Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15: le Wild doit trouver un joueur de centre pour son deuxième trio

    mardi 2013-09-24 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15: le Wild doit trouver un joueur de centre pour son deuxième trio

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Après avoir participé aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2008, le Wild du Minnesota a subi une élimination rapide aux mains des Blackhawks de Chicago en cinq matchs dans le cadre des quarts de finale dans l’Ouest.

    Avec le gardien Niklas Backstrom blessé au bas du corps lors de la période d’échauffements précédant le match no 1 de cette même série, le Wild a dû lancer Josh Harding dans la mêlée, qui n’avait amorcé que trois rencontres en saison régulière. Cette blessure soudaine mélangée au talent brut de l’équipe des Blackhawks a rendu la tâche trop difficile à surmonter.

    Une formation similaire est de retour au Minnesota cette saison. Le directeur général du Wild Chuck Fletcher a gardé intact le noyau de l’équipe, mis à part le fait qu’il ait échangé Cal Clutterbuck aux Islanders de New York en juin en retour de l’ailier droit Nino Niederreiter et d’un choix de troisième tour.

    Backstrom a évité l’autonomie complète en signant un contrat de trois ans en juin, et Matt Cooke a quitté les Penguins de Pittsburgh pour s’amener avec le Wild lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Le vétéran défenseur Keith Ballard a aussi signé avec l’équipe pour fournir une présence physique à la ligne bleue.

    Alors de façon générale, si le Wild s’améliore cette saison, ce viendra de l’interne.

    « Chaque équipe a toujours besoin de s’améliorer, mais en ce moment on est satisfait d’où on en est, a dit Fletcher. Il y aura de la bonne compétition au camp et nous sommes excités de voir quels jeunes joueurs se démarqueront. »

    Voici trois questions auxquelles devra répondre le Wild au courant du camp d’entraînement:

    1. Qui est le joueur de centre no 2? – Il s’agissait d’une question légitime pendant la saison morte et elle l’est tout autant aujourd’hui, alors que le Wild se prépare pour le match d’ouverture de sa saison régulière, qui aura lieu le 3 octobre contre les Kings de Los Angeles au Xcel Energy Center.

    Deux joueurs de 21 ans devraient se battre pour le poste. Mikael Granlund, le choix de premier tour (neuvième au total) du Wild en 2010, fait de son mieux pour éviter d’être surclassé par Charlie Coyle, qui a passé une grande partie de la dernière saison à la droite de Zach Parisé et Mikko Koivu sur le premier trio. Mais avec le vétéran Jason Pominville qui est motivé à occuper ce poste, le versatile Coyle pourrait être appelé à se déplacer au centre du deuxième trio si Granlund ne s’avère pas être prêt pour un rôle à temps plein dans la LNH.

    « Tu ne sais jamais ce qui va se passer ni où ils auront besoin que tu joues, a mentionné Coyle. Si je continue à jouer mon style de jeu, c’est pour ça qu’ils m’apprécient. J’ai joué à l’aile droite et au centre, alors je suis assez confortable dans ces deux positions. »

    « Charlie Coyle est capable de jouer au centre », a déclaré l’entraîneur du Wild, Mike Yeo. « Il y a joué toute sa vie. Il possède beaucoup de qualités qu’on recherche au poste de centre, mais il est également un très bon ailier.

    « Si Mikael Granlund est capable de remplir ce poste, ça ouvrirait beaucoup de portes pour nous, surtout avec ses qualités de fabricant de jeux, ses habiletés lorsqu’il coupe au centre et sa capacité à distribuer la rondelle. Je crois que ça serait bénéfique pour lui et pour notre équipe. »

    2. Dany Heatley pourra-t-il rebondir? – Avec le premier trio déjà complet, Heatley sera contraint de jouer sur le deuxième, aux côtés de deux joueurs parmi Granlund, Coyle, Jason Zucker et Niederreiter. La production offensive de Heatley a décru au cours des dernières années, et une blessure à l’épaule l’a limité à 11 buts en 36 matchs la saison passée. Heatley est en bonne santé maintenant et impatient de prouver qu’il peut encore être un attaquant élite dans cette ligue.

    « Puisque j’ai eu du temps de repos lors des derniers mois de la saison et j’ai eu à prendre soin de mon épaule cet été, j’ai passé beaucoup plus de temps au gymnase », a dit Heatley, qui semble avoir perdu entre 15 et 20 livres. « Je me sens en pleine forme et prêt pour le camp. »

    3. Les gardiens tiendront-ils le coup? – Yeo, qui avait besoin de points à chaque match, a dû placer Backstrom devant le filet pour amorcer 27 des 28 derniers matchs de saison régulière du Wild afin de se tailler une place en séries. Toute cette charge de travail pourrait très bien avoir influencé la blessure qu’a subie Backstrom avant le premier match de la série contre Chicago, alors l’entraîneur devra trouver le moyen de reposer son gardien no 1 au profit de Harding.

    Harding s’est bien defend en séries même s’il n’avait pris part qu’à cinq rencontres en saison régulière après avoir reçu un diagnostic de sclérose en plaques. Cette fois, Yeo sait qu’il devra se tourner vers son gardien auxiliaire plus souvent pour garder Backstrom à l’abri des blessures et bien reposé pendant la deuxième moitié de la saison, quand la course aux séries s’intensifie.

    « Il y a des années où on avait un plan bien précis en place, mais je crois qu’en ce moment la situation est unique puisqu’on a deux gars qu’on doit évaluer d’un peu plus près à tous les jours pour être prêt à s’ajuster quand il le faudra », a déclaré Yeo.

    Suivez Brian Compton sur Twitter: @BComptonNHL

     

    La LNH sur Facebook