Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15 : Les Maple Leafs espèrent que tous les pièces sont en place

    jeudi 2013-09-26 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Les Maple Leafs espèrent que tous les pièces sont en place
    30 en 15 : Les Maple Leafs espèrent que tous les pièces sont en place

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Le directeur général des Maple Leafs de Toronto Dave Nonis a fait des dépenses importantes cet été. C’est maintenant le temps de voir s’il a fait les bons achats.

    « Nous devons agir et le prouver », a dit l’entraîneur-chef des Maple Leafs Randy Carlyle à LNH.com. « Juste parce qu’on a ajouté des joueurs, on ne peut déclarer qu’on a tel ou tel genre d’équipe. »

    Le genre d’équipe que Nonis essaie de bâtir et que Carlyle veut diriger est une formation qui peut accélérer le rythme et être agressive dans n’importe quel amphithéâtre. Les Maple Leafs ont commencé à prendre cette direction la saison dernière quand ils ont mis fin à une disette de neuf ans sans participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley en terminant au cinquième rang de l’Association de l’Est avec 57 points.

    Ils n’ont pu compléter le travail en quarts de finale de l’Est contre les Bruins de Boston même s’ils détenaient une avance de trois buts à la troisième période du septième match.

    C’est en partie pour cette raison que Nonis a accordé un contrat de sept ans évalué à 37 millions $ à l’ailier droit David Clarkson le 5 juillet.

    Nonis et Carlyle pensent que Clarkson peut être de nouveau un marqueur de 30 buts, ce qu’il avait réussi il y a deux saisons avec les Devils du New Jersey, mais il sera sur la touche au début de la saison. Il écoulera une suspension de 10 matchs pour avoir quitté le banc pour prendre part à une altercation lors d’un match préparatoire contre les Sabres de Buffalo, le 22 septembre.

    TOR

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    J. van Riemsdyk T. Bozak P. Kessel
    J. Lupul N. Kadri N. Kulemin
    J. Colborne D. Bolland M. Raymond
    C. Ashton J. McClement C. Orr
    F. McLaren
    D. Clarkson ^
    DÉFENSEURS
    D. Phaneuf C. Gunnarsson
    J. Gardiner C. Franson
    P. Ranger M. Fraser
    K. Holzer
    J. Liles
    GARDIENS
    J. Bernier
    J. Reimer
    NOTE: ^ suspendu

    Il n’est pas admissible à revenir au jeu avant le 25 octobre, quand les Maple Leafs rendront visite aux Blue Jackets de Columbus.

    « Je pense que Dave Clarkson a commis une erreur », a dit Carlyle aux journalistes de Toronto. « On doit maintenant payer pour son geste. »

    Dave Bolland devrait être sur la glace à l'ouverture de la saison malgré une blessure à l’aine persistante. Il a été acquis des Blackhawks de Chicago lors de la journée du repêchage.

    Bolland est un joueur qui a eu du succès dans les moments importants, ayant remporté la Coupe Stanley à deux reprises avec les Blackhawks et inscrivant le but décisif lors de la conquête de la Coupe en juin. Il s’est aussi imposé comme un des meilleurs joueurs de centre en défensive.

    « Nous croyons que ces deux joueurs, Clarkson et Bolland, apportent des choses qui sont importantes pour nos jeunes joueurs, a dit Carlyle. Ce sont des vétérans. Ils ont marqué des buts importants en séries éliminatoires. »

    Nonis ne voulait pas modifier ce qu’il pense être une bonne situation et il a remis sous contrat le joueur de centre Tyler Bozak en lui offrant un contrat de cinq ans évalué à 21 millions $.

    Bozak est le joueur de centre de Phil Kessel et c’est aussi son bon ami. Kessel, qui est suspendu pour le reste des matchs préparatoires à la suite de l’altercation qui a entraîné la suspension automatique de Clarkson, a atteint le cap des 30 buts à quatre reprises et il a marqué au même rythme la saison dernière (20 buts en 48 matchs). C’est la dernière année de son contrat et les Maple Leafs veulent le garder. La mise sous contrat de son joueur de centre devrait aider.

    Après de longues négociations, Nonis s’est entendu avec le joueur de centre Nazem Kadri sur un contrat de deux ans évalué à 5,8 millions $ après que Kadri eut réussi 44 points en 48 matchs la saison dernière.

    Nonis a travaillé au niveau de la défensive en évitant l’arbitrage salarial avec Carl Gunnarsson et Mark Fraser. Gunnarsson a obtenu un contrat de trois ans et 9,45 millions $ et Fraser, un an et 1,275 million $. Nonis a aussi mis sous contrat le défenseur Paul Ranger, qui a été solide à son retour au jeu la saison dernière après une absence de trois ans, lui accordant un contrat d’un an d’une valeur de 1 million $.

    Avec le retour de Cody Franson, qui a signé un contrat d'un an jeudi, Gunnarsson et Fraser et la mise sous contrat de Ranger, Nonis a posé des gestes importants pour tenter d’avoir une équipe qui limite les occasions de marquer et les buts alloués, des aspects du jeu qui ont constitué des problèmes la saison dernière; Toronto a pris le 17e rang pour les buts alloués par match (2,67) et le 27e rang pour les tirs accordés par match (32,3).

    Une saine compétition devant le filet devrait aussi aider à réduire ces statistiques, et c’est pourquoi les Maple Leafs ont acquis Jonathan Bernier des Kings de Los Angeles. Ils espèrent que Bernier et leur gardien no 1 en titre, James Reimer, pourront bien compétitionner entre eux pendant toute la saison.

    Nonis s’est ensuite entendu avec Bernier, qui était un joueur autonome avec restriction, en lui offrant un contrat de deux ans évalué à 5,8 millions $.

    Il a aussi consenti un contrat d’un an d’une valeur de 1 million $ à l’attaquant Mason Raymond.

    « On a fait grand état de la ténacité et de la robustesse et de toute évidence, c’est une grande partie du jeu que préconise Randy pour son équipe, mais nous voulons avoir l’assurance que nous n’avons pas qu’une seule dimension, que nous avons les habiletés pour jouer avec talent et combativité, a dit Nonis. Nous voulons être capables de bien jouer peu importe l’opposition.

    « Sommes-nous là ? Non. Sommes-nous proches ? Je pense que nous sommes plus près. »

    Jusqu’où, cela reste à voir, mais voici un aperçu plus en profondeur des joueurs en qui Nonis et Carlyle ont mis leur confiance cette saison:

    ATTAQUANTS

    Avant la suspension de Clarkson, il était envisagé que les deux premiers trios à l’ouverture de la saison soient composés de Bozak au centre avec Kessel et James van Riemsdyk et Kadri avec Clarkson et Joffrey Lupul.

    Cependant, l’absence de Clarkson au début de la saison obligera Carlyle à faire des ajustements. Il peut utiliser Nikolai Kulemin pour combler le poste de Clarkson ou encore Mason Raymond, qui a mérité un contrat d’un an après s’être présenté au camp avec une entente pour un essai chez les professionnels.

    MAPLE LEAFS DE TORONTO

    Ajouts: AD David Clarkson (agent libre, Devils), C Dave Bolland (échange, Blackhawks), G Jonathan Bernier (échange, Kings), D Paul Ranger (agent libre), C Trevor Smith (agent libre, Penguins), D T.J. Brennan (agent libre, Panthers), AG Mason Raymond (agent libre, Canucks)

    Départs: G Ben Scrivens (échange, Kings), AD Matt Frattin (échange, Kings), C Mikhail Grabovski (agent libre, Capitals), D Mike Komisarek (agent libre, Hurricanes), AD Leo Komarov (agent libre, Dynamo de Moscou, KHL), D Ryan O'Byrne (agent libre, HC Lev Praha, KHL), AG Clarke MacArthur (agent libre, Sénateurs), D Michael Kostka (agent libre, Blackhawks), C Ryan Hamilton (agent libre, Oilers)

    Joueurs à surveiller: D Morgan Rielly, D Stuart Percy, D Peter Granberg, AD Tyler Biggs

    Même si Carlyle et Nonis pensent que Bolland a des talents offensifs qu’il n’a pas montrés sur une base régulière dans la LNH, il semble destiné à être le joueur de centre du troisième trio. Ce ne sera pas nécessairement une ligne défensive, cependant, car quand les Maple Leafs seront de nouveau au complet au retour de Clarkson, Bolland pourrait se retrouver avec Kulemin à sa droite et Raymond à sa gauche.

    « De toute évidence, il a déjà eu du succès dans un rôle défensif au niveau de la LNH, mais il a aussi amassé beaucoup de points lors de sa carrière au hockey junior en jouant avec Corey Perry », a dit Carlyle en parlant de Bolland. « Il a des statistiques impressionnantes. On a le sentiment qu’en le mettant aux côtés de joueurs talentueux, il peut leur remettre la rondelle et il s’implique aussi près du filet. Nous ne le voyons pas seulement comme un joueur défensif; on ne le voit pas du tout comme ça. »

    De la même façon, les Maple Leafs ne voient pas Kulemin comme un joueur défensif, mais sa production à l’attaque a diminué considérablement lors des deux dernières saisons après qu’il ait marqué 30 buts en 2010-11. Il n’a réussi que sept buts en 2011-12 et sept buts en 48 matchs la saison dernière.

    Une blessure sérieuse a nui à Raymond lors des deux dernières saisons, mais il n’a montré aucune séquelle lors du camp d’entraînement.

    « En se basant sur le jeu de Mason en matchs préparatoires, nous estimons qu’il va bien dans notre groupe et qu’il remplira un rôle significatif dans notre équipe », a dit Nonis.

    Le quatrième trio des Maple Leafs pourrait aussi être dangereux si Joe Colborne prouve qu’il peut faire le saut. L’athlète de six pieds cinq pouces, 213 livres, est plus un joueur de centre qu’un ailier, mais Colborne devra se tailler une place dans l’équipe en tant qu’ailier parce que Jay McClement ne se déplacera pas. Il est trop important pour l’équipe au centre, particulièrement parce que Carlyle l’utilise lors des mises en jeu en zone défensive et comme principal attaquant en désavantage numérique.

    « Colborne a eu des variations dans son jeu mais quelques-unes sont reliées aux blessures, d’autres sont reliées à la croissance d’un joueur de taille et au fait qu’il doit s’habituer à jouer à un niveau élevé sur une base régulière », a dit le vice-président des opérations hockey Dave Poulin à LNH.com. « Nous avons vu des éclairs de cela, mais à ce niveau-ci, il faut que ce soit tout le temps. »

    Les Maple Leafs devraient ajouter plus de robustesse et de ténacité de la part de Colton Orr et Frazer McLaren. Carter Ashton et Trevor Smith essaient aussi d’obtenir des postes.

    DÉFENSEURS

    Dion Phaneuf et Gunnarsson devraient former la première paire de défenseurs des Leafs au début de la saison.

    C’est la paire de défenseurs torontois qui a eu le plus de temps de glace la saison dernière et ça devrait être encore le cas. Carlyle se fie beaucoup à eux, surtout Phaneuf, qui obtient généralement une moyenne de plus de 25 minutes par match. C’est aussi la dernière année de son contrat et il a dit qu’il était prêt à négocier pendant la saison pour demeurer à Toronto.

    « J’aime vraiment où en est notre équipe et où nous allons », a dit Phaneuf à LNH.com. « Nous avons vraiment fait de bonnes acquisitions cette année et de toute évidence, nous avons joué du vrai bon hockey l’an passé. J’aime jouer à Toronto. Nous avons des partisans formidables. Depuis que je suis ici, j’ai vraiment apprécié la ville et le fait de jouer devant les partisans ici. »

    Franson, 26 ans, vient de connaître la meilleure saison de sa carrière quand il a réussi 29 points, incluant 25 passes. Au sein de la deuxième paire de défenseurs, il est un partenaire naturel pour Jake Gardiner, qui pourrait être prêt à se révéler cette saison.
    Ranger a l’histoire la plus intéressante parmi tous les joueurs au camp d’entraînement des Maple Leafs. Il a quitté la LNH pour des raisons personnelles tôt pendant la saison 2009-10 et il essaie de faire un retour. Il a suffisamment bien joué la saison dernière avec les Marlies de Toronto, la filiale des Leafs dans la Ligue américaine de hockey, pour obtenir une autre chance dans la LNH.

    Ranger a déjà été un défenseur de qualité avec le Lightning de Tampa Bay. Ce serait un bon coup pour les Maple Leafs s’il pouvait retrouver sa forme des saisons 2006 à 2008, quand il a totalisé 59 points en 144 matchs.

    « C’est un gars de grande taille qui patine très bien et déplace bien la rondelle, a dit Phaneuf. Il a une très bonne vision sur la glace. Il se sert bien de son bâton en zone défensive et c’est un défenseur aguerri. Il a un bon côté offensif, un très bon lancer frappé. Il lance la rondelle avec force, mais c’est aussi un bon défenseur. C’est une grande addition. »

    Les Maple Leafs ont aussi Korbinian Holzer et TJ Brennan.

    GARDIENS

    Au moment où Reimer pensait avoir un peu plus l’assurance d’être le gardien no 1 après avoir connu du succès la saison dernière, Nonis a acquis Bernier pour avoir une compétition devant le filet pour le poste de no 1.

    Reimer a aidé les Maple Leafs à accéder aux séries éliminatoires avec 19 victoires, une moyenne de buts alloués de 2,46 et un taux d’efficacité de ,924, mais voilà que maintenant, il doit gagner son poste contre un gardien qui a finalement la chance de montrer qu’il peut aussi être un no 1 dans la LNH.

    Bernier n’aurait pas eu une telle chance à Los Angeles, où Jonathan Quick est un gardien établi. Il a une chance à Toronto et les Maple Leafs espèrent que ça met la table pour une situation prometteuse et que c’est le genre de dilemme que Carlyle veut dans son équipe.

    « Reims [Reimer] a eu une année solide, mais ce fut seulement une demi-saison, a dit Carlyle. C’est un jeune gardien qui se fait encore les dents, trouvant une façon de devenir un no 1. L’addition de Bernier solidifie sa position. Si on peut créer une compétition entre les joueurs, si tu gagnes tu es le gardien, nous pensons que c’est sain pour le groupe. »

    Drew MacIntyre, un vétéran de 30 ans de la Ligue américaine, suit après Bernier et Reimer. Les Maple Leafs aimeraient qu’il joue une saison complète avec les Marlies.

    Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosenNHL

     

    La LNH sur Facebook