Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15: Remplacer Iginla et Kiprusoff les grandes questions pour les Flames

    jeudi 2013-09-19 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15: Remplacer Iginla et Kiprusoff les grandes questions pour les Flames

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    La saison 2013-14 devrait en être une de reconstruction pour les Flames de Calgary, qui n’ont pas participé aux séries éliminatoires depuis 2009. Les Flames ont terminé au 13e rang dans l’Ouest l’an dernier et ont vu Jarome Iginla et Miikka Kiprusoff, les deux derniers joueurs à avoir été de l’édition 2004 qui était passée à une victoire de soulever la Coupe Stanley, quitter l’organisation au cours des six derniers mois.

    Voici les trois principales questions que les Flames devront se poser pendant le camp d’entraînement, en vue de la prochaine saison:

    1. Qui remplacera Kiprusoff? – Maintenant que Miikka Kiprusoff a officiellement accroché ses patins, le poste de gardien no 1 est ouvert à tous. Les Flames ont accordé à Karri Ramo un contrat de deux ans d’une valeur de 5,5 millions $ cet été, après que l’ancien gardien du Lightning de Tampa Bay eut connu quatre excellentes saisons en Russie. Il bataillera avec le vétéran Joey MacDonald, qui a suffisamment bien fait après avoir été réclamé au ballottage l’an dernier pour se mériter un contrat d’un an, la recrue suisse Reto Berra et le choix de sixième ronde de Calgary en 2009 Joni Ortio, qui a fait tourner bien des têtes avec ses performances lors de la Classique des jeunes étoiles avant le début du camp d’entraînement.

    MacDonald est celui qui détient le plus d’expérience dans la LNH. Ramo est le mieux payé et est le seul à être sous contrat pour plus d’une saison. Berra, Ortio et lui ont bien joué outremer et ont démontré qu’ils étaient en mesure de gérer tout ce qui vient avec le rôle de gardien partant.

    L’entraîneur Bob Hartley a indiqué qu’il allait accorder des essais à tout le monde pendant le calendrier préparatoire, alors qu’il tentera de trouver un successeur au gardien ayant obtenu le plus grand nombre de victoires de l’histoire de l’organisation.

    « Personne ne s’attend à le remplacer, à être un nouveau [Kiprusoff] », a dit Ramo. Tout le monde doit rester soi-même et attendre de voir ce qui va se passer. Ce ne sera pas facile. »

    2. Qui prendra la place de Jarome Iginla comme leader? – Non seulement Iginla est le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe, mais il est aussi devenu le visage de l’organisation et était l’un des leaders les plus respectés pendant ses 10 années comme capitaine à Calgary. Son départ via transaction a laissé un trou dans le vestiaire autant que sur la glace.

    Parmi les candidats les plus susceptibles de le remplacer comme capitaine, il y a les attaquants Mike Cammalleri et Curtis Glencross, ainsi que le défenseur Mark Giordano; les deux derniers ont été assistants-capitaines l’an dernier.

    Hartley a déclaré aux médias au début du camp qu’il avait fait son choix pour le prochain capitaine de l’équipe, mais qu’il ne voulait pas révéler son identité tout de suite. Il a cependant indiqué que les choses seraient bien différentes de l’époque où Iginla était capitaine.

    « La qualité no 1 d’un capitaine, c’est que tu dois être un individu exceptionnel et ça décrit bien le joueur qu’on a choisi, a-t-il dit. En même temps, c’est plus de responsabilités, mais cette année on veut se concentrer sur le fait d’être une équipe unie. On n’a pas de gros noms au sein de notre équipe. On va devoir être une famille tissée très serrée que ce soit sur la glace, à l’extérieur de la patinoire ou dans le gymnase. »

    3. Sven Baertschi et Sean Monahan sont-ils prêts à faire le saut? – Baertschi, le choix de premier tour des Flames (13e au total) en 2011, a déclenché la « Svenmania » lorsqu’il a marqué trois buts lors de son rappel d’urgence de cinq matchs en 2011-12. Il a récolté 17 points en 19 rencontres la saison dernière dans la Ligue américaine avec le Heat d’Abbotsford, avant qu’une blessure au cou le garde sur la touche pendant six semaines. Il a ensuite connu des difficultés en raison d’une blessure à la hanche avant de terminer la saison avec trois buts et neuf points au cours des sept derniers matchs de la saison des Flames. Calgary a besoin de l’athlète de 20 ans pour bâtir sur cette bonne fin de campagne.

    Les Flames espèrent aussi que Monahan, le premier de leur trois choix de premier tour et le sixième joueur à avoir été sélectionné au total en 2013, sera prêt à remplir un des postes vacants au centre. Monahan a ajouté du muscle à sa carrure depuis qu’il a été repêché en juin; il en est à 200 livres, ce qui devrait l’aider à correspondre aux exigences de la LNH si les Flames décident qu’il est prêt à y faire le saut.

    « En ce moment je ne pense pas à retourner dans le junior, a-t-il dit. Si ça se produit je serai déçu, mais je ferai avec. »

    Les attentes seront aussi très élevées pour Monahan, une situation que Baertschi connaît très bien.

    « Tu es un choix de première ronde, tu vas à Calgary, une ville de hockey, et tu es supposé amener quelque chose, a-t-il mentionné. C’est le défi auquel il devra faire face. J’ai eu le même défi à relever. »

     

    La LNH sur Facebook