Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15 : Jarred Tinordi a forcé le Canadien à le garder

    dimanche 2013-09-29 / 8:36 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Jarred Tinordi a forcé le Canadien à le garder
    Lorsque le Canadien de Montréal a annoncé qu’il retournait l’attaquant Gabriel Dumont et le défenseur Nathan Beaulieu à Hamilton après son dernier match préparatoire jeudi, Tinordi a pu en conclure qu’il venait de réaliser son rêve de jeunesse.

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Le plus beau moment dans la carrière de hockeyeur de Jarred Tinordi ne lui a pas été annoncé. Il l’a déduit de lui-même.

    Lorsque le Canadien de Montréal a annoncé qu’il retournait l’attaquant Gabriel Dumont et le défenseur Nathan Beaulieu à Hamilton après son dernier match préparatoire jeudi, Tinordi a pu en conclure qu’il venait de réaliser son rêve de jeunesse.

    « On ne m’a rien dit, mais j’ai vu les coupures et je n’ai pas été convoqué en réunion, c’était donc assez clair que je restais pour au moins un bout de temps, a raconté le grand défenseur. C’était certainement une bonne sensation. J’ai tout de suite appelé mes parents. »

    Son père, Mark Tinordi, a joué longtemps à la défense dans la LNH et il ne semblait pas aussi excité que son fils.

    « Il m’a dit ‘Beau travail’, a confié Tinordi. Il ne parle beaucoup. Il m’a dit que j’avais fait du bon travail et c’est à peu près tout. »

    Chez le Canadien par contre, on est absolument emballé du jeu de Tinordi au camp d’entraînement et on ne demande pas mieux qu’il les force à prendre une décision difficile quand viendra le temps de fixer les six défenseurs réguliers.

    Le Canadien sera privé du robuste Alexei Emelin jusqu’au début de décembre, au moins, et le directeur général Marc Bergevin a fait l’acquisition de Douglas Murray pour remplir son rôle physique. Mais celui-ci a raté presque tout le camp d’entraînement en raison d’une blessure au bas du corps, ce qui permettra peut-être à Tinordi d’endosser l’uniforme pour le premier match de la saison mardi au Centre Bell contre les Maple Leafs de Toronto.

    Mais dès que Murray sera en mesure de jouer, la seule façon pour Tinordi de faire sa niche dans la formation sera que Therrien retranche un vétéran.

    Tout au cours du camp d’entraînement, Tinordi a fait de son mieux pour convaincre son entraîneur que ce pourrait être une option, jouant de façon à la fois robuste et efficace dans son territoire.

    « Il a bien réalisé la situation et il s’est dit que c’est ce qu’on a besoin et que c’est ce qu’il devait faire pour rester ici », a commenté le défenseur Josh Gorges. « Il s’est engagé à faire ce qu’il fallait pour rester. »

    Therrien ne s’est pas compromis à dire comment il comptait utiliser Tinordi et Michaël Bournival, l’autre jeune qui a percé la formation, répétant qu’ils faisaient partie du groupe de 23 joueurs et rien de plus. Interrogé à savoir s’il trouvait une bonne idée de laisser deux jeunes assis sur la galerie de presse, il a laissé entendre que si ce devait être le cas, ce ne serait pas pour longtemps.

    « Quand un jeune joueur ne peut jouer pendant longtemps parce que votre équipe va bien, c’est alors que vous devez prendre une décision, a-t-il répondu. Mais pour une brève période de temps ce n’est pas si mauvais, il n’y a pas de raison de paniquer. Nos jeunes joueurs font partie de notre formation de 23 joueurs et nous allons prendre des décisions le moment venu. »

    Tinordi s’est entraîné avec Francis Bouillon samedi pendant que Murray était le septième défenseur, travaillant à rejoindre la forme de ses coéquipiers, ce qui pourrait justement être l’opportunité pour Tinordi de forcer Therrien à prendre une décision difficile.