Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15: Le système de Vigneault et les attaquants parmi les grandes questions chez les Rangers

    mercredi 2013-09-25 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15: Le système de Vigneault et les attaquants parmi les grandes questions chez les Rangers

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Pour une équipe avec autant de joueurs établis dans la LNH, les Rangers de New York ont beaucoup de points d'interrogation en vue de la saison 2013-14. Tout commence avec le nouvel entraîneur Alain Vigneault, de qui on attend de voir relancer une offensive qui avait de la difficulté à marquer à certains moments la saison dernière. Il aura également besoin d'améliorer un jeu de puissance en difficulté qui s’est classé au 23e rang la saison dernière.

    Mais il y a aussi un certain nombre d'éléments clés au sein de l'alignement de l'équipe à considérer. Surtout à l'avant, où tout semble indiquer que New York pourrait commencer la saison sans la présence de sa première ligne au grand complet.

    Ajoutez la saga de Brad Richards, qui en a beaucoup arraché la saison dernière, lors de la deuxième année d'un contrat de neuf ans signé avec les Rangers, et il pourrait y avoir beaucoup d'intrigues secondaires plutôt dramatiques entourant cette équipe. Dans l'ensemble, c'est la recette parfaite pour Broadway.

    1. Combien de temps les Rangers mettront-ils à apprendre le nouveau système ? - L’adaptation à un nouveau personnel d'entraîneurs et à son nouveau système de jeu est difficile pour n'importe quelle équipe. Cela peut être particulièrement le cas avec les Rangers et Vigneault, dont le plan de match basé sur l’attaque devrait s’avérer un changement majeur par rapport au système conservateur que l’ancien entraîneur John Tortorella avait installé.

    Si les Rangers peuvent l'adopter rapidement, le système pourrait très bien leur convenir. Les joueurs expérimentés comme Rick Nash ou Mats Zuccarello devraient s'épanouir au sein de ce système et cela devrait également aider les jeunes comme Chris Kreider à y trouver leur compte. Mais le plus grand bénéficiaire de l'arrivée de Vigneault pourrait être le joueur de centre Brad Richards. On y reviendra.

    Les premiers indices indiquent que les Rangers pourraient prendre un certain temps à adopter pleinement le système de Vigneault. Avec cinq buts marqués au total dans ses trois premiers matchs préparatoires, New York ne ressemblait pas exactement à une équipe de haute voltige comme ont pu l’être les Canucks, une équipe que dirigeait Vigneault à Vancouver. Qui plus est, l'équipe disputera ses neuf premiers matchs en saison régulière sur la route, puisque le Madison Square Garden subit des rénovations. Mais malgré tous ces obstacles douloureux, l'équipe a toujours des attentes élevées pour la saison à venir.

    « Si vous me le demandez, je veux gagner. Ça va être l'objectif et ce sera mon état d'esprit dès le début », explique le gardien Henrik Lundqvist à LNH.com. « Espérons que lorsque nous allons nous asseoir et en parler, toute l'équipe ensemble, durant le camp, je pense que nous pourrons tous convenir que la victoire est le seul objectif ici. »

    2. Combien de temps de New York devra se débrouiller sans sa première ligne ? - Les Rangers ont connu une séquence victorieuse au bon moment la saison dernière, présentant un dossier de 10-3-1 en avril pour sécuriser la sixième place au sein de l’Association de l’Est. Cette séquence heureuse s’explique en grande partie par l'énergie et le jeu robuste de la première ligne de l'équipe, qui se compose du capitaine Ryan Callahan, de Derek Stepan et de Carl Hagelin. À l'approche de la soirée d'ouverture face aux Coyotes de Phoenix, il semble que les trois attaquants pourraient être absents de l’alignement des Rangers.

    Callahan et Hagelin ont subi des interventions chirurgicales à l'épaule pendant la saison morte et ils sont peu susceptibles d'être de retour à temps pour le début de la saison. Tous deux ont patiné lors du camp d’entraînement, mais ne semblent pas encore prêts à s’entraîner avec contacts.

    « J'ai commencé à décocher des tirs maintenant. Moi et Hagelin, nous effectuons des exercices ensemble », a dit Callahan au réseau MSG lors d’un entraînement récemment. « Ça progresse comme cela le devrait. Nous sommes dans les temps. »

    Callahan et Hagelin devraient être de retour à un certain moment lors du premier mois de la saison. Mais la situation est beaucoup plus complexe avec Stepan. Un joueur autonome avec restriction, le premier joueur de centre de l'équipe n'a toujours pas signé de nouveau contrat avec les Rangers. Jusqu'à ce que ce contrat soit signé, la situation semble être dans une impasse.

    Une chose est certaine, cependant, c'est que les Rangers auront besoin de leur premier trio s’ils espèrent rivaliser à un niveau élevé.

    3. Brad Richards peut-il retrouver sa forme d’antan ? - Le sujet est revenu sur la table fréquemment lors de la saison 2012-13 chez les Rangers. Quel est le problème avec Brad Richards ? À l’exception d’une période de deux semaines où il a paru impossible à arrêter, le centre avait beaucoup de difficulté à contribuer. Le fait que cette disette survienne lors de la deuxième année d'un contrat de neuf ans et 60 millions $ a rendu la chose encore plus alarmante.

    Richards a terminé la saison avec 34 points en 46 matchs, mais son manque de constance a conduit à beaucoup de spéculations voulant que les Rangers utilisent leur deuxième droit de rachat de contrat sans pénalité sur le vétéran joueur de centre et sur les sept années qui restaient à son contrat. New York a décidé de ne pas le racheter, offrant ainsi une autre chance à un joueur qui parfois, avait l'air excellent, surtout en jouant aux côtés de Mats Zuccarello. Mais à la fin, il a été laissé de côté pour les deux derniers matchs disputés en séries éliminatoires par New York contre les Bruins de Boston.

    Le nouveau système plus ouvert de Vigneault pourrait donner à Richards une occasion de retrouver son jeu à nouveau. Jusqu'à présent, au camp d’entraînement, l'ancien gagnant du trophée Conn Smythe a clairement fait savoir qu'il va se concentrer uniquement sur la saison à venir et non sur le passé.

    « Alain a été formidable. Il a eu beaucoup de conversations avec les gars qui reviennent. Nous essayons d'apprendre à connaître ce qu'il désire et comment les choses fonctionnent », a déclaré Richards au début du camp d’entraînement. « Je vais sortir et jouer. J'ai besoin de me regrouper. Cela va me pousser. De toute façon, c'est une nouvelle saison. J'ai vraiment mis tout cela de côté. »

     

    La LNH sur Facebook