Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15 : Mitchell et Frattin représentent des éléments importants pour les Kings

    jeudi 2013-09-26 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Mitchell et Frattin représentent des éléments importants pour les Kings
    30 en 15 : Mitchell et Frattin représentent des éléments importants pour les Kings

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Si vous comparez les Kings de Los Angeles d’aujourd’hui à ceux qui ont remporté la Coupe Stanley le 11 juin 2012, vous y verrez très peu de changements.

    Dix-sept joueurs qui étaient en uniforme quand les Kings ont remporté la Coupe Stanley dans le sixième match de la finale contre les Devils du New au Staples Center font toujours partie de l’équipe et ils devraient être de la formation quand les Kings entreprendront leur saison en visitant le Wild du Minnesota au Xcel Energy Center, le 3 octobre.

    « Notre noyau est de retour. Ils ont tous signé des contrats à long terme et aucun d’entre eux n’est sur la pente descendante de leur carrière », a déclaré le directeur général des Kings, Dean Lombardi, à LNH.com.

    En souhaitant qu’ils soient encore plus affamés après avoir été éliminés par les Blackhawks de Chicago en finale de l’Association de l’Ouest au printemps.

    Les Kings sont devenus la sixième équipe depuis l’instauration du plafond salarial à participer deux années consécutives à la finale d’association. Ils ont cependant quitté pour l’été en furie car ils prétendent qu’ils n’ont pas joué comme ils en étaient capables dans les séries et qu’ils ne sont pas donné la chance de remporter une deuxième Coupe Stanley d’affilée.

    C’est une attitude que Lombardi a apprécié de ses joueurs.

    « Il y a quatre ans, nous étions félicités pour avoir participé aux séries éliminatoires. Les gars étaient contents, a rappelé Lombardi. Ce sentiment est disparu. »

    Les Kings devront solutionner quelques problèmes avant de se lancer dans une autre course pour la Coupe. Voici trois questions qui ont fait les manchettes au camp d’entraînement et qui demeurent en suspens:

    1. Est-ce que le genou de Willie Mitchell tiendra le coup toute la saison? – Les Kings ont assez de profondeur à la ligne bleue pour survivre à une ou deux blessures, mais si Mitchell devait s’absenter encore, ça pourrait être un dur coup en raison de tout ce qu’il a fait. Il est une soupape de sécurité pour l’entraîneur en chef Darryl Sutter et Slava Voynov, son partenaire à la ligne bleue.

    Sutter s’est assuré d’intégrer Mitchell lentement au camp afin que son genou qui a été opéré à deux reprises réponde bien à l’effort. Jusqu’ici tout va bien. Mais le vrai test surviendra quand l’intensité du jeu augmentera et qu’il accumulera les minutes au cours de la saison régulière.

    « Ça reste encore à voir comment il sera utile », a dit Sutter.

    Lombardi croyait que Mitchell serait obligé de prendre sa retraite en raison de sa blessure au genou qui ne semblait pas guérir malgré plusieurs opérations et des mois de réadaptation. Mitchell a trouvé un moyen de faire mentir les probabilités et de revenir, mais maintenant les Kings ont besoin de lui pour la longue saison.

    En santé, comme il l’était en 2011-12 et pendant le parcours qui a mené à la Coupe Stanley, Mitchell est le défenseur le plus fiable des Kings et leur joueur le plus utile en désavantage numérique. Il fait des jeux qui passent inaperçu tant avec son physique qu’avec son bâton afin d’éloigner les adversaires du filet de Jonathan Quick et permettre aux siens de faire une bonne transition.

    Les Kings ont neuf défenseurs sous contrat qui ont l’expérience de la LNH. Ils en garderont huit et ils espèrent que Mitchell sera l’un d’eux.

    « S’il fait partie de notre formation partante, ça changera la dynamique de notre brigade défensive, a admis Lombardi. S’il ne l’est pas, nous avons d’autres options. Cet été, il fallait s’assurer que d’avoir d’autres options et je pense que nous en avons. »

    2. Est-ce que Matt Frattin pourra être l’ailier gauche sur le deuxième trio? -- Quand Lombardi a échangé le gardien Jonathan Bernier aux Maple Leafs de Toronto, il voyait Frattin dans sa soupe en raison de sa vitesse, de son accélération et de la force de ses jambes qui font qu’il excelle dans la circulation.

    « Il ne paraît pas gros, mais il est très fort du bas du corps », a déclaré Lombardi.

    Frattin devra cependant démontrer à Sutter qu’il est fiable en zone défensive. S’il peut le faire et être productif, alors Sutter continuera de penser qu’il peut faire jouer Frattin à l’aile gauche du deuxième trio avec le centre Mike Richards et l’ailier droit Jeff Carter.

    C’est une opportunité que Frattin ne peut laisser passer.

    Il est âgé de 25 ans et il a présenté de bonnes statistiques au cours de sa carrière amateur. Il a terminé au deuxième rang de la NCAA avec 60 points en 44 matchs à l’Université du Dakota du Nord en 2010-11. Il a amassé 35 points en 44 rencontres réparties en deux saisons avec les Marlies de Toronto de la LAH, et il a marqué 15 buts en 81 matchs répartis en deux saisons avec les Maple Leafs.

    « Évidemment, comme il est un nouveau joueur, il devra s’acclimater, a déclaré Sutter. Il devra s’habituer à un nouvel environnement. Nous avons 15 ou 16 gars qui évoluent ensemble depuis deux ou trois saisons, qui sont habitués de gagner et qui sont habitués de connaître du succès, il tente donc de s’acclimater à tout cela. »

    3. Est-ce que Tyler Toffoli et Tanner Pearson sont prêts à faire le grand saut? – Lombardi et Sutter veulent avoir des décisions difficiles à prendre quand viendra le temps de faire les dernières sélections et ils espèrent que Toffoli et Pearson leur rendront la tâche difficile.

    Ils font bonne impression au camp d’entraînement, mais il est possible que l’on ne puisse les garder les deux, considérant la profondeur de la formation à l’avant (13 attaquants sous contrat) et le fait qu’ils commenceront la saison avec 13 attaquants pour pouvoir avoir huit défenseurs.

    Toffoli semble avoir pris une certaine avance depuis qu’il a démontré ce qu’il pouvait faire lors des dernières séries éliminatoires quand il a récolté six points en 12 matchs. Cependant, Pearson en est à sa deuxième année professionnelle complète, lui qui a totalisé 47 points en 64 matchs avec les Monarchs de Manchester de la Ligue américaine de hockey, la saison dernière. Il est un ailier gauche naturel, une denrée rare chez les Kings.

    Sutter a indiqué que Pearson avait été plus constant au camp.

    Si Frattin évolue sur le deuxième trio, une place pourrait être réservée sur la troisième ligne et soit Toffoli ou Pearson compléterait le trio avec Jarret Stoll et Trevor Lewis. Lombardi est un partisan de laisser les jeunes joueurs gagner leur poste, car ils apprennent à être responsables dans tous les aspects.

    Cependant, si Frattin ne peut évoluer sur le deuxième trio, on pourrait garder Pearson et Toffoli et faire une place à l’un d’eux à l’aile gauche sur la deuxième ligne et une place à l’autre sur le troisième trio avec Stoll au centre et Frattin à l’aile droite.

    Daniel Carcillo, Dwight King, Jordan Nolan et Kyle Clifford luttent aussi pour des postes au sein des deux derniers trios. Sutter pourrait aussi considérer utiliser Carcillo avec Richards et Carter car ils ont joué ensemble alors que les trois portaient les couleurs des Flyers de Philadelphie.

    Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook