Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 15 : Les performances au camp détermineront la formation des Sabres

    mercredi 2013-09-18 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Davis Harper - Journaliste - LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Les performances au camp détermineront la formation des Sabres

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    La reconstruction est officiellement en cours à Buffalo.

    Au cours des huit derniers mois ou un peu plus, les Sabres ont congédié leur entraîneur Lindy Ruff et ont embauché Ron Rolston; ils ont échangé leur capitaine Jason Pominville, tout comme les expérimentés défenseurs Robyn Regehr, Jordan Leopold et Andrej Sekera; et ont entrepris un virage jeunesse qui a vu l’organisation sélectionner 20 joueurs au cours des deux derniers repêchages de la LNH.

    Cette jeunesse définira les Sabres pour un avenir prévisible. Avec les départs de la dernière saison, les Sabres sont devenus la plus jeune équipe de la LNH, avec une moyenne d’âge de 26,41 ans. En tout, 37 des 60 joueurs invités au camp d’entraînement sont nés en 1990 ou plus tard, faisant en sorte que le noyau de l’éventuelle formation des Sabres sera une combinaison de jeunes talents qui n’ont pas beaucoup d’expérience.

    Cette formation qui n’a pas encore atteint la maturité désirée n’a d’égale que son leader. À 46 ans Rolston entreprendra sa première saison complète dans la LNH, à quelque poste que ce soit. Promu des Americans de Rochester, le club-école des Sabres dans la Ligue américaine de hockey, après le congédiement de Ruff, Rolston a effectué ses débuts dans la LNH le 20 février. Il a été embauché sur une base temporaire. Il a conservé une fiche de 15-11-5 derrière le banc et ce fut suffisant pour convaincre le directeur général, Darcy Regier, de retirer l’étiquette d’intérim le 7 mai.

    BUF

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    M. Foligno C. Hodgson T. Vanek
    S. Ott M. Grigorenko V. Leino
    T. Ennis J. Larsson D. Stafford
    B. Flynn K. Porter P. Kaleta
    J. Scott
    DÉFENSEURS
    C. Ehrhoff T. Myers
    H. Tallinder J. McBain
    M. Weber R. Ristolainen
    M. Pysyk A. Sulzer
    GARDIENS
    R. Miller
    J. Enroth

    Le nouveau personnel d’adjoints de Rolston comprend l’ex-entraîneur en chef de l’Avalanche, Joe Sacco. Rolston et Sacco sont tous les deux reconnus pour exceller dans le développement de jeunes joueurs, ce qui est une priorité pour une organisation débordant de certains des plus brillants espoirs de la ligue.

    Même avec une longue liste de bons espoirs et d’excellents entraîneurs pour les développer, il n’y aura rien de facile pour les Sabres. La saison dernière, ils ont terminé dans le dernier tiers de la ligue dans pratiquement toutes les catégories importantes, tant à l’attaque qu’à la défense. Et dire que les vétérans qui ont quitté ne seront plus là pour apporter leur constante production.

    Pourtant, Rolston a dit qu’il voit la reconstruction de l’équipe comme une opportunité qui commence au camp d’entraînement. Il a mentionné que le camp sera un duel au cours duquel les joueurs devront faire leurs preuves et il a assuré LNH.com que plusieurs postes sont en jeu.

    « Nous avons plusieurs jeunes joueurs qui cognent à la porte », a indiqué Rolston à la veille du camp. « On regarde notre brigade défensive et pas moins de 10 défenseurs pourraient faire partie de notre formation partante lors de notre premier match de la saison.

    « À l’attaque, nous avons plusieurs jeunes joueurs qui sont près de faire le saut dans la LNH. Ils ont travaillé fort et ils veulent ardemment se tailler une place. Nous avons des gars comme (Zemgus) Girgensons, (Johan) Larsson, (Mikhail) Grigorenko, tous des jeunes qui poussent pour décrocher un poste, sans oublier les jeunes de notre brigade défensive, la compétition sera donc élevée au camp. Il y a plusieurs postes disponibles et nous avons l’intention de disputer plusieurs matchs simulés. »

    ATTAQUANTS

    Buffalo espère que leur groupe de jeunes prêts pour la LNH pourront contribuer offensivement, car l’attaque de l’équipe a connu plusieurs difficultés en 2012-13.

    Les Sabres ont terminé en 22e place de la ligue au chapitre des buts marqués (118), 22e pour la moyenne de buts marqués par match (2,46) et au 29e rang en avantage numérique avec un pourcentage de seulement 14,1 pour cent, la saison dernière. La seule lueur d’espoir a été le brio du duo Thomas Vanek et Cody Hodgson qui ont totalisé 35 buts et 40 assistances. Les deux seront probablement encore jumelés et ils pourraient jouer avec Tyler Ennis, qui s’est joint à eux en fin de saison, et qui a marqué 10 buts et amassé 21 assistances en 2012-13.

    Les choses se compliquent par la suite. Le transfert de Ennis sur le premier trio crée une place au centre de la deuxième ligne où jouera Grigorenko. En 25 matchs la saison dernière, le 12e choix du repêchage 2012 de la LNH a marqué un but et amassé quatre aides en jouant en moyenne 10:14 par rencontre. Malgré sa faible production à sa première saison, les attentes sont élevées pour le Russe âgé de 19 ans.

    « J’ai su de source sûre qu’il a passé beaucoup de temps avec son entraîneur afin d’améliorer son coup de patin et développer sa force », a déclaré son coéquipier Steve Ott à LNH.com. « Étant donné son âge, il ne peut que s’améliorer. Il gagne en confiance. Il est encore un enfant et il va devenir un bon joueur. Un jour, il sera un des meilleurs joueurs de la ligue, mais ça prend du temps. Il faut qu’il y mette les efforts et qu’il le mérite. »

    Larsson est un autre espoir qui fera probablement partie des neuf premiers attaquant de l’équipe. Un ailier gauche hautement côté, Larsson a été acquis du Wild du Minnesota dans l’échange impliquant Pominville et à 21 ans, il pourrait connaître une bonne saison, lui qui a inscrit 16 buts et récolté 25 assistances avec le club-école du Wild dans la LAH en 2012-13.

    SABRES DE BUFFALO

    Ajouts: D Henrik Tallinder (échange, Devils), D Jamie McBain (échange, Hurricanes), AD Jamie Tardif (agent libre, Bruins), D Drew Bagnall (agent libre, Wild)

    Départs: AG Nathan Gerbe (contrat racheté), D Adam Pardy (agent libre, Jets), D Andrej Sekera (échange, Hurricanes), AG Riley Boychuk (échange, Devils)

    Principaux espoirs: C Mikhail Grigorenko, D Rasmus Ristolainen, AD Joel Armia, G Matt Hackett, D Mark Pysyk, D Brayden McNabb, D Chad Ruhwedel, C Zemgus Girgensons

    Ville Leino, qui a retrouvé la santé après n’avoir disputé que huit matchs la saison dernière, représente un potentiel facteur-clé. Leino empochera un montant annuel de 4,5 millions $ sur la masse salariale jusqu’en 2016-17 et jusqu’à maintenant, il n’a inscrit que 10 buts en 79 matchs dans l’uniforme des Sabres. Pourtant, il représente une menace offensive au sein d’une équipe qui a besoin d’un autre marqueur que Thomas Vanek. Et les rapports qui font état qu’il a une plus grande confiance et une meilleure éthique de travail sous les ordres de Rolston sont des signes encourageants.

    Cela étant dit, il reste un groupe de jeunes joueurs qui n’ont pas produit à la hauteur de leur talent la saison dernière. Avec une autre saison d’expérience dans la LNH, Drew Stafford, Brian Flynn, Patrick Kaleta et Marcus Foligno viseront à produire davantage cette saison.

    Girgensons, choisi deux rangs derrière Grigorenko au repêchage de 2012, est un autre attaquant qui travaille fort et qui pourrait être fréquemment utilisé cette saison. Girgensons a marqué deux buts, dont un sans aide en infériorité numérique, dans le premier match préparatoire des Sabres contre le Canadien de Montréal, le 15 septembre.

    DÉFENSEURS

    Si l’attaque est une source de préoccupation pour les Sabres, la défense pourrait bien en être une de panique. Les Sabres ont permis une moyenne de 33,5 tirs par match la saison dernière, le plus haut total de la ligue, et ils se sont classés dans le dernier tiers au chapitre de la moyenne des buts accordés par match (2,90), du total de buts accordés (139) et en désavantage numérique (79,2 pour cent).

    Plus encore, ces statistiques ont été compilées avec la présence des vétérans Regehr, Leopold et Sekera dans la formation. Les trois joueurs ont quitté et les Sabres ont été forcés de les remplacer par l’ajout de quelques vétérans et par un groupe de jeunes joueurs qui restent à développer.

    Jamie McBain, qui à 25 ans, fait figure de vétéran à la ligne bleue, a été acquis des Hurricanes de la Caroline lors de la dernière journée des échanges. Même s’il n’a marqué qu’un seul but et récolté sept assistances la saison dernière, Rolston espère que McBain pourra aider l’avantage numérique des Sabres.

    Henrik Tallinder est de retour à Buffalo après un séjour de trois saisons avec les Devils du New Jersey. À 34 ans, Tallinder est le plus vieux défenseur de l’équipe et Rolston souhaite qu’il ait une influence positive sur les jeunes joueurs.

    Rolston aime bien le jeune Mark Pysyk âgé de 21 ans, qui été jumelé à Tallinder au camp. Pysyk a été le meilleur des jeunes défenseurs rappelés à la fin de la dernière saison. Il a inscrit un but et récolté quatre assistances et présenté un différentiel de moins-7 en 19 matchs.

    Brayden McNabb et Chad Ruhwedel sont deux autres espoirs qui pourraient avoir un impact, même s’il sera difficile pour eux de décrocher un poste parmi les six premiers défenseurs de l’équipe, surtout avec l’ajout des choix de première ronde du dernier repêchage que sont Rasmus Ristolainen et Nikita Zadorov.

    Ristolainen a connu un très bon été et même s’il n’est âgé que de 18 ans, les recruteurs disent qu’il est confiant d’entreprendre la saison à Buffalo.

    Parmi les déceptions de la saison dernière, Tyler Myers a le plus à prouver. Le gagnant du trophée Calder en 2010 doit retrouver la forme de son année recrue, lui qui avait marqué 11 buts et récolté 37 assistances. En 39 matchs la saison dernière, Myers n’a inscrit que trois buts et amassé cinq aides, tout en présentant un différentiel de moins-8.

    GARDIENS

    Pendant qu’il y aura plusieurs luttes tant à l’attaque qu’à la ligne bleue, la défense du filet des Sabres n’est pas remise en question. Rolston a clairement indiqué que Ryan Miller sera le gardien partant; combien de temps il le sera, ça c’est une énigme. Étant donné que le contrat de Miller expirera après la saison 2013-14 et la présentation des Jeux olympiques en février, le gardien a l’intention d’être à son meilleur pour la jeune et inexpérimentée équipe que sont les Sabres. Miller a présenté les pires statistiques de sa carrière derrière les portes tournantes que représentait la brigade défensive de l’équipe la saison dernière. Mais il a hâte d’entreprendre la prochaine campagne maintenant que les choses sont plus stables.

    « Ce que je dirai, c’est que j’aime l’énergie », a dit Miller au site internet de l’équipe durant le camp. « J’aime que l’on porte attention aux détails comme on le fait présentement et je considère que c’est une opportunité pour ce groupe de vraiment travailler les uns pour les autres. Si nous le faisons de la bonne manière, on pourrait certainement se retrouver en bonne position. »

    Miller sera le gardien partant et il est à prévoir que le substitut Jhonas Enroth jouera plus souvent cette saison. Enroth a terminé la dernière campagne avec une fiche de 4-1-1 et un pourcentage d’efficacité de ,956 à ses six derniers départs. Il a de plus mené son pays à la médaille d’or au Championnat mondial en 2013, où il a été nommé le meilleur gardien du tournoi.

    « Jhonas a connu une bonne deuxième moitié de saison et je pense qu’il sera dans le même état d’esprit et qu’il mettra de la pression. Il verra plus d’action et continuera de se développer », a dit Rolston à LNH.com avant le début du camp. « Nous sommes convaincus que Jhonas est un très bon gardien et un futur no 1, mais en ce moment, Ryan Miller est évidemment notre gardien partant. »

     

    La LNH sur Facebook