Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15: Les Sharks espèrent construire sur leur dernière fin de saison

    mercredi 2013-09-25 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Davis Harper - Journaliste - LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15: Les Sharks espèrent construire sur leur dernière fin de saison

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14 qui comprend un regard en profondeur des 30 équipes du circuit durant le mois de septembre.

    Dans l'organisation des Sharks de San Jose, la finition fait foi de tout.

    L'équipe veut amorcer cette saison comme elle a fini la dernière, avec du jeu

    rapide et efficace, elle qui a fait subir un balayage aux Canucks de Vancouver en première ronde des séries éliminatoires et qui a encaissé une défaite serrée lors du septième affrontement de la série face aux Kings de Los Angeles durant la demi-finale de l’Association de l’Ouest.

    Si les Sharks y arrivent, ils pourraient mériter une 10e apparition consécutive en séries éliminatoires, et peut-être atteindre enfin l'ultime but qui a échappé à l'équipe au cours de cette décennie de succès: la Coupe Stanley.

    Dans l'espoir de franchir cette dernière montagne, l'organisation a mis en place une philosophie de « rafraîchir et réinitialiser » la saison dernière, à la date limite des échanges. La philosophie, qui tournait autour de la mise en œuvre d'un style de jeu basé sur l’attaque où on travaille en direction nord/sud, a été rendue possible grâce aux transactions effectuées lors de la date limite, quand l’équipe a pu mettre la main sur Raffi Torres et Scott Hannan, ainsi que par la décision de convertir Brent Burns de défenseur à joueur d’avant. Les joueurs qui ne correspondaient pas au système, soit Ryane Clowe, Michal Handzus et Douglas Murray, ont été échangés.

    Le nouveau système a rapporté des dividendes, puisque les Sharks ont participé aux séries, ils ont balayé les Canucks dans la ronde d'ouverture puis ont poussé les Kings à la limite avant de baisser pavillon dans le septième match de cette série. Cet été, le directeur général Doug Wilson a ajouté une autre pièce au puzzle avec une transaction pour obtenir les services de Tyler Kennedy, qui est exactement le genre de joueur d’avant rapide et courageux dont San Jose a besoin.

    SJS

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    T. Hertl J. Thornton B. Burns
    T. Kennedy L. Couture P. Marleau
    R. Torres J. Pavelski T. Wingels
    J. Sheppard A. Desjardins A. Burish
    M. Havlat*
    DÉFENSEURS
    M. Irwin D. Boyle
    M.-É. Vlasic J. Braun
    S. Hannan B. Stuart
    J. Demers
    GARDIENS
    A. Niemi
    A. Stalock
    NOTE: *blessé

    « Nos entraîneurs sont très excités de reprendre au point où nous nous sommes quittés l'année dernière et nous avons une vision claire sur la façon dont nous voulons jouer », a déclaré Wilson à LNH.com avant le début du camp d’entraînement. « Vous savez, ce style de jeu nord/sud basé sur l’attaque, les joueurs que nous avons ajoutés correspondent certainement ce moule. »

    Wilson a aussi assuré l’avenir du visage de la concession en offrant des ententes à long terme à Logan Couture et Joe Pavelski, eux qui ont accepté des prolongations de contrats de cinq ans et 30 millions $. Couture s’est fait l’écho de l’emphase mise sur la nouvelle philosophie de l’organisation, lorsque questionné sur la situation des Sharks.

    « Nous devons simplement continuer, cette saison, de la façon dont nous avons terminé l'année dernière à partir de la date limite des échanges, jusqu’aux séries éliminatoires, a dit Couture. Je suis impatient de jouer une saison complète avec l'équipe que nous avons en place. Je suis excité à l’idée de voir comment nous jouerons cette saison. »

    En plus de leur attaque soutenue, les Sharks possèdent l'une des meilleures, et des plus jeunes défensives de la LNH, avec en plus quelques espoirs qui pointent à l’horizon.

    Ajoutez à l’équation Antti Niemi, qui a été finaliste pour la première fois pour l’obtention du trophée Vézina, et les Sharks ont les outils pour réussir un autre parcours en séries éliminatoires.

    « Je pense que nos joueurs sont excités à propos de la façon dont nous voulons jouer, a expliqué Wilson. Si j'étais un joueur, c'est ainsi que je voudrais jouer. Je pense qu'il y a un genre d'énergie et d'enthousiasme à l’idée de construire sur la façon dont nous avons terminé et la manière dont nous avons joué. »

    ATTAQUANTS

    Au milieu de la saison dernière, les Sharks avaient besoin d'être secoués en offensive. L'attaque a été stagnante et les Sharks, après un début de saison de 7-0-0, se sont retrouvés hors du portrait des séries éliminatoires. Wilson et l'entraîneur Todd McLellan n'ont pas hésité à modifier cette stagnation, expédiant trois vétérans à la date limite des échanges afin de mettre en œuvre un plan de match axé sur le déploiement nord/sud.

    Les Sharks ont acquis Torres dans le but d'ajouter du rythme et du mordant à l'attaque et Burns a apporté un côté physique et a été étonnamment productif aux côtés de Joe Thornton. En juin, Wilson a transigé pour Kennedy, un joueur habitué à marquer des buts importants en jouant aux côtés des plus grandes vedettes de la ligue avec les Penguins de Pittsburgh.

    La quatrième et dernière pièce du puzzle, selon Wilson, est le joueur de 19 ans Tomas Hertl. Le 17e choix au repêchage de la LNH en 2012 est prêt plus que jamais à rejoindre les Sharks cette saison après avoir mené les marqueurs du HC Slavia Praha, en République tchèque en 2012-13, en dépit du fait qu’il était le plus jeune joueur de l'équipe.

    « C'est un gars qui a joué lors du Championnat mondial junior, il évolue dans des ligues face à des hommes depuis plusieurs années, il a joué au Championnat du monde, a déclaré Wilson. Il fait 6 pieds 2 pouces et 210 livres. Nous l’avons vu lors de notre camp de développement et nos attentes sont très élevées. »

    SHARKS DE SAN JOSE

    Ajouts: AG Tyler Kennedy (échange, Penguins), D Mirco Mueller (repêchage)

    Départs: C Scott Gomez (agent libre, Panthers), AG TJ Galiardi (échange, Flames), C Tim Kennedy (agent libre, Coyotes), G Thomas Greiss (agent libre, Coyotes)

    Joueurs à surveiller: AG Bracken Kearns, C John McCarthy, D Matt Tennyson, D Nick Petrecki, D Taylor Doherty, AG Matt Nieto, G Harri Sateri, AD Matt Pelech

    Wilson a affirmé à LNH.com que les quatre additions seront essentielles à l'objectif d'obtenir de l’attaque de la part des quatre lignes des Sharks. Comment seront composées ces lignes, cependant, reste à débattre.

    Avec Martin Havlat qui amorcera la saison sur la liste des blessés et TJ Galiardi qui a été échangé aux Flames de Calgary cet été, il y a deux trous parmi les six premiers attaquants. Couture et Patrick Marleau ont besoin de quelqu'un pour combler le premier trio, laissant Thornton et Burns dans la même situation sur la deuxième unité.

    C'est là que Kennedy, Hertl et Tommy Wingels entrent en jeu. Tous les quatre ont à prouver qu'ils méritent des minutes sur les premiers trios et les batailles feront rage tout au long du camp d’entraînement. Torres était un autre candidat, mais il ratera au moins les six premières semaines de la saison avec une blessure au genou.

    En plus de Hertl, deux autres nouveaux venus pourraient voir du temps de glace significatif. Matthew Nieto et Freddie Hamilton ont monté leur curriculum vitae, et les deux ont été impressionnants jusqu'ici au camp d’entraînement.

    DÉFENSEURS

    La raison qui a rendu les Sharks confortables en déplaçant Burns, un de leurs meilleurs défenseurs, à l'avant était la formidable profondeur et la jeunesse de San Jose à la ligne bleue.

    Quatre des sept premiers défenseurs projetés de San Jose sont âgés de 26 ans ou moins au sein d’une brigade qui s'est classée parmi les meilleures de la ligue au chapitre des buts alloués et de l’unité d’infériorité numérique en 2012-13. Le nouveau chef de file de cette brigade, Marc-Édouard Vlasic, est devenu l'un des meilleurs défenseurs défensifs de la LNH à 26 ans. Vlasic rejoindra son partenaire de la saison dernière, Justin Braun, également 26 ans, au sein de la première paire d’arrières. Vlasic et Braun viseront à recréer leur succès des séries éliminatoires, alors qu’ils sont parvenus à arrêter les jumeaux Sedin et par la suite Anze Kopitar.

    Matt Irwin, qui a eu sa chance lorsque Burns a déménagé à l’attaque, a rejoint le vétéran Dan Boyle au sein d’un autre duo.

    Hannan en a fait suffisamment lors de son court passage à San Jose pour gagner une prolongation de contrat cet été et sera probablement utilisé pour ancrer le troisième duo avec Brad Stuart ou Jason Demers.

    Bien que ces duos défensifs semblent plus ou moins fixés, les Sharks ont prouvé, la saison dernière, qu’ils n'ont pas peur de faire bouger les choses. Heureusement pour eux, ils ont le bassin d’espoirs pour le faire. Matt Tennyson, Nick Petrecki et Taylor Doherty sont tous en attente dans les filiales et ont montré, lors du camp d’entraînement, qu’ils sont prêts à sauter dans l’action.

    « Notre entraîneur fera jouer celui qui s'adapte à nos besoins, et il est toujours à la recherche d'ingrédients; il pourrait y avoir différents acteurs à différents moments, a déclaré Wilson. Todd n'a jamais eu du mal, non seulement à intégrer un jeune joueur dans l’alignement, mais à le placer dans une position où il peut réussir. »

    GARDIENS

    Antti Niemi est le partant incontesté, à partie de là, la question est de savoir qui le secondera.

    Niemi a connu sa meilleure saison dans la LNH en 2012-13 (et sa carrière comprend une Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago en 2010) et a été récompensé avec sa première nomination pour l’obtention du Vézina. Niemi a passé plus de temps sur la glace (2 580:46) que tout autre gardien de but, il a débuté 43 des 48 matchs des siens en saison régulière. Il a affiché une moyenne de buts alloués de 2,16 et a enregistré un pourcentage d'arrêts de ,924.

    Les Sharks vont une fois de plus se fier fortement sur Niemi cette saison, mais dans un calendrier de 82 matchs, le gardien de 30 ans devra bénéficier de sa part de repos. Avec son auxiliaire de l’an dernier, Thomas Greiss, maintenant avec les Coyotes de Phoenix, les Sharks ont mis en place une lutte au camp d’entraînement pour le poste de second entre Alex Stalock et Harri Sateri.

    « Nous pensons que la compétition entre Harry et Alex sera décidée par les deux joueurs sur la glace, et nous croyons très fortement aux deux, dit Wilson. Cette compétition sera à surveiller, elle se jouera certainement lors du camp d’entraînement et lors des matchs hors concours. Au cours d'une saison dont le calendrier est condensé, puisque c’est une année olympique, vous avez besoin de gardiens de but et de profondeur au niveau des gardiens, c'est important. »

    Stalock était considéré comme le choix clair avant que Wilson et McLellan ne fassent des commentaires pointant vers une lutte lors du camp d’entraînement. C'est une compétition que les deux gardiens connaissent bien: Stalock et Sateri se sont séparé les départs avec Worcester, équipe affiliée aux Sharks dans la Ligue américaine de hockey, la saison dernière, avec Stalock qui a enregistré des statistiques légèrement supérieures.

    Stalock est de retour en pleine santé après presque un an passé en convalescence, suite à un nerf sectionné derrière le genou, une blessure survenue en février 2010.

    Wilson a déclaré que l'attitude de Stalock pendant sa convalescence lui a valu beaucoup de reconnaissance au sein de l'organisation.

    « Il n'allait pas laisser cela le démonter, a déclaré Wilson. Personne ne va travailler plus fort que lui et le respect et l'admiration qu'il a ainsi gagnés font partie de sa réussite. »