Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15 : Les nouveaux Devils veulent effacer le souvenir de leur exclusion des séries

    jeudi 2013-09-19 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Les nouveaux Devils veulent effacer le souvenir de leur exclusion des séries

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    La saison morte semble s’éterniser pour l’entraîneur des Devils du New Jersey Peter DeBoer.

    « Personne n’a digéré la façon dont la dernière saison s’est terminée pour nous », a raconté DeBoer à LNH.com. « Tout le monde a hâte de reprendre le travail et de prouver que l’équipe qui s’est inclinée en six matchs dans la finale de la Coupe Stanley 2012 n’est pas celle qui a disputé la campagne écourtée l’an passé. »

    C’est ce que tout le monde souhaite, mais pour y parvenir, la troupe de DeBoer devra trouver le moyen de rester en santé pendant toute la saison. Les Devils ne se sont pas remis des blessures à Ilya Kovalchuk et Martin Brodeur l’année dernière et ils ont terminé au 11e rang de l’Association de l’Est, à sept points d’une place en séries éliminatoires. C’était la deuxième fois en trois ans qu’ils étaient exclus des séries, et ce, même s’ils avaient connu le meilleur début de saison de l’association avec une fiche de 8-1-3 à leurs 12 premiers matchs.

    À l’aube de l’ouverture du camp d’entraînement, DeBoer n’entrevoyait aucune difficulté particulière. Il devra toutefois se familiariser avec de nouveaux visages. Il y aura plusieurs nouveaux venus au camp après les départs de David Clarkson, par l’entremise du marché des agents libres, et de Kovalchuk, qui a pris sa retraite de la LNH.

    NJD

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    P. Elias T. Zajac J. Jagr
    R. Clowe A. Henrique M. Ryder
    R. Boucher A. Loktionov S. Bernier
    R. Carter S. Gionta R. Olesz
    D. Zubrus J. Josefson
    DÉFENSEURS
    A. Greene A. Larsson
    B. Salvador M. Zidlicky
    J. Merrill A. Volchenkov
    A. Urbom
    GARDIENS
    M. Brodeur
    C. Schneider

    Le directeur général Lou Lamoriello a fait l’acquisition du gardien de but Cory Schneider des Canucks de Vancouver pendant le repêchage de 2013 et il a ensuite embauché les joueurs autonomes Jaromir Jagr, Ryane Clowe, Michael Ryder et Rostislav Olesz. Quelques bons espoirs à l’attaque cognent aussi à la porte du grand club et ils sont impatients de gagner un poste régulier.

    DeBoer a admis qu’il était très heureux que les Devils mettent sous contrat Jagr pour un an et 2 millions $ et il a hâte de travailler avec lui lors de ce qui pourrait bien être son dernier tour de piste dans le circuit.

    « La perte de Kovalchuk et de tout ce qu’il apportait à notre équipe et à notre personnel a été un dur coup. Il fallait essayer de combler ce départ, a déclaré DeBoer. C’était formidable pour notre organisation qu’un gars comme Jagr soit encore disponible si tard dans l’été. D’après tout ce que j’ai entendu sur lui des autres équipes au cours des deux ou trois dernières années, il serait resté en très grande forme. »

    Le 20 août, Jagr a publié un message sur sa page Facebook mentionnant qu’il accrocherait probablement ses patins à la fin de la prochaine campagne.

    « On dirait que ça va être ma dernière saison, alors je ne peux pas prendre trop de risques », avait-il écrit.

    L’ailier droit de 41 ans vient au 34e rang de tous les temps pour le nombre de parties jouées (1391), au 10e pour les buts (681), au 12e pour les aides (1007) et au 8e pour les points (1688). DeBoer ne semble pas s’inquiéter du fait que la prochaine saison pourrait être la dernière de Jagr dans la LNH.

    « À mon avis, s’il connaît une saison comme il est capable d’en connaître, ça ne sera peut-être pas sa dernière », a confié DeBoer.

    Lamoriello s’est concentré sur son attaque et ses gardiens de but et il n’a pratiquement pas touché à sa brigade défensive. C’est que la direction du New Jersey et son personnel d’entraîneurs croient que l’un des meilleurs espoirs de l’organisation est prêt à prendre la relève à la ligne bleue si le besoin s’en fait sentir.

    ATTAQUANTS

    Mettons une chose au clair : il n’y a aucun joueur qui peut remplacer Kovalchuk dans l’alignement. DeBoer et son personnel devront donc s’assurer que toute l’équipe s’implique à fond dans les trois zones.

    Même DeBoer a avoué que le départ de Kovalchuk représentait une perte énorme. L’an passé, il a inscrit 11 buts, il a mené les siens avec quatre filets en infériorité numérique, il a pris le deuxième rang de sa formation avec 36 points et il a mené tous les attaquants du circuit pour le temps de jeu (24:44 par partie). En 816 matchs dans la LNH, il a accumulé 417 buts et 816 points et la saison écourtée de 2012-13 a mis fin à sa séquence de neuf campagnes de suite avec au moins 30 buts.

    « C’est décevant de perdre quelqu’un comme lui parce que c’était un joueur très dynamique et il était unique », a déclaré le centre des Devils Travis Zajac. « Il n’y a pas beaucoup de joueurs comme lui dans la LNH. Mais cette organisation a toujours valorisé le concept de victoire collective. Je ne pense pas qu’il reviendra à un ou deux joueurs de prendre la relève cette année. Les quatre trios et les six défenseurs devront le faire. On va utiliser tous nos trios et on va épuiser nos adversaires. C’est ce qu’on a toujours fait et je ne vois pas pourquoi on changerait cette année. »

    Lamoriello est allé chercher Jagr, Ryder, Clowe et Olesz sur le marché des joueurs autonomes pour mieux équilibrer son attaque et les meilleurs espoirs offensifs de l’organisation, comme Stefan Matteau et Reid Boucher, pourraient aussi avoir l’occasion d’obtenir beaucoup de temps de jeu au New Jersey. Avant d’être ennuyé par les blessures en 2012-13 avec les Sharks de San Jose et les Rangers de New York, Clowe avait inscrit au moins 17 buts et 45 points à chacune des quatre saisons précédentes. C’est le genre de production dont les Devils ont besoin.

    Pendant le camp d’entraînement, DeBoer a jumelé Clowe à Ryder, lui aussi originaire de Terre-Neuve, et à Adam Henrique, qui a signé une nouvelle entente de six ans d’une valeur de 24 millions $ au mois d’août. Les Devils espèrent que ces trois joueurs et quelques autres rehaussent leur niveau de jeu d’un cran pour les aider à améliorer leur maigre production de 2,29 buts par partie de l’année dernière (ce qui leur a valu le 28e rang de la ligue à ce chapitre).

    « Nous étions incapables de nous donner une chance de gagner [en 2012-13]. Ce n’est jamais agréable de rater les séries et les étés sont longs. On voit bien que les joueurs sont contents d’être de retour [au camp d’entraînement], a affirmé Henrique. Je pense que nous avons tous connu une période creuse et on s’est enlisés. Personnellement, je veux connaître un bon début de saison et exceller du début à la fin. »

    Les Devils devront pouvoir compter sur leurs bougies d’allumage à l’attaque pour transporter l’équipe cette année. Elias, Zajac, Henrique et les nouveaux venus devront donc livrer la marchandise. Elias a signé un nouveau contrat de trois ans d’une valeur de 16,5 millions $ le 4 juillet.

    DEVILS DU NEW JERSEY

    Ajouts: G Cory Schneider (échange, Canucks), AD Jaromir Jagr (agent libre, Bruins), AG Rostislav Olesz (agent libre, Blackhawks), AD Michael Ryder (agent libre, Canadiens), AG Ryane Clowe (agent libre, Rangers), AG Riley Boychuk (échange, Sabres)

    Départs: AD Ilya Kovalchuk (retraite de la LNH, SKA de St-Pétersbourg, KHL), AD Matt D'Agostini (agent libre, Penguins), D Matthew Corrente (agent libre, Hurricanes), D Henrik Tallinder (échange, Sabres), AD David Clarkson (agent libre, Maple Leafs), AD Matt Anderson (agent libre, Spartak de Moscou, KHL), G Johan Hedberg (agent libre, Rangers), AG Alexei Ponikarovsky (agent libre, SKA de St-Pétersbourg, KHL), AD Tom Kostopoulos (agent libre, Penguins)

    Principaux espoirs: C Reid Boucher, D Alexander Urbom, D Jon Merrill, D Eric Gélinas

    « On va devoir mieux jouer collectivement, a ajouté DeBoer. On doit pouvoir compter sur des unités de cinq joueurs et notre système doit être très hermétique. Les unités spéciales doivent s’améliorer. On mettra l’accent sur ces facettes. »

    Il ne reste qu’à voir où se situera Jagr dans tout ça, lui qui est présentement incommodé par des « douleurs généralisées ». Il a patiné en compagnie de son compatriote Elias et de Zajac le premier jour du camp. Entouré de Jagr et d’Elias, Zajac aura la chance de se relancer à l’attaque, lui qui n’a récolté que 7 buts, 20 points et un différentiel de -5 en 48 parties la saison dernière. Il s’apprête à écouler la première année de son nouveau contrat de huit ans qui lui rapportera 46 millions $.

    « Quand on a une saison comme celle qu’on a connue l’année passée, il y a des joueurs qui sont déçus de leur rendement, a expliqué DeBoer. Travis est un de ceux-là. Il est très exigeant envers lui-même et il n’a pas connu la saison qu’il aurait souhaitée et qu’on attend de lui. Par contre, il revenait au jeu après s’être remis d’une blessure au tendon d’Achille qui lui avait fait rater presque toute une saison [en 2011-12] avant de revenir au jeu pour les séries.

    « Je pense qu’il est impatient de retrouver le niveau auquel il est capable de jouer. »

    Zajac reconnaît, quant à lui, que sa blessure n’a rien eu à voir avec sa baisse de production offensive.

    « Ma blessure n’a rien à voir avec ça, a-t-il lancé. Sur le plan des statistiques, ce n’est pas le genre de saison que je voulais connaître, mais je me sentais bien sur la glace et je pense que je me suis amélioré dans certains aspects. J’ai eu un autre été complet pour travailler sur certaines choses. La dernière saison est derrière moi et je suis content de me remettre au travail cette année et de renouer avec l’action. »

    DÉFENSEURS

    DeBoer ne semblait pas particulièrement inquiété par les défaillances de ses troupes à l’attaque en 2012-13 et il a vite fait de rappeler que les Devils n’ont accordé que 23,1 tirs au but par partie (la plus basse moyenne du circuit) malgré leur dossier de 19-19-10.

    « Je crois qu’on va compter plus de buts cette année, a avancé DeBoer. Je ne pense pas que l’attaque soit un problème et notre priorité sera de nous assurer de demeurer parmi les meilleurs de la ligue au chapitre des tirs alloués. Avec nos gardiens de but et notre système, ça devrait nous donner une chance de gagner tous les soirs. »

    L’équipe amorcera la campagne avec pratiquement la même brigade défensive qui n’a accordé que 2,54 buts par partie (au 13e rang du circuit). Ce groupe comprend le capitaine Bryce Salvador, qui sera appuyé par Andy Greene, Adam Larsson, Marek Zidlicky, Anton Volchenkov, Mark Fayne et Peter Harrold.

    Le vétéran défenseur Henrik Tallinder a été échangé aux Sabres de Buffalo le 7 juillet en retour d’un attaquant des ligues mineures, ce qui signifie que l’ancienne vedette de l’Université du Michigan Jon Merrill, Alexander Urbom ou Éric Gélinas pourrait se tailler un poste avec la formation à l’issue du camp d’entraînement.

    « Je crois que tous ces joueurs [Merrill, Urbom et Gélinas] cognent à la porte et il y en a aussi un ou deux autres, a révélé DeBoer. La compétition est féroce entre eux et c’est une bonne chose. »

    GARDIENS

    DeBoer a déclaré à LNH.com qu’à moins d’une blessure, Brodeur sera le gardien partant lors du match inaugural contre les Penguins de Pittsburgh le 3 octobre. Cependant, avec 21 paires de rencontres aller-retour (un sommet dans la LNH cette année), le nouveau venu Cory Schneider verra amplement d’action.

    « C’est très important de pouvoir compter sur deux gardiens fiables aujourd’hui. Il n’y a plus beaucoup de gardiens qui peuvent encore disputer 70 parties dans la LNH, a admis Schneider. Il y a les déplacements et chaque match est important. L’intensité est très élevée, alors plusieurs équipes comptent sur deux gardiens compétents. Heureusement pour nous, on pourra profiter d’un peu de repos lors de ces matchs aller-retour pour rester en pleine forme. Je crois que ça rapportera à la fin de l’année. »

    Quand on lui a demandé si Brodeur serait le gardien le plus utilisé cette année, DeBoer est resté évasif.

    « Je pense que les choses se placeront d’elles-mêmes, a-t-il dit. Martin est notre gardien partant et il nous a conduits à la finale de la Coupe Stanley il y a 12 mois. On a la chance d’avoir un autre excellent gardien dans l’organisation avec Cory Schneider et je crois que la situation devant le filet se précisera d’elle-même pendant la campagne. C’est nous qui jouons le plus de matchs aller-retour dans toute la ligue et avec le calendrier serré que nous aurons à cause des Olympiques, c’est un avantage pour nous de pouvoir envoyer n’importe lequel de nos deux gardiens dans la mêlée à tout moment. »

    Ne soyez pas étonnés si Schneider obtient environ 45 pour cent des départs ou environ 36 matchs. Lors que le cerbère de 27 ans originaire du Massachusetts a effectué 33 départs (un sommet personnel) avec les Canucks en 2011-12, il a établi de nouvelles marques personnelles avec 20 victoires, une moyenne de buts accordés de 1,96 et un pourcentage d’arrêts de ,937. En fait, Schneider sait qu’il sera le numéro un à court terme, car Brodeur n’a qu’un contrat d’une saison en poche.

    « Je pense que c’est la situation rêvée pour tous les entraîneurs, a conclu DeBoer. On a deux excellents gardiens de but, mais l’important est de présenter la meilleure formation possible pour gagner chaque match. En fin de compte, c’est ce qui nous permettra de trancher. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook