Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le conseil de Martin Brodeur à son fils: avoir du plaisir

lundi 2013-09-23 / 19:59 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le conseil de Martin Brodeur à son fils: avoir du plaisir

MONTRÉALMartin Brodeur avait les yeux qui brillaient lundi soir en parlant de son fils Anthony, qui a été réclamé en septième ronde (208e au total) par les Devils du New Jersey au repêchage 2013 de la LNH.

Les Brodeur, père et fils, ont passé deux semaines ensemble au camp des Devils.

« Ça été le fun », a révélé Brodeur avant le match préparatoire des Devils contre le Canadien de Montréal. « Je n’ai pas eu la chance d’être sur la patinoire en même temps que lui mais il venait me voir dans le vestiaire et après les pratiques. Ça été super le fun. Il est venu souper à la maison souvent. Ça fait quatre ans qu’il est parti et habituellement au mois de septembre, je ne le vois pas souvent. Ce fut un beau deux semaines.

« C’était drôle un peu au camp, a-t-il admis. Il m’appelait Dad devant tout le monde. Il n’était pas trop gêné ! »

Comme son père, Anthony, 18 ans, est un gardien de but. Il a été cédé aux Olympiques de Gatineau de la LHJMQ après avoir excellé au Minnesota avec l’école secondaire Shattuck St.Mary’s lors des deux dernières saisons. Il a affiché une moyenne de buts alloués de 2,48 en 28 matchs la saison dernière tout en réalisant cinq jeux blancs et conservant un taux d’efficacité de ,923.

« Même s’il est parti du camp, je le surveille quand même, a révélé Brodeur. Je l’ai surveillé à Rouyn-Noranda sur internet l’autre soir lors de son premier match. »

Quel principal conseil lui a-t-il donné ?

« D’avoir du plaisir, a expliqué Brodeur. Il a été repêché très jeune, surtout pour un gardien de but comme lui. Il arrive presque de nulle part d’une école secondaire du Minnesota. C’est une chance que tout le monde aimerait avoir et je pense qu’il a bien fait ça. Il a impressionné un peu tout le monde, les joueurs ont aimé tirer vers lui et ils ont vu qu’il était compétitif. C’est un bon petit tremplin pour lui pour commencer sa carrière junior. »

Brodeur-Schneider

À 41 ans, Brodeur est déterminé à connaître une bonne saison alors qu’il devra partager le filet des Devils avec Cory Schneider, qui a été acquis des Canucks de Vancouver à l’occasion de la séance de repêchage de la LNH.

« Mes attentes restent toujours les mêmes. C’est de jouer le plus de matchs possibles, a-t-il révélé. En ayant un partenaire comme Cory Schneider et la manière qu’il va performer, c’est sûr qu’il aura du temps de glace.

« Ça va être pour le bien de l’équipe, a-t-il ajouté. On n’a pas atteint les séries l’an passé. On cherche à revenir en séries et une saine compétition entre nous, ça va être important pour l’équipe. »

Inutile de dire que l’entraîneur-chef des Devils Peter DeBoer est ravi de compter sur les deux gardiens de grande qualité.

« Je suis emballé qu’on ait une telle situation, a-t-il dit. Ce sont deux gardiens formidables et on peut les envoyer dans la mêlée à tout moment. »

La saison dernière, Schneider a présenté une fiche de 17-9-4 avec les Canucks. Il a conservé une moyenne de buts alloués de 2,11 et un taux d’efficacité de ,927 en plus de réussir cinq jeux blancs en 30 matchs. En carrière, son dossier s’établit à 55-26-8 et sa moyenne de buts alloués s’élève à 2,20 en 98 matchs.

Brodeur a une haute opinion de Schneider.

« Il n’a que 27 ans et ça fait trois ans qu’il est dans la ligue, a-t-il dit. C’est une bonne opportunité pour lui de voir la fin du premier gardien de but et de pouvoir embarquer. C’est vraiment une belle situation pour lui. »

Selon Brodeur, qui est un vétéran de 19 saisons dans la LNH, le changement de décor aidera Schneider. Il n’aura plus à composer avec un grand nombre de représentants des médias.

« C’est un gars au profil bas, il ne parle pas trop fort et c’est un bon gars, a-t-il souligné. Je pense que pour lui c’est une bonne situation. Ici avec les Devils, tout le monde le sait, on fait ce qu’on a à faire et on n’a pas besoin de se soucier de rien d’autre. »

Questionné sur les gardiens du Canada en vue des Jeux d’hiver de Sotchi en Russie, Brodeur a estimé que ce sera une décision qui demandera de la réflexion de la part des dirigeants de l’équipe.

Roberto Luongo, des Canucks de Vancouver, Corey Crawford, des Blackhawks de Chicago, Mike Smith, des Coyotes de Phoenix, et Carey Price, du Canadien, sont de bons candidats pour protéger le filet de l’équipe olympique canadienne.

Luongo est le plus expérimenté et il a peut-être une petite longueur d’avance, mais rien n’est encore joué.

« Le début de la saison va être important pour tous les gardiens pour performer et être le plus solide possible », a estimé Brodeur, qui a récolté la médaille d’or avec le Canada aux Jeux de Salt Lake City en 2002 et de Vancouver en 2010.

 

La LNH sur Facebook