Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15: Les Bruins ont besoin qu’Eriksson et Iginla réussissent à bien s’intégrer

    vendredi 2013-09-27 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15: Les Bruins ont besoin qu’Eriksson et Iginla réussissent à bien s’intégrer
    30 en 15: Les Bruins ont besoin qu’Eriksson et Iginla réussissent à bien s’intégrer

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Si les Kings de Los Angeles, alors champions de la Coupe Stanley, ont fait quelque chose d’extrêmement rare en 2012-13 en ramenant tous les joueurs qui avaient pris part aux séries éliminatoires, les Bruins de Boston avaient eux aussi conservé beaucoup de stabilité après avoir gagné la Coupe en 2011.

    Des 21 joueurs qui avaient participé aux séries, 16 étaient de retour avec l’équipe la saison suivante. La plupart des membres de l’édition championne de 2011 sont encore sur place, mais il y a eu plus de mouvement au cours de l’été qui vient de s’achever. Trois attaquants de premier plan, Tyler Seguin, Nathan Horton et Rich Peverley, et un défenseur régulier, Andrew Ference, qui étaient là en 2011, sont partis de même que le joueur de location Jaromir Jagr.

    Malgré tout, les Bruins ont moins de questions à se poser que la plupart de leurs adversaires à l’aube de cette nouvelle saison. La lutte était ouverte au camp d’entraînement, mais la majorité des joueurs appelés à remplacer ceux qui sont partis pour entreprendre la saison sont connus.

    Voici néanmoins quelques questions à se poser au sujet d’une puissance de la LNH qui va tenter de retourner en finale une troisième fois en quatre ans.

    1. Comment Loui Eriksson et Jarome Iginla vont-ils s’intégrer?

    Sur papier, les choix semblent impeccables: le directeur général Peter Chiarelli a acquis de Dallas un attaquant du niveau d’un joueur étoile, Loui Eriksson, en échange d’un jeune susceptible de devenir un joueur étoile, Tyler Seguin, et trouvé une solution à court terme en Jarome Iginla pour remplacer Horton, qui a accepté un contrat à long terme à Columbus. Les Bruins devraient donc être meilleurs dans l’immédiat avec Eriksson et Iginla à la place d’un Seguin toujours en développement et du blessé Horton, appelé à rater une bonne partie de la saison après avoir été opéré à une épaule.

    Les deux nouveaux venus vont de plus remplir des rôles qui semblent taillés sur mesure pour eux. Eriksson devrait s’entendre instantanément avec Bergeron et Iginla pratique un style similaire à celui de Horton.

    « Ce sont deux francs-tireurs, ils lancent tous deux de la droite, ils jouent de façon robuste, ils vont se battre s’ils le jugent nécessaires, ce sont donc des joueurs assez semblables », a constaté David Krejci. « Jarome a un peu plus d’expérience et il a régulièrement prouvé qu’il pouvait marquer 30 buts. Je suis très content d’avoir ce genre de joueur dans mon trio et nous allons faire tout notre possible au camp d’entraînement pour bien l’intégrer et nous verrons à partir de là. »

    Mais ces nouveaux joueurs devront montrer qu’ils ont réussi leur adaptation quand la vraie saison va commencer. Eriksson a déçu en 2012-13, reste à voir à quel point cela tenait à ce qu’il faisait partie d’une formation qui peinait à marquer des buts. Iginla, lui, a bien paru lorsqu’il a été échangé à Pittsburgh en fin de saison, mais les Bruins, justement, l’ont complètement blanchi en finale de l’Association de l’Est.

    Les Bruins ont aussi deux nouveaux joueurs dans leur troisième trio et les jeunes à la défense devront démontrer qu’ils sont capables d’accepter plus de responsabilités, mais Eriksson et Iginla demeurent ceux qui devraient faire la différence entre une bonne saison et une grande saison.

    2. Qu’en est-il du nouveau jeu de puissance?

    Les Bruins ont gagné le championnat en 2011 en dépit de performances désastreuses en avantage numérique lors des trois premières rondes des séries. Le scénario s’est répété en 2012-13 lorsque leur jeu de puissance s’est classé 25e en saison régulière et a été limité à sept buts en 45 occasions lors des trois premières rondes éliminatoires avant de sortir de sa torpeur en finale.

    Les Bruins ne sont certes pas à court de talent mais l’entraîneur Claude Julien a opté pour un gros changement durant le camp d’entraînement en envoyant le géant défenseur Zdeno Chara se planter devant le gardien adverse durant les avantages numériques.

    Voilà un geste qui pourrait drôlement compliquer la vie aux adversaires des Bruins, notamment aux défenseurs qui voudront dégager le devant de filet et aux gardiens qui chercheront à voir la rondelle.

    « On va faire des tests, a expliqué Julien. On va regarder ça. On a des joueurs capables de lancer de la ligne bleue et Chara est certainement un de nos meilleurs pour cacher la vue au gardien, on le sait depuis longtemps. Mais il nous manquait quelque chose à la ligne bleue. On va faire des expériences. »

    Un joueur en particulier qui manquait est Torey Krug, qui a été impressionnant en séries et qui pourrait entreprendre sa première saison complète dans la LNH comme quart-arrière du jeu de puissance. Dougie Hamilton est une autre option. Les deux jeunes pourraient amener une créativité qui faisait défaut et laisser Chara libre d’aller semer le chaos devant le filet.

    3. Les jeunes vont-ils faire des Bruins une meilleure équipe?

    Krug et Hamilton devraient jouer un plus grand rôle cette saison et les jeunes appelés à remplacer Peverley et Seguin dans le troisième trio ont aussi peu d’expérience de la LNH. Reilly Smith et Carl Soderberg, qui devraient flanquer Chris Kelly, y ont joué un total combiné de 48 matchs.

    Et si des blessures surviennent, les remplaçants prévisibles sont également des jeunes. Matt Bartkowski sera vraisemblablement le septième défenseur, Niklas Svedberg pourrait se retrouver devant le filet et la liste des attaquants en attente comprend Jordan Caron, Jared Knight, Ryan Spooner et Matt Fraser.

    N’importe quel de ces joueurs pourrait s’imposer et ajouter encore à ce qui est déjà une des formations les plus talentueuses dans la LNH.