Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15: Les Red Wings prêts pour de longues séries

    lundi 2013-09-23 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par David Kalan - Journaliste LNH.com

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    À chaque mois d’avril, nous avons la confirmation qu’il aura toujours trois événements qui vont arriver : la mort, les impôts et la présence des Red Wings de Detroit dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    Detroit s’est qualifié pour une 22e année d’affilée dans les séries éliminatoires à la fin de la saison 2012-13, et même si cette séquence a été mise à l’épreuve pendant presque toute la dernière saison, il y a très peu de doutes qu’ils n’atteindront pas le plateau des 23 qualifications consécutives. Avec un des meilleurs groupes d’attaquants de la ligue, une combinaison de vétérans et de jeunes défenseurs qui ont atteint une certaine maturité, un des meilleurs gardiens de la LNH et une exceptionnelle relève dans les ligues mineures, les Red Wings ne veulent pas seulement retourner dans les séries éliminatoires, ils veulent y faire un long bout de chemin.

    Après tout, les Red Wings ont causé une surprise en première ronde en surprenant les Ducks d’Anaheim en raison surtout des excellentes performances du gardien Jimmy Howard, qui a remporté trois des quatre matchs qui ont nécessité de la prolongation dans cette série. Deux semaines plus tard, ils ont failli éliminer les éventuels champions de la Coupe Stanley. Pour une équipe aussi talentueuse, ce ne fut pas le fruit du hasard et Detroit devrait être encore meilleur en 2013-14.

    DET

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    J. Abdelkader P. Datsyuk H. Zetterberg
    J. Franzen S. Weiss D. Alfredsson
    T. Tatar J. Andersson D. Cleary
    D. Miller P. Eaves T. Bertuzzi
    M. Samuelsson J. Tootoo
    D. Helm*
    DÉFENSEURS
    N. Kronwall J. Ericsson
    D. DeKeyser K. Quincey
    B. Smith J. Kindl
    B. Lashoff
    GARDIENS
    J. Howard
    J. Gustavsson
    NOTE: *blessé

    Les Wings ont ajouté de l’expérience et de l’attaque en faisant l’acquisition de Daniel Alfredsson et de Stephen Weiss. Ce dernier a signé un contrat de cinq ans pour solidifier leur deuxième trio. De plus, Detroit s’est assuré une certaine stabilité devant le filet en prolongeant le contrat de Howard qui a connu une très bonne saison. C’est sans compter que le jeune défenseur Danny DeKeyser devrait avoir un impact significatif à sa première saison complète.

    Bien sûr, il reste quelques points d’interrogation pour les Red Wings. Ils sont la plus vieille formation de la ligue et la moyenne d’âge n’a pas diminué en acquérant Alfredsson, âgé de 40 ans. Ils feront également face à des nouveaux rivaux car ils font maintenant partie de l’Association de l’Est. Développer une chimie avec de nouveaux visages et s’adapter à de nouveaux adversaires comme les Bruins de Boston et les Sénateurs d’Ottawa pourraient fournir quelques soubresauts au début, mais même ces changements devraient éventuellement être plus utiles que nuisibles.

    Le fait de voyager beaucoup plus souvent dans l’Est devrait faire en sorte que les joueurs seront plus reposés et en santé, sans oublier que les ajouts de joueurs comme Alfredsson et Weiss devrait faire en sorte de revigorer une attaque qui a diminué au cours des deux dernières saisons. Leur arrivée devrait aussi dynamiser un avantage numérique qui s’est retrouvé en milieu de peloton avec un pourcentage de seulement 18,4 pour cent la saison dernière.

    « Avec l’acquisition d’Alfie, nous obtenons l’expérience d’un joueur de la LNH et d’un attaquant droitier qui nous procure plusieurs options, ce qui est très important », a déclaré l’entraîneur adjoint Tom Renney sur le site internet des Red Wings. « Stephen est un joueur vraiment intéressant. Il est polyvalent car il peut jouer à la pointe lors des avantages numériques. Il reste à voir comment on va l’intégrer à notre groupe. Je crois que notre avantage numérique sera plus efficace. »

    Malgré, ou peut-être en raison de ces changements, les Red Wings figurent lutter pour le titre de la section et être parmi les meilleures équipes de l’Association de l’Est avec le potentiel de participer à leur première finale d’association en cinq ans.

    ATTAQUANTS

    À certains moments la saison dernière, il semblait que Howard devait remporter des matchs à lui tout seul. La production des Red Wings a chuté à 2,54 buts par match en 2012-13, une moyenne qui les situait dans la deuxième moitié de la ligue et qui représentait leur pire statistique en 36 ans.

    L’une des premières priorités de l’organisation était d’améliorer leur attaque et elle l’a fait en faisant signer des contrats à Alfredsson et à Weiss, mais ils n’auront pas à supporter toute la pression sur leurs épaules. Les trois meilleurs joueurs des Red Wings que sont Pavel Datsyuk, Henrik Zetterberg et Johan Franzen ont tous connu des saisons à la hauteur de leur talent en 2012-13, mais par la suite, le manque de production a été significatif.

    Les deux meilleurs attaquants derrière Datsyuk, Zetterberg et Franzen ont été Damien Brunner (26 points) et Valtteri Filppula (17). Non seulement ces statistiques ne sont pas spectaculaires, mais avec Brunner qui est à l’essai avec les Devils du New Jersey et Filppula, qui a joint le Lightning de Tampa Bay, elles sont maintenant hors propos.

    Alfredsson et Weiss devraient fournir une aide significative, mais les attaquants des Red Wings sont capables de produire. Au camp d’entraînement, Weiss joue au centre de Franzen et d’Alfredsson, tandis que Datsyuk pivote un trio complété par Zetterberg et Justin Abdelkader. Ce dernier a passé la majorité de sa carrière sur un quatrième trio, mais après avoir joué une partie de la dernière saison au côté de Datsyuk, il semble que Abdelkader pourrait conserver son poste au début de la campagne.

    RED WINGS DE DETROIT

    Ajouts: C Stephen Weiss (agent libre, Panthers), AD Daniel Alfredsson (agent libre, Sénateurs)

    Départs: C Valtteri Filppula (agent libre, Lightning), D Carlo Colaiacovo (contrat racheté), AD Damien Brunner (agent libre, à l'essai avec les Devils), D Ian White (agent libre, à l'essai avec les Jets), AG Jan Mursak (agent libre, Amur, KHL)

    Principaux espoirs: AG Tomas Tatar, AD Gustav Nyquist, AG Teemu Pulkkinen, G Petr Mrazek

    «Je tente simplement de garder mon jeu simple et il est évident que c’est toujours mieux quand Datsyuk ou Zetterberg ont la rondelle sur leur bâton. Je sais cela », a admis Abdelkader sur le site internet de l’équipe. « Ils sont tellement bons défensivement que ce soit au centre ou dans les coins de la patinoire, je tente simplement de faire ma part. »

    Ces combinaisons procurent deux bons premiers trios aux Red Wings, mais la production de l’équilibre est concentrée sur ses deux premières lignes. Ça pourrait être suffisant pour leur permettre de se qualifier pour les séries et de remporter un éventuel titre de section, mais s’ils veulent faire un long bout de chemin dans les séries, les Red Wings auront besoin d’une bonne production de leurs deux autres trios.

    De savoir qui composera les deux derniers trios représente déjà un mystère. Daniel Cleary, qui vient tout juste de signer un nouveau contrat, sera dans la lutte, tout comme Drew Miller, Cory Emmerton ou Joakim Andersson, mais ils sont généralement perçus comme des attaquants défensifs. Si les Red Wings veulent vraiment obtenir une bonne production de leurs troisième et quatrième trios, ça pourrait signifier que les portes pourraient être ouvertes pour des joueurs comme Gustav Nyquist ou des espoirs comme Tomas Jurco ou Calle Jarnkrok.

    DÉFENSEURS

    Le plus gros point d’interrogation de Detroit pourrait être leurs défenseurs, mais ils ne sont pas des inconnus. Les départs de Nicklas Lidstrom et de Brad Stuart avant le début de la dernière saison avait laissé des trous importants à la ligne bleue, ce qui a obligé des jeunes espoirs comme Brendan Smith et Brian Lashoff à gagner rapidement en maturité. Tout comme Jakub Kindl, ils ont été utilisés fréquemment pendant que les vétérans Niklas Kronwall et Jonathan Ericsson ont fait de leur mieux pour garder à flot ce qui ressemblait par moments à un navire en perdition.

    La jeune brigade défensive était certainement un point d’interrogation au début de la dernière saison, ce qui pouvait compromettre la qualification des Red Wings dans les séries, mais en avril, la défense de l’équipe s’est stabilisée en raison surtout de l’arrivée de DeKeyser. L’optimisme est élevé au sujet des jeunes défenseurs qui ont progressé rapidement, mais la menace d’une régression est toujours présente.

    « Kindl, Smith, DeKeyser et Lashoff représentent beaucoup pour nous, car ils sont très jeunes », a révélé l’entraîneur Mike Babcock. « Peuvent-ils répéter leurs exploits? S’ils ne peuvent le faire, nous ne sommes pas aussi bons, donc j’ignore la réponse. »

    DeKeyser, en particulier, a été une révélation dans le peu de temps qu’il a passé avec l’équipe. Il a été impressionnant avec son habileté à sortir la rondelle de la zone défensive et il a maintenu la même qualité de jeu qu’il avait démontré à l’université, mais il n’a joué que 11 matchs en saison régulière dans la LNH. Plusieurs prétendent que DeKeyser luttera pour un poste au sein des deux premières paires de défenseurs, mais le premier duo sera assurément composé des vétérans Kronwall et Ericsson. La deuxième paire pourrait être composée de DeKeyser et de Kindl, qui est l’une des combinaisons que Babcock a formée au camp. Pour compléter la brigade défensive, Kyle Quincey pourrait former un duo avec Smith ou Lashoff, avec l’un des deux qui restera à titre de septième défenseur.

    Si jamais l’un de ces défenseurs ne répond pas à l’appel ou est blessé, il y a des jeunes qui attendent leur tour à Grand Rapids. Les espoirs Maxime Ouellet et Ryan Sproul ne sont probablement pas prêts à faire le saut dans la LNH, mais ils ont été utilisés dans les matchs préparatoires et ils seront probablement les premiers à être rappelés.

    GARDIENS

    Certaines équipes ont des points d’interrogation devant le filet ou partageront la tâche équitablement entre deux gardiens. À Detroit, cette question n’existe pas. Les Red Wings l’ont clairement fait savoir quand ils ont accordé une prolongation de contrat de six ans d’une valeur de 31,5 millions $ à Howard au cours de l’été.

    Howard vient tout juste de compléter sa sixième saison à titre de gardien no1, et bien que son rôle de partant n’ait jamais été en jeu, la signature de son contrat met en veilleuse toutes les préoccupations concernant son avenir. S’il n’est pas blessé, Howard obtiendra la majorité des départs, et pourquoi pas, car il a conservé la moyenne (2,13) et le meilleur pourcentage d’efficacité d’arrêts (,923) de sa carrière, la saison dernière. Il n’a pas seulement présenté de bonnes statistiques pendant la saison régulière, il a été indiscutablement le meilleur joueur de l’équipe au cours des séries éliminatoires, surtout dans les sept matchs contre les Blackhawks.

    S’il doit y avoir un problème pour Howard, ce sera sa charge de travail. Après avoir disputé entre 57 et 63 matchs à chacune de ses trois première saisons comme no 1, Howard a commencé 42 des 48 rencontres en 2012-13. Au cours d’une saison complète, ça signifie environ 72 départs en 82 matchs, un total qui n’est pas rare, mais qui reste élevé. Si les Red Wings veulent le garder frais et dispos, ils ne voudront pas l’utiliser autant qu’à la dernière saison, mais Howard ne se dit pais préoccupé.

    « C’est l’une des choses que l’on doit balancer, a indiqué Howard à LNH.com. De temps en temps, il est bien d’avoir un repos, mais j’aime bien jouer, j’aime bien la compétition. Je veux donc jouer autant de matchs que je peux. »

    Le substitut de Howard sera vraisemblablement Jonas Gustavsson, qui a disputé sept matchs la saison dernière et qui a présenté des statistiques beaucoup moins impressionnantes que Howard avec une moyenne de 2,92 et un pourcentage d’efficacité d’arrêt de ,879 pour cent. S’il ne peut faire mieux, Gustavsson pourrait perdre son poste aux mains de Petr Mrazek. Un des meilleurs gardiens chez les espoirs, Mrazek est vu comme un gardien partant dans la LNH, même si la prolongation du contrat de Howard signifie que ce ne sera probablement pas à Detroit. En deux départs la saison dernière, Mrazek a conservé un dossier de 1-1-0 en accordant seulement quatre buts sur 51 tirs.

    Gustavsson devrait demeurer avec l’organisation pendant toute la saison, lui qui deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la saison. Mais Mrazek apparaît comme celui qui a la plus grande valeur à long terme. Si Howard doit s’absenter pour une longue période, il est plausible de croire que Mrazek le remplacera plutôt que Gustavsson.

    Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
    vs.
    La série est à égalité 1-1
    vs.
    Montréal mène la série 3-0
    vs.
    La série est à égalité 1-1
    vs.
    La série est à égalité 1-1
    vs.
    Le Colorado mène la série 2-0
    vs.
    St. Louis mène la série 2-0
    vs.
    Anaheim mène la série 2-0
    vs.
    San Jose mène la série 2-0
     

    La LNH sur Facebook