Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15 : Le retour en santé de Ryan Nugent-Hopkins un facteur important

    vendredi 2013-09-20 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Le retour en santé de Ryan Nugent-Hopkins un facteur important

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    En juin dernier, les Oilers d’Edmonton ont été privés du premier choix au repêchage pour la première fois depuis 2009, mais ils n’ont toujours pas gagné suffisamment de matchs en 2012-13 pour accéder aux séries.

    Des changements ont été effectués sur la glace et au niveau de la direction dans l'espoir de franchir cette étape. Le directeur général Steve Tambellini et l’entraîneur Ralph Krueger ont été remplacés par Craig MacTavish et Dallas Eakins.

    Andrew Ference, qui a gagné la Coupe Stanley à Boston en 2011, a accepté un contrat de quatre ans pour devenir un leader à la ligne bleue, où s’ajoutent aussi Denis Grebeshkov et Anton Belov. Justin Schultz a une saison d’expérience et on s’attend à ce qu’il améliore encore ses statistiques offensives à titre de quart-arrière du jeu de puissance.

    Voici ce qu’il faut surveiller au camp d’entraînement des Oilers.

    1. Quand Ryan Nugent-Hopkins sera-t-il de retour au jeu?

    Une blessure à une épaule tenace a empêché le premier choix du repêchage de 2011 de jouer à la hauteur de ses capacités la saison dernière, ce qui explique en partie pourquoi les Oilers ont raté les séries une septième fois de suite.

    Le premier joueur de centre des Oilers s’entraîne avec ses coéquipiers mais son retour au jeu est prévu plus près du 1er novembre que du 1er octobre.

    « Je me sens bien. C’est bon d’être sur la glace avec mes coéquipiers, a-t-il dit. Je peux m’impliquer, c’est une bonne chose. Il y a eu beaucoup de réhabilitation, mais ça va bien pour le moment. »

    Tant qu’il sera absent de la formation, les Oilers comptent utiliser l’ailier gauche Taylor Hall au centre. Nugent-Hopkins est confiant qu’il pourra bien faire le boulot.

    « Je pense qu’il va être bon. D’abord, il est efficace aux mises en jeu, ce qui est énorme, a noté Nugent-Hopkins. C’est un joueur intelligent et il va pouvoir s’adapter immédiatement. C’est sûr que si je peux l’aider, je vais le faire, mais je pense qu’il va faire du bon travail. »

    2. Dallas Eakins est-il prêt à être entraîneur dans la LNH?

    À la suite de ses succès avec les Marlies de Toronto dans la Ligue américaine de hockey, Eakins était l’entraîneur le plus en demande dans la LNH. MacTavish a mis la main sur lui le 11 juin et Eakins a dit toutes les bonnes choses depuis ce jour-là.

    Le nouvel entraîneur sait que les partisans des Oilers s’impatientent de plus en plus. Il faut des résultats et un retour en séries.

    « Nous ne sommes pas en construction, nous ne sommes pas une jeune équipe, a insisté Eakins. Nos attentes sont de viser la victoire chaque soir et c’est ce qu’on va essayer de faire.

    « On ne peut aller de l’avant sans considérer le passé, mais cela dit, peu m’importe ce qui est arrivé ici l’année dernière, l’année d’avant et l’autre année avant. C’est un nouveau départ avec quelques nouveaux entraîneurs, de nouveaux joueurs et, le plus important, de nouvelles attentes. »

    3. Qui sera le capitaine?

    Eakins doit encore choisir un capitaine pour remplacer Shawn Horcoff, qui a été échangé à Dallas en retour du défenseur Philip Larsen.

    Des signes pointent en direction de Ference car on s’attend à ce que le vétéran de 34 ans exerce beaucoup d’influence auprès de ses jeunes coéquipiers. Sinon, Eakins pourrait opter pour une de ses jeunes vedettes comme Hall ou Sam Gagner.

    « Que ce soit moi ou Jordan (Eberle) ou Sam ou qui que ce soit, je pense que nous serons une équipe avec des leaders en comité, a estimé Hall. Nous avons tellement de jeunes joueurs et des joueurs qui sont arrivés dans la ligue en même temps que le futur capitaine ne sera pas la principale voix dans le vestiaire. Je pense que ce sera l’affaire de tout le monde. »

    Suivez Brian Compton sur Twitter: @BComptonNHL

     

    La LNH sur Facebook