix de première ronde bataillent pour le poste de centre du quatrième trio, Peter Holland (2009) et Rickard Rakell (2011), deux joueurs qui ont eu l’occasion de montrer leur talent la saison dernière.

    Ils pourraient se joindre aux ailiers Daniel Winnik, qui a réussi quatre buts à ses deux premiers matchs la saison dernière mais seulement deux buts à ses 46 derniers matchs; Etem, qui a récolté cinq points en sept matchs lors des séries éliminatoires; Matt Beleskey et Brad Staubitz.

    DÉFENSEURS

    Ce sera un peu du travail de couture dès le départ alors que Sheldon Souray est à l’écart possiblement jusqu’en janvier, que Francois Beauchemin travaille pour revenir au jeu après avoir été opéré pour une reconstruction du genou en mai et qu’il n’est pas assuré d’entreprendre la saison, et que Luca Sbisa se remet d’une entorse à la cheville subie lors des matchs préparatoires.

    Il y a donc de la pression sur Cam Fowler, 21 ans, pour qu’il élève son jeu au niveau de sa première saison quand il avait réussi 10 buts et 40 points en 76 matchs. Il a réussi 11 points et présenté un différentiel de moins-4 en 37 matchs la saison dernière. Il entreprend sa quatrième saison en 2013-14, et la première année d’un contrat de cinq ans qui lui rapportera 4 millions $ par saison.

    « Je ne veux pas mettre de la pression à l’effet que oui, Cam, il faut que tu sois le gars cette année », a dit Boudreau au quotidien Orange County Register. « Mais… c’est sa quatrième année. Je pense qu’il n’est plus une recrue. Il a joué environ 150, 160 matchs dans la LNH maintenant. Je pense qu’il est à l’aise. Il commence à à avoir un physique d’homme maintenant.

    « On ne peut qu’espérer que si les 10 derniers matchs de la saison et les séries éliminatoires sont une indication ou qu’il est prêt, alors j’aimerais penser qu’il est un gars sur lequel nous comptons grandement pour se révéler et être le gars que nous pensons que Cam peut être. Et aussi le gars qu’il pense qu’il peut être. »

    Fowler comprend que c’est une saison importante pour lui.

    « C’est comme si j’étais dans une période de grâce », a révélé Fowler au Orange County Register. « J’ai certainement eu des hauts et des bas. Je suis maintenant un joueur de quatrième année. Mon âge n’a pas d’importance. J’ai de l’expérience dans la ligue et j’ai besoin d’aller sur la glace et de le prouver. »

    Fowler ne sera pas le seul pour mener la défensive. Ben Lovejoy a réussi 10 passes, présenté un différentiel de plus-6 et joué en moyenne plus de 18 minutes par match en 32 rencontres après avoir été acquis des Penguins de Pittsburgh, et il a obtenu un contrat de trois ans cet été.

    Bryan Allen et Sbisa, qui pourrait être disponible lors du match d’ouverture au Colorado contre l’Avalanche le 2 octobre, pourraient former la deuxième paire de défenseurs.

    Hampus Lindholm, le sixième choix lors du repêchage de 2012, a été formidable lors des matchs préparatoires en inscrivant trois buts en quatre matchs, et il pourrait obtenir un poste à temps plein dans la formation. Il a passé la dernière saison avec la filiale des Ducks dans la Ligue américaine, et même s’il était un des rares adolescents dans cette ligue, il a amassé 11 points et présenté un différentiel de plus-5 alors qu’il a subi deux commotions cérébrales qui l’ont limité à 44 matchs.

    Les autres joueurs qui bataillent pour un poste dans la formation sont Sami Vatanen, qui a fait ses débuts la saison dernière dans la LNH, inscrivant deux buts en huit matchs, et le vétéran Nolan Yonkman, un athlète de six pieds six pouces, 253 livres.

    GARDIENS

    Les Ducks garderont la formule avec laquelle ils ont eu du succès la saison dernière alors que Jonas Hiller et Viktor Fasth se partageront le filet. Fasth a eu un départ impressionnant dans la LNH, remportant ses huit premières décisions et jouant très bien en l’absence de Hiller, qui était incommodé par des blessures au bas du corps au début de la saison. Il a terminé la saison avec une fiche de 15-6-2, une moyenne de buts alloués de 2,18, un taux d’efficacité de ,921 et quatre jeux blancs en 25 matchs.

    Hiller a été solide plus tard quand Fasth a ralenti, affichant un dossier de 7-2-3 en mars et s’imposant lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec une moyenne de buts alloués de 2,46 et un jeu blanc en sept matchs contre les Red Wings de Detroit.

    « J’aime ce qu’on avait devant le filet l’an dernier, a dit Murray. Ils se sont complétés l’un et l’autre. Quand l’un était blessé, l’autre portait le ballon pendant un bout de temps, et quand c’était au tour de ce dernier d’être blessé, l’autre portait à son tour le ballon. Ils vont bien ensemble. Ce sont des gars semblables… Je pense que nous avons de bons gardiens, et nous avons aussi un bon jeune gardien qui s’en vient. J’aimais notre situation devant le filet. »

    Murray fait référence à John Gibson. Le gardien de 20 ans entreprendra sa carrière professionnelle dans la Ligue américaine, mais il n’aura probablement pas besoin d’une longue période d’apprentissage. Il était le gardien de l’équipe américaine qui a remporté la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior en 2013, étant choisi le joueur par excellence du tournoi et le meilleur gardien. Il a ensuite remporté cinq matchs avec l’équipe des Etats-Unis lors du Championnat mondial de 2013, remportant trois matchs, incluant une victoire lors des tirs de barrage en cinquième ronde pour l’obtention de la médaille de bronze.

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK