Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Rosen : Green et Kesler en santé, prêts à foncer !

mercredi 2013-09-18 / 7:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Rosen : Green et Kesler en santé, prêts à foncer !

Le défenseur Mike Green des Capitals de Washington a fini par acheter ce qu'il a essayé de se vendre à lui-même lors des trois dernières saisons.

Pour la première fois depuis le début du camp d’entraînement en 2010, suite à sa saison la plus productive en carrière dans la LNH, Green affirme avec certitude être en santé, être excité et être impatient de jouer. Il avait parlé de la même manière alors qu'il entamait les camps d’entraînement en 2011 et 2012, dans l'espoir que quelque part son optimisme saurait masquer la vérité sous-jacente, avant de sauter sur la glace, de se mettre au travail et de réaliser qu'il ne pouvait pas y arriver.

Maintenant, il n'y a rien pour le retenir.

« C'est un peu comme des montagnes russes au niveau émotionnel, parce que vous vous dites que vous vous sentez bien et puis vous allez sur la glace et vous pensez que vous êtes bon et que vous vous sentez bien, mais ce n’est pas le cas », a déclaré Green à LNH.com, la semaine dernière, suite à un entraînement au Kettler Capitals Iceplex situé à Arlington, en Virginie. « Vous n'êtes pas à 100 pour cent de vos capacités, de sorte que cela pèse sur vous et vous n'êtes pas en mesure de disputer un match. Maintenant, tout est parti et je sens que je peux simplement jouer normalement. »

Green ne s'inquiète plus des répercussions s’il encaisse un coup, comme il l'a fait après avoir subi une commotion cérébrale qui lui a coûté les 33 derniers matchs de la saison régulière en 2010-11. Il a dit que ses problèmes à l'aine, qui l’ont handicapé au cours des deux dernières saisons et l’ont empêché de prendre part à 63 matchs, sont de l'histoire ancienne.

DÉCLARATIONS



Alain Vigneault qui explique, avant le match présaison de lundi, pourquoi il n'était pas particulièrement émotif à son premier match derrière le banc des Rangers:
« En ce moment j'ai tellement de choses qui se passent dans mon petit cerveau de francophone que je n'ai même pas eu le temps de démêler tout ça. J'ai beaucoup de choses à penser en ce moment. »

Tim Thomas qui explique comment il se sent à l'aube de ce nouveau départ dans sa carrière avec les Panthers de la Floride:
« J'ai un nouvel amour pour le sport simplement une récemment découverte appréciation d'être capable de jouer à un sport à ce niveau et de faire partie d'une équipe. Je ne le décris pas très bien, mais je me sens juste complètement nouveau. Mon passage à Boston était extraordinaire, a mentionné Thomas. Je suis très chanceux d’avoir eu le genre de succès individuel et d’équipe que j’ai eus là-bas. D’excellents coéquipiers, une superbe région. Les gens de cette région m'ont pratiquement accepté comme un membre de leur famille, mais c'est un tout nouveau départ, un tout nouvel endroit et j'ai très hâte de voir ce qui va se passer ici dans le futur.»

Au lieu de guérir une blessure, Green a passé la saison morte à s’entraîner exactement de la façon dont il le voulait, faisant de lui un joueur plus fort et plus léger.

Le joueur qui aura bientôt 28 ans (son anniversaire est le 12 octobre) touche du bois en souhaitant que rien ne l'empêche de devenir à nouveau un candidat pour l’obtention du trophée Norris, comme il l’était en 2009 et 2010.

« Je prie, pour qu’il n'arrive rien, mais peu importe qui vous êtes, les blessures surviennent et vous devez vous en sortir jusqu’à un certain point. J’ai trouvé une manière de prendre soin de mon corps et maintenant, je sens que je serai plus efficace à prévenir ces blessures. C'est toute une expérience d'apprentissage pour certains d'entre nous. »

Green a une base sur laquelle il peut construire après la dernière saison, lorsqu’il a inscrit 12 buts et ajouté 14 mentions d’aide en 35 rencontres. Il a raté 13 des 15 rencontres des siens entre le 17 février et le 18 mars suite à une blessure à l’aine, mais a recouvré la santé à temps pour le dernier droit et a été efficace, avec 10 buts marqués lors des 19 dernières parties.

Il a marqué à deux occasions lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, incluant le but victorieux en prolongation du match numéro deux de la série quart de finale de l’Association de l’Est face aux Rangers de New York, mais les Capitals ont tout de même plié l’échine en sept rencontres.

« Je vais vous dire, j’avais hâte de revenir », a dit Green.

Ce qui explique en partie cette hâte est la stabilité qu’ont maintenant les Capitals sous la férule du nouvel entraîneur Adam Oates, ainsi que des familiarités que l’on retrouve à l’intérieur de ce système « extrêmement intelligent », a détaillé Green.

« C’est un système brillant et bien balancé, un système que les joueurs attendaient depuis des années, explique Green. Nous l’avons enfin, il faut maintenant en tirer avantage. »

L’autre partie s’explique par le fait que Green se sent enfin libre sur la patinoire et il a confiance de pouvoir atteindre les attentes élevées qu’il a envers lui, tout comme c’est le cas pour l’équipe.

« Je crois qu’il est temps de redevenir un joueur dangereux, » termine Green.

Kesler en santé, Tortorella affamé

Le joueur de centre des Canucks de Vancouver Ryan Kesler a connu l’entraîneur John Tortorella lors des Jeux olympiques de 2010 à Vancouver, alors que les deux faisaient partie de l’équipe des États-Unis qui a remporté la médaille d’argent. Il est enchanté de travailler à nouveau avec lui à Vancouver.

« Il sera bon », a dit Kesler à LNH.com à propos de Tortorella. « Il est intense, il est passionné. Il déteste perdre et j’aime ça de la part d’un entraîneur. »

Pour couronner le tout, Tortorella est un grand fan de Kesler.

« Je l’ai observé il y a quelques années lors de la série contre Nashville », a dit Tortorella à LNH.com, en référence à la demi-finale de l’Association de l’Ouest de 2011, lorsque Kesler a amassé 11 points en six rencontres face aux Predators de Nashville. « Il a été incroyable, je sais qu’il peut le faire. »

Tortorella a pris sur ses épaules la responsabilité de ramener Kesler au niveau où il était au cours de la saison 2010-11, quand il a amassé un sommet en carrière de 41 buts et de 73 points en saison régulière et a par la suite récolté 19 points en 25 matchs lors des séries éliminatoires.

C'est un objectif réalisable maintenant, parce que Kesler a amorcé le camp d'entraînement en bonne santé après un passage sur la table d'opération cet été.

Il a subi une chirurgie à la hanche après la saison 2010-11 et une chirurgie à l'épaule après la saison 2011-12. Kesler a joué 77 matchs en 2011-12, mais sa production est passée de 41 à 22 buts. Il est apparu dans 17 matchs la saison dernière et a inscrit 13 points.

« Il est l'un des éléments clés de notre club qui devra faire mieux, a déclaré Tortorella. Cela fait partie de mon travail, qui consiste à retrouver cela en lui. Je pense qu'il est prêt. Nous avons eu des conversations à ce sujet. Il peut faire n’importe quoi sur la patinoire et c’est ce que je vais lui demander de faire tout le temps. Si nous pouvons le garder en santé comme il l’est en ce moment, je suis vraiment impatient de travailler avec lui pour essayer de l'amener à un autre niveau. »

Préparez-vous à voir beaucoup de Marc Staal

Marc Staal
Marc Staal
STATISTIQUES EN CARRIÈRE
Buts: 24 | Aides: 73 | Points: 97
Tirs au but: 449 | Différentiel: 11

Le défenseur des Rangers Marc Staal a disputé un seul des deux matchs préparatoires de l'équipe jusqu'à présent, mais il y a de fortes chances qu’il bénéficie de beaucoup de temps de glace la semaine prochaine, lorsque l'équipe reprendra son calendrier préparatoire dans l'Ouest du Canada.

Staal, qui a dit ne pas avoir de problèmes persistants avec la blessure à l'œil survenue la saison dernière, a demandé à l’entraîneur des Rangers Alain Vigneault de lui permettre de jouer beaucoup lors du calendrier préparatoire. Il a raté 33 des 34 derniers matchs des siens après avoir été frappé à l'œil droit par un tir dévié de Kimmo Timonen lors d'un match contre les Flyers de Philadelphie le 5 mars.

« Habituellement, lorsque vous jouez six rencontres préparatoires, vos vétérans en jouent trois, mais il a demandé à jouer davantage, a déclaré Vigneault. Il veut être sur la glace et se mettre en forme de match, tant pour la lecture du jeu que pour le déroulement de la partie. Je vais lui donner la possibilité de jouer plus de trois rencontres. »

Le nombre de matchs n'a pas encore été déterminé en raison du calendrier à venir. New York joue quatre matchs préparatoires en cinq soirs dans quatre villes différentes au cours de la prochaine semaine. L’équipe entamera la saison régulière le 3 octobre à Phoenix, le premier d’une série de neuf matchs sur la route pour débuter la saison.

« C'est bien dans un sens », a déclaré Vigneault à propos de l’horaire. « Je vais continuer de prendre soin de certains joueurs et cela me permettra d’avoir une meilleure idée et probablement une lecture plus précise des joueurs que nous avons dans notre organisation. »

Une chose à surveiller sera les nouveaux filets moins profonds

George McPhee, directeur général des Capitals de Washington, a soulevé un point de vue intéressant en discutant des filets moins profonds par quatre pouces qui seront utilisés dans la LNH, cette saison.

« Une chose dont les gens ne parlent pas beaucoup est l'angle derrière le filet, a dit McPhee. Vous avez un pouce ou deux de plus qui pourraient faire une différence; nous verrons bien. »

La première chose qu’ont réalisée la plupart des gens en examinant les filets moins profonds est à quel point il sera plus facile pour les joueurs de marquer en contournant le filet, car il y a moins d’espace à couvrir et ils peuvent ramener la rondelle à l'avant du filet plus rapidement. Cependant, le point soulevé par McPhee a beaucoup de sens, surtout pour les attaquants créatifs avec de solides habiletés pour passer le disque.

« Je pense que vous verrez probablement quelques jeux basés sur cette nouvelle réalité, mais je suis curieux de savoir combien, a dit Oates. C’est le genre de chose que vous ne pouvez évaluer avant de le voir. »

ICI ET LÀ

Damien Brunner est suffisamment polyvalent pour jouer à l’aile gauche ou droite et à passer du groupe des six premiers avants au groupe des six derniers attaquants de l’équipe à tout moment. (Photo: Dave Reginek/NHLI )

* Ce n’est pas clair si Damien Brunner n’est pas parvenu à obtenir un contrat de la LNH au cours de l’été à cause de ses demandes salariales trop élevées.

« Ne croyez pas tout ce que vous entendez », a dit son agent Neil Sheehy, via un courriel envoyé à LNH.com. « De toute manière, ça n’a plus d’importance. »

Brunner a obtenu la chance de mériter un contrat avec les Devils du New Jersey, qui l’ont invité à un essai professionnel lundi. S’il n’a pas de promesse de contrat pour la saison 2013-14 de la part du DG des Devils, Lou Lamoriello, il serait logique de voir Brunner arriver à mériter un contrat puisqu’il est suffisamment polyvalent pour jouer à l’aile gauche ou droite et à passer du groupe des six premiers avants au groupe des six derniers attaquants de l’équipe à tout moment.

Les Devils pourraient également utiliser Brunner comme police d’assurance. Jaromir Jagr (41 ans) a été écarté des entraînements à cause d’une douleur générale. Ryane Clowe se remet de commotions cérébrales multiples. Patrick Elias a 37 ans et Reid Boucher va tenter de décrocher un poste au sein de l’alignement, mais il n’est âgé que de 20 ans.

Brunner a totalisé 26 points en 44 parties avec les Red Wings de Detroit la saison dernière. Sa production a chuté en deuxième moitié de saison, alors qu’il a obtenu seulement 10 points lors des 25 dernières rencontres, après avoir enregistré 16 points en 19 matchs, mais il est revenu en force en amassant neuf points en 14 rencontres lors des séries éliminatoires.

* McPhee a de nouveau tenté de mettre fin aux rumeurs qui veulent qu’Alex Ovechkin envisage de suivre le chemin tracé par Ilya Kovalchuk en déménageant dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

« Il a toujours été clair avec nous, a dit McPhee. Il veut être ici et il est dédié. »

Ovechkin n'a pas dit quoi que ce soit qui suggérerait qu'il pensait à abandonner son contrat et les Capitals pour aller jouer dans la KHL.

McPhee est allé encore plus loin et a dit que la présence croissante de la KHL ne le dissuadera pas de repêcher des joueurs en provenance de la Russie, chose qu’il a faite à neuf reprises lors des 10 derniers repêchages de la LNH, à commencer par le choix d’Ovechkin en 2004.

« Je vais aller n'importe où et prendrai les joueurs à n'importe quel moment dans le repêchage si ce sont de bons joueurs de hockey, a-t-il dit. C'est ainsi. Nous voulons des joueurs de hockey et je ne me soucie pas d'où ils proviennent. »

* Tortorella a admis qu'il est concerné en raison de l'âge des joueurs des Canucks – huit joueurs qui devraient être de l'alignement lors du match d’ouverture sont âgés de 30 ans ou plus – et qu’il n'y a pas suffisamment de jeunes joueurs proches d’atteindre la LNH ou d’espoirs prêts à court terme au sein de l'organisation.

« C'est une de mes préoccupations, a dit Tortorella. Vous devez veiller à inclure des jeunes joueurs au sein de l’alignement, parce que les joueurs plus âgés commencent à devenir un peu plus vieux et vous voulez que les jeunes se développent en les côtoyant. Tout à coup vous avez une équipe vieillissante, sans jeunes joueurs et c'est alors que vous commencez à tourner en rond. Nous parlons d'un changement de mentalité, de la nécessité de jouer d’une manière plus dure et d’être plus agressifs, je pense que c’est ce qu’apportent les jeunes joueurs. »

Il fait référence à la différence survenue au sein de son ancienne équipe, les Rangers, lorsque Carl Hagelin a rejoint le club depuis la Ligue américaine de hockey, il y a deux saisons. Hagelin est arrivé le 25 novembre 2011 et a joué dans 64 matchs de suite, enregistrant 38 points. Les Rangers ont affiché un rendement de 41-19-7 lors de ces rencontres.

« Vous avez vu ce que Carl Hagelin a fait quand on l'a rappelé, il a changé complètement notre équipe, a dit Tortorella. J'espère que nous pourrons compter sur quelque chose du genre lors du camp d’entraînement et cela sans avoir à forcer et à amputer le développement d'un jeune joueur. »

 

La LNH sur Facebook