Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15 : Pageau est passé de héros à négligé chez les Sénateurs

    mardi 2013-09-24 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Pageau est passé de héros à négligé chez les Sénateurs

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Ce n’est pas souvent qu’un joueur passe de héros des séries de la Coupe Stanley à négligé à l’ouverture du camp d’entraînement suivant, mais cela décrit assez bien ce qui s’est passé dans le cas de Jean-Gabriel Pageau.

    L’année dernière à pareille date, les Sénateurs d’Ottawa se demandaient ce qu’ils allaient faire avec lui, et toutes les options étaient considérées: le retourner au niveau junior comme joueur de 20 ans, l’envoyer dans la ECHL ou dans la Ligue américaine de hockey. Jouer dans la Ligue nationale n’était pas du tout dans les projets.

    Mais Pageau s’est rapidement fait remarquer dans la LAH et quand les blessures ont commencé à pleuvoir sur les pauvres Sénateurs, le joueur le plus méritant à Binghamton a été rappelé.

    Ce produit local de Gatineau, de l’autre côté de la rivière des Outaouais, a pris part à neuf matchs de la saison régulière et aux 10 des séries, enregistrant même un tour du chapeau contre le Canadien de Montréal que les Sénateurs ont éliminé en cinq rencontres.

    On a donc pu croire qu’il aurait une longueur d’avance sur les autres recrues qui visent un poste à Ottawa, mais les Sénateurs lui ont fait comprendre dès le début de l’été que ce n’était pas le cas en l’envoyant à leur camp de développement en juillet, puis au camp des recrues, avant de l’inviter au camp principal.

    « La deuxième année est toujours une année importante », a confié Pageau au camp des recrues. « Je n’ai pas parlé à beaucoup de joueurs, mais je sais que je dois travailler fort. »

    Et c’est exactement ce qu’il a fait.

    Pageau a dominé le tournoi des recrues à London en Ontario et depuis le début du camp d’entraînement des Sénateurs, sa tenue indique clairement que ses performances des séries n’étaient pas qu’un feu de paille.

    « C’est un bon joueur, je pense qu’il l’a démontré la saison dernière », a constaté le défenseur Erik Karlsson la semaine dernière. « Il est ici pour rester et je pense qu’il s’est encore amélioré. C’est un bon gars à avoir dans notre équipe et s’il continue comme ça, il va être dans cette ligue pour longtemps. »

    L’entraîneur Paul MacLean, cependant, préfère attendre d’avoir un plus grand échantillon avant de confirmer la présence de Pageau dans sa formation.

    « C’est un fait qu’il a joué dans cette ligue la saison dernière et dans les séries, mais peut-il être constant? » a-t-il questionné en s’adressant aux médias la semaine dernière. « Il doit continuer de bien faire. La constance est ce qu’il y a de plus difficile à acquérir à ce niveau. Il s’est présenté dans les séries et c’est une période de l’année où on trouve beaucoup d’énergie. C’est probablement plus facile de bien jouer qu’à cette période de l’année au camp d’entraînement.

    « Il n’a rien fait pour perdre des points jusqu’ici. Et il a probablement été le meilleur joueur au camp des recrues, et le plus régulier depuis le début du camp de développement. Il fait certainement ce qu’il doit faire. »

    Pageau est un joueur de centre et pour lui faire place, il faudra que MacLean déplace Mika Zibanejad ou Zack Smith à l’aile. Il a testé les deux scénarios depuis le début du camp, un signe qu’il envisage au moins la chose.

    C’est à Pageau de prouver à son entraîneur que ce genre de changement serait profitable.

     

    La LNH sur Facebook