Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15 : Des Predators affamés veulent recommencer à mordre

    mercredi 2013-09-18 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15 : Des Predators affamés veulent recommencer à mordre

    Le temps est venu pour les Predators de Nashville de recommencer à mordre, estime l’entraîneur Barry Trotz.

    « Nous n’avons pas été très mordants la saison dernière et je pense que quelques acquisitions que nous avons faites vont aider certains joueurs déjà sur place à faire mieux, a-t-il déclaré à LNH.com. Nous avons seulement à recommencer à jouer avec ce que j’appelle le 'mordant de Nashville.' C’est quand on prend un petit avantage grâce à notre attitude, il faut y revenir. »

    Le directeur général David Poile ne s’est pas ménagé cet été pour donner à son entraîneur cde qu’il recherche.

    Des changements à l’attaque s’imposaient après que les Predators aient terminé au 14e rang dans l’Ouest en marquant une moyenne de 2,27 buts par match, le plus faible total de la LNH à égalité avec les Panthers de la Floride, et dès le premier jour du marché des joueurs autonomes, Poile est allé chercher le centre Matt Cullen et les ailiers Viktor Stalberg, Eric Nystrom et Matt Hendricks. Il a aussi ajouté une police d’assurance devant le filet en la personne de Carter Hutton, qui secondera Pekka Rinne à sa deuxième année d’un riche contrat de sept ans.

    Cullen a cumulé une moyenne de 0,64 point par match la saison dernière, sa meilleure depuis celle de 0,83 en 2007-08, et il amène de la profondeur au centre, tandis que Stalberg, qui pourrait s’infiltrer dans un des deux premiers trios, apporte de la vitesse et une présence physique de 6 pieds 3 pouces et 209 livres. Nystrom travaille sans arrêt en échec-avant et Hendricks est un autre gros travaillant reconnu pour sa polyvalence.

    Trotz aura donc à réorganiser ses trios.

    « Nous avons des jeunes joueurs qui se pointent et qui sont prêts à passer à l’étape suivante, comme Craig Smith, Austin Watson ou Taylor Beck, a-t-il souligné. J’aime vraiment où nous en sommes. Il y aura de la pression à conserver chaque position à l’avant. Nous n’avons pas tellement de profondeur à la défense, ce qui est habituellement notre point fort, mais nous avons beaucoup de joueurs talentueux qui ont seulement besoin d’un peu d’expérience. »

    ATTAQUANTS

    En plus des quatre nouvelles acquisitions mentionnées plus haut, des jeunes espoirs susceptibles de faire le saut dans la LNH seront surveillés attentivement.

    NSH

    FORMATION PROJETÉE

    ATTAQUANTS
    C. Wilson M. Fisher P. Hornqvist
    V. Stalberg D. Legwand F. Forsberg
    N. Spaling M. Cullen T. Beck
    E. Nystrom P. Gaustad M. Hendricks
    G. Bourque R. Clune
    DÉFENSEURS
    R. Josi S. Weber
    S. Jones K. Klein
    M. Ekholm R. Ellis
    V. Bartley
    GARDIENS
    P. Rinne
    C. Hutton

    « Nous voulons pratiquer un style de jeu avec un rythme soutenu en attaque et ça me convient très bien, a noté Cullen. Je pense pouvoir très bien m’adapter. »

    L’offensive demeure naturellement un point d’interrogation chez les Predators. Aucun joueur n’a marqué plus de 12 buts la saison dernière.

    Trotz a confié à LNH.com que Cullen, David Legwand, Mike Fisher et Paul Gaustad seraient ses joueurs de centre pour entreprendre la saison.

    Et parmi ces jeunes susceptibles de rendre la tâche difficile aux décideurs, il y a le Suédois Filip Forsberg, qui pourrait amener une production offensive tant désirée à sa première saison complète en Amérique du Nord, et Austin Watson, un joueur de centre qui pourrait être promu quelque part durant la saison pour contribuer lui aussi à l’attaque.

    « J’aime le genre de joueurs que nous avons engagés, a déclaré Trotz. Des gars comme Hendricks et Nystrom s’insèrent bien dans notre style agressif, ce qui aidera les jeunes à se sentir plus confortables. »

    De bonnes performances au camp d’entraînement de la part de Beck et Watson pourraient leur valoir du bon temps de glace plus rapidement que prévu. Trotz estime par ailleurs que Colin Wilson est bien remis de ses opérations à chaque épaule subies en avril.

    « Je me suis entraîné à Boston avant le début du camp et je me suis frotté à Hal Gill dès ma première présence, je me suis donc habitué à être frappé, a indiqué Wilson. Ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète, je me sens déjà à l’aise et je ne pense même pas à ça. »

    Trotz a aussi fait savoir que Wilson devrait jouer au centre à l’occasion dans un long calendrier de 82 rencontres. Cullen, quant à lui, peut passer du centre à l’aile au besoin.

    « Je veux aider l’équipe et devenir un leader, a confié Wilson. C’est ma cinquième année dans l’organisation et je veux en faire plus et en tirer un peu plus de fierté, ce qui ne pourra que m’aider. »

    Les Predators sont depuis longtemps reconnus comme une équipe qui marque des buts en comité, mais ils en ont réussi deux et moins dans 27 de leurs 48 matchs en 2012-13, à l’issue desquels ils ont montré une fiche de 3-17-7 qui explique leur 27e rang au classement général. Ils ont gagné 13 de leurs 21 matchs quand ils ont marqué trois buts et plus (13-6-2).

    Les Predators devront aussi viser le filet plus souvent après avoir terminé au dernier rang de la LNH avec une moyenne de 25,9 tirs au but par match.

    « Nous avons probablement 15 ou 16 attaquants qui peuvent déjà jouer dans la LNH. Nous avons plus de profondeur à l’avant et nous sommes probablement un peu plus âgés que ces dernières années, a noté Trotz. Nous allons garder seulement 14 attaquants et notre situation à l’avant est sans doute meilleure que depuis longtemps. »

    DÉFENSEURS

    S’il y a une position où le talent déborde à Nashville, c’est bien à la défense.

    Non seulement Shea Weber, Ryan Ellis, Kevin Klein et Roman Josi sont tous de retour dans la formation, mais le quatrième choix du dernier repêchage, Seth Jones, devrait s’ajouter. Il a été le premier défenseur sélectionné.

    PREDATORS DE NASHVILLE

    Ajouts: AD Viktor Stalberg (agent libre, Blackhawks), C Matt Cullen (agent libre, Wild), AG Eric Nystrom (agent libre, Stars), AD Matt Hendricks (agent libre, Capitals), G Carter Hutton (agent libre, Blackhawks), D Seth Jones (repêchage), D Bryan Rodney (Oilers)

    Départs: AG Sergei Kostitsyn (agent libre, Avangard Omsk, KHL), AD Brandon Yip (agent libre, Coyotes), AD Matt Halischuk (agent libre, Jets), D Hal Gill (agent libre, Flyers), D T.J. Brennan (agent libre, Maple Leafs), AD Bobby Butler (agent libre, Panthers), C Chris Mueller (agent libre, Stars), D Jonathon Blum (agent libre, Wild)

    Principaux espoirs: C Filip Forsberg, D Matthias Ekholm, AG Austin Watson

    « J’ai travaillé fort tout l’été pour accéder à ce niveau et je pense avoir très bien tenu mon bout (depuis le début du camp) lors des batailles à un contre un ou deux contre deux, a déclaré Jones. J’ai vu beaucoup de ces joueurs à la télé mais dans votre tête vous devez vous dire que vous appartenez à ce groupe et que vous êtes capables de jouer avec ces gars-là. »

    Weber, Klein, Josi, Ellis, Jones, Mattias Ekholm et Victor Bartley seront vraisemblablement les sept défenseurs qui entreprendront la saison. Et Trotz aimeraient voir Jones jouer aussi bien du côté gauche que du côté droit à sa première année professionnelle.

    « On travaillera beaucoup sur ses déplacements au camp; il a un très bon coup de patin pour un gros bonhomme, l’a vanté Trotz. Pour le moment, je ne pense pas utiliser Weber ou Klein à gauche. S’il veut plus de temps de glace, il devra donc jouer aussi à gauche. C’est un défi pour un jeune comme lui mais nous avons voulu qu’il sorte un peu de sa zone de confort pour relever un défi au camp. »

    Peut-être encore plus que par ses habiletés naturelles sur une patinoire, Trotz a été impressionné par la maturité de son jeune défenseur à l’extérieur de la glace.

    « Il raisonne bien quant à ce qu’il veut faire et comment il va le faire, a noté l’entraîneur. Certains peuvent penser que je n’ai qu’à l’envoyer sur la glace avec Weber contre les meilleurs trios adverses et qu’il n’y aura pas de problème, mais ça ne se passera peut-être pas comme ça. Peut-être aura-t-il avantage à jouer contre des troisièmes trios certains soirs.

    « Avec trois vétérans dans le décor, nous aurons à les déplacer et vous ne verrez peut-être pas tout le temps Josi avec Weber, a encore expliqué Trotz. Ils auront à jouer avec différents partenaires et dans certains matchs vous pourriez voir Josi avec Klein. »

    Trotz a aussi prévenu que Josi n’avait fait que commencer à illustrer tout son potentiel.

    « Il en a probablement autant fait pour nous que Ryan Sutter au même âge (23 ans), a-t-il dit. Peut-il atteindre le niveau de Ryan Suter? Je ne sais pas, puisque ce niveau est très élevé. Mais c’est possible; si Josi et Weber restent ensemble, ils formeront un duo d’élite pour les sept ou huit prochaines années. »

    Ekholm, qui n’est peut-être plus considéré l’espoir numéro un en défense depuis le repêchage de Jones, a connu une bonne première saison professionnelle à Milwaukee en 2012-13, totalisant 10 buts et 32 points en 59 rencontres, avec un différentiel de plus-15.

    GARDIENS

    Deux fois finaliste pour le trophée Vézina, Rinne est tout à fait remis d’une opération à une hanche subie en mai qui nécessitait une période de réhabilitation d’environ quatre mois. Les Predators comptent néanmoins le ménager au camp d’entraînement et il ne devait pas jouer lors des deux premiers matchs préparatoires.

    S’il n’a pu en faire assez pour compenser les lacunes offensives de son équipe, Rinne a tout de même présenté une moyenne de 2,43 et un taux d’arrêts de ,910 en plus de réaliser cinq blanchissages en 2012-13. Hutton sera son auxiliaire au début de la saison. Ce dernier a pris part à un match des Blackhawks de Chicago la saison dernière et à 51 des IceHogs de Rockford, complétant sa saison dans la Ligue américaine de hockey avec une fiche de 26-22-1, une moyenne de 2,72 et un taux d’arrêts de ,908.

    Depuis son arrivée chez les pros à la fin de sa carrière collégiale à l’Université du Massachusetts à Lowell en 2009-10, le gardien de 6 pieds 1 pouce a été impliqué dans 120 matchs de la LAH et sa fiche globale est de 60-44-7 avec une moyenne de 2,64 et un pourcentage d’arrêts de ,902.

    Le jeune Magnus Hellberg est près de la grande ligue mais selon Trotz, il doit encore jouer dans la Ligue Américaine et acquérir de l’expérience. Repêché en deuxième ronde en 2011, le Suédois a bien entrepris sa carrière nord-américaine à Milwaukee la saison dernière, présentant une fiche de 22-13-0, avec une moyenne de 2,14 et un taux d’arrêts de ,924.

    « Nous sommes satisfaits de son développement mais nous le voyons comme notre gardien d’avenir et nous voulons nous assurer qu’il joue régulièrement, a expliqué Trotz. À Milwaukee, nous pourrons corriger certaines choses dans son jeu, ce qui en fera un meilleur gardien pour nous. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter: @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook