Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15 : Une occasion pour Nichushkin avec les Stars

    samedi 2013-09-21 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Une occasion pour Nichushkin avec les Stars

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Les Stars de Dallas ont été actifs au cours de la saison morte. Mais aucune de leurs acquisitions n’ont attiré autant d’attention que celle de Valeri Nichushkin. Du moins quant à sa taille.

    Les Stars ont fait du Russe de 6 pieds 4 pouces et 215 livres le 10e choix du dernier repêchage. Dès lors, ils n’ont pu cacher leur satisfaction d’avoir mis la main sur cet imposant attaquant qui a été élu recrue du mois de la Ligue continentale de hockey (KHL) à trois reprises la saison dernière.

    « Nous sommes emballés. Nous croyons qu’il est très près (de la LNH), mais je ne veux pas non plus exagérer les attentes à son endroit », a déclaré à LNH.com le directeur général des Stars Jim Nill. « Je préfère être prudent. On va lui donner toutes les chances au monde de gagner un poste. On veut le garder dans notre entourage pour un certain temps. »

    Nichushkin avait déjà attiré beaucoup d’attention avant d’être repêché par les Stars. Le Bureau central de dépistage de la LNH le cotait au deuxième rang des espoirs européens, derrière Aleksander Barkov, que les Panthers de la Floride ont choisi au deuxième rang.

    Certaines équipes n’ont pas voulu le repêcher en raison d’incertitudes liées à son contrat dans la KHL, mais Nichushkin a bien dit avant le repêchage que son contrat était échu et qu'il voulait jouer en Amérique du Nord en 2013-14.

    « Nous sommes bien contents », a dit Nill après avoir pu le repêcher. « Ce n’est pas un secret que tout le monde le considérait comme un des trios meilleurs joueurs disponibles au repêchage. Il y a un risque avec le facteur russe, c’est bien connu. Mais au rang où nous l’avons repêché, on ne pouvait pas ne pas le prendre. Il est trop bon. »

    La présence à Dallas du vétéran défenseur Sergei Gonchar, une nouvelle acquisition, a aussi joué. Les deux Russes viennent de la même ville de Chelyabinsk. Lorsqu’il était à Pittsburgh, Gonchar a joué un grand rôle auprès d’Evgeni Malkin et les Stars espèrent qu’il fasse la même chose avec Nichushkin.

    Les Stars s’emballaient à la pensée que Nichushkin mérite un poste avec l’équipe et rien n’a changé depuis le début du camp d’entraînement puisque l’adolescent a fait tourner les têtes dès les premiers jours.

    « Je l’ai vu à quelques reprises et le trouve très bon », a confié le vétéran Stéphane Robidas.

    « On remarque tout de suite son physique et sa force », a noté l’entraîneur Lindy Ruff dès l’ouverture du camp. « Il va devoir s’habituer au jeu plus robuste mais il semble bien qu’il peut le faire. »

    Cela dit, les premières impressions laissent croire que si Nichushkin reste à Dallas il ne commencera pas la saison dans un des deux premiers trios. Il pourrait se retrouver au côté de Shawn Horcoff et Rich Peverley, deux vétérans acquis au cours de l’été qui pourraient l’aider grandement.

    Mais peu importe avec qui il jouera éventuellement, « nous sommes très heureux de l’avoir avec nous. Physiquement, il est prêt. C’est un homme. Nous allons le suivre de près et voir où il se situe, a déclaré Nill. Nous avons ajouté suffisamment de profondeur au sein de notre équipe pour qu’il n’ait pas à se sentir indispensable. Il n’a qu’à se présenter et jouer, et ce sera la clé de son développement. »

     

    La LNH sur Facebook