Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Touchette : Le Canadien sera des séries éliminatoires

mercredi 2013-09-25 / 16:15 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : Le Canadien sera des séries éliminatoires
Touchette : Le Canadien sera des séries éliminatoires

D'un bord, il y les fans inconditionnels du Canadien de Montréal, qui, année après année, prédisent le retour imminent de la Coupe Stanley sur la rue Ste-Catherine.

De l'autre, il y a les modérés, qui, se gardent une petite gêne et qui, dans certains cas, se demandent sérieusement si le Canadien peut se tailler une place dans les séries éliminatoires.

Personnellement, je me situe quelque part dans le milieu.

Oui, l'heure est aux prédictions et, parole de scout, le CH, qui a étonné le bon peuple l'an passé, sera à nouveau des séries.

Voulez-vous gager ?

Au cours des dernières années, on a souvent dit que le Canadien formait une bonne p'tite équipe.

Aujourd'hui, on peut parler d'une bonne équipe tout court, mais certainement pas d'une équipe comparable aux Blackhawks de Chicago ou aux Bruins de Boston.

« Respirez par le nez », comme disent les Chinois. L'effet Bergevin, à ne pas en douter, continue de faire son œuvre.

L'équipe continue de grandir et de grossir et, à court ou moyen terme, elle pourra jouer dans la cour des grands.

Le Canadien a ce qu'il faut pour faire les séries, mais il est encore à deux ou trois joueurs près de gagner sa première Coupe Stanley depuis 1993.

Encore là, vous n'êtes pas obligés de me croire.

Cela dit, les grandes questions sont les suivantes:

- Est-ce Carey Price sera à la hauteur ?

- Est-ce qu’Andrei Markov, vieillissant et fragile, tiendra le coup pendant toute la saison ?

- Est-ce que Daniel Brière, qui a piqué du nez, l'an passé, redeviendra le joueur qu'il était il y a deux ou trois ans ?

- Est-ce que le message de Michel Therrien passera aussi bien que l'année dernière ?

Le sort de l'équipe est intimement lié à ces questions et à beaucoup d'autres, bien sûr.

De l'espoir

Mais s'il y a de grandes questions, il y a aussi des réponses, qui se précisent de plus en plus.

Le Canadien a désormais de la profondeur, il forme l'une des équipes les plus rapides du circuit, Alex Galchenyuk est une super-vedette à en devenir, Max Pacioretty est mûr pour s'offrir une saison de 35 buts et P.K. Subban, gagnant du Norris, l'an passé, appartient à l'élite. Et je ne parle même pas du fougueux Gallagher, l'homme, qui mange les bandes pour déjeuner.

Chez le Canadien, il y a plein de jeunes joueurs qui sont encore en pleine progression. C'est là un facteur important qu'il ne faut pas négliger.

Il n'y a rien de plus imprévisible qu'un groupe de jeunes loups. Ceux du Canadien, s'ils continuent de progresser à un rythme soutenu, pourraient avoir un impact significatif. Faudra voir.

Bref, les fans de l'équipe ont maintenant de bonnes raisons d'espérer de meilleurs jours.

La Coupe n'est pas encore sur le point de débarquer à Montréal, mais l'équipe, après avoir emprunté plusieurs détours qui l'ont mené dans des culs de sac pendant trop longtemps, est sur la bonne voie.

N'achetez pas encore vos chaises longues, mais, mine de rien, vous pouvez commencer à magasiner !

Retour dans les années 1970

Avez-vous vu les incidents disgracieux qui ont ponctué le match préparatoire entre les Maple Leafs de Toronto et les Sabres de Buffalo samedi dernier au Air Canada Centre ?

Pas très édifiant, en effet.

Des bagarres, des coups salauds et quoi encore. Pendant un moment, on se serait cru dans les années 1970 alors que les Flyers de Philadelphie, avec leurs gros bras, semaient la terreur sur les patinoires de la LNH.

Je suis au nombre de ceux qui prétendent que ce genre de cirque est passé date. Mais à voir la réaction de certains spectateurs dans les estrades, ils sont encore nombreux à savourer pareil spectacle.

Il suffit que deux joueurs jettent les gants pour que quatre spectateurs sur cinq se lèvent de leur siège d'un seul trait.

Je ne vous le fais pas dire: les mentalités tardent à changer. Changeront-elles un jour ?

Je me pose de sérieuses questions.

Nous sommes en 2013, simonac, et il se trouve encore plein de gens qui salivent à la vue d'une bagarre générale.

Aberrant.

 

La LNH sur Facebook