Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 15: Les Hurricanes voudront souder leur défensive

    mardi 2013-09-17 / 7:00 / 30 en 15 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 15: Les Hurricanes voudront souder leur défensive

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2013-14, qui comprendra une étude en profondeur des 30 équipes pendant tout le mois de septembre.

    Quand les Hurricanes de la Caroline étaient en santé la saison dernière, tout se passait bien. Ils marquaient des buts et avaient réussi à se hisser au sommet de la section sud-est.

    Puis il y a eu cette fameuse soirée au début du mois de mars quand le gardien Cam Ward s’est blessé au genou, et ç’a fait boule de neige par la suite. Les blessures et les défaites se sont accumulées au même rythme, et les Hurricanes ont raté les séries éliminatoires pour la sixième fois en sept saisons depuis qu’ils ont remporté la Coupe Stanley en 2006.

    En Caroline, on espère que les blessés se soient rétablis et qu’ils soient en mesure de prendre part au calendrier préparatoire. Voici trois éléments à surveiller pendant le camp d’entraînement pour savoir si les Hurricanes sont dans la bonne voie:

    1. De qui sera formée la défensive? – La perte de Joni Pitkanen pour toute la saison place une unité défensive désireuse de s’améliorer après une performance peu convaincante la saison dernière dans une position difficile.

    Pitkanen figurait au premier ou deuxième rang de l’équipe au chapitre du temps de glace par match à chacune des cinq dernières campagnes, incluant l’an dernier, quand il a terminé au deuxième échelon chez les Hurricanes avec une moyenne de 22:49. Il a récolté neuf points en 22 rencontres la saison dernière, mais lorsqu’en santé il a toujours été constant en connaissant des saisons de 30 points.

    Avec quelques nouveaux visages cette année, les Hurricanes avaient prévu compter sur Pitkanen pour disputer plus de minutes et jouer un rôle dans plus de situations.

    Comment le remplaceront-ils? Le meilleur candidat d’un point de vue offensif est Ryan Murphy, 20 ans, qui a amassé en moyenne plus d’un point par match en quatre ans de hockey junior avec les Rangers de Kitchener dans la Ligue de l’Ontario, en plus d’avoir impressionné lors de son passage-éclair de quatre rencontres dans la LNH la saison dernière après un rappel d’urgence.

    Les Hurricanes sont aussi allés chercher Andrej Sekera et Mike Komisarek dans l’espoir de remanier une unité défensive qui avait terminé 29e pour les buts alloués par match (3,31) en 2013-13. Et l’équipe a accordé un contrat d’un an à Ron Hainsey dès le lendemain de l’annonce de l’absence de Pitkanen pour toute la saison.

    « Mike a un petit quelque chose à prouver, et c’est toujours bien d’avoir ce genre de gars, a déclaré le capitaine Eric Staal. Ils sont motivés à prouver quelque chose. Andrej est un gars contre qui j’ai joué à Buffalo pendant plusieurs années. C’est un défenseur solide et utile. Il fait tout très bien, il peut patiner, il peut être difficile à affronter. Ce sont de bonnes addition qui je crois nous aideront. »

    L’entraîneur des Hurricanes Kirk Muller connaît bien Komisarek pour l’avoir côtoyé avec le Canadien de Montréal, quand Muller y était entraîneur adjoint et que Komisarek était en train de devenir l’un des meilleurs défenseurs défensifs de la ligue. Mais rien n’allait plus pour Komisarek après qu’il eut signé un contrat de cinq ans avec les Maple Leafs de Toronto en juillet 2009, tellement qu’il a même été soumis au ballottage et rétrogradé dans la Ligue américaine la saison dernière.

    Cependant, Muller se dit confiant que le meilleur est à venir pour le défenseur de 31 ans.

    « On voulait aller chercher des vrais gars de caractère et c’est exactement ce que Mike est, a-t-il indiqué. […] Il n’était tout simplement pas dans sa zone de confort [à Toronto] et c’était difficile pour lui de s’en sortir. Je crois qu’ici il est dans un marché différent, un peu plus décontracté, où les attentes ne sont pas aussi élevées. Tout ce qu’il aura à faire c’est être lui-même, jouer de façon robuste et solide, se sentir comme un membre du groupe et simplement rester fidèle à son style de jeu. »

    2. Les autres joueurs sont-ils en santé? – Les deux joueurs les plus importants des Hurricanes se présenteront au camp d’entraînement après avoir souffert de sérieuses blessures au genou. Ward a subi une entorse au troisième degré du ligament collatéral médian de son genou gauche quand un de ses coéquipiers lui est rentré dedans pendant un match le 3 mars, et même s’il n’a pas eu besoin de passer sous le bistouri, il a tout de même raté le reste de la saison régulière.

    Le capitaine Staal a aussi souffert d’une sérieuse blessure au genou le printemps dernier quand une collision avec le défenseur des Canucks de Vancouver Alexander Edler, lors du Championnat mondial de hockey, a résulté en une entorse au troisième degré du ligament croisé médian de son genou droit.

    « Je savais que [mon tournoi était terminé] et je savais que ç’allait être significatif, a évoqué Staal. J’espérais seulement que ce ne soit pas le ligament croisé antérieur. Heureusement, ça ne l’était pas. Mais je me doutais qu’il allait y avoir des dommages. Dès qu’il m’a frappé, je me tortillais de douleur. Ce n’était pas très agréable comme sensation. Quand je suis retourné au vestiaire, je savais que c’était sérieux. »

    Staal n’a pas eu à être opéré non plus, mais il a eu besoin de plusieurs semaines de rééducation. Muller a d’ailleurs mentionné qu’il était curieux de savoir où Staal en était avec sa condition physique et combien de temps de rattrapage il aura besoin après avoir perdu du temps précieux à travailler sur la rééducation de son genou.

    3. Pourront-ils rendre « spéciales » les unités spéciales? – Sans Ward, le désavantage numérique a glissé au 28e rang de la LNH la saison dernière avec un pourcentage d’efficacité de 77,6. Le jeu de puissance n’a fait guère mieux, terminant au 27e échelon à 14,6 pour cent.

    Un Ward en santé devrait aider le désavantage numérique à s’améliorer, et on semble croire que l’arrivée de Komisarek et Sekera devrait aussi aider.

    Komisarek devrait aussi pouvoir aider l’infériorité numérique à mieux faire, elle qui n’a pas terminé plus haut que les trois derniers rangs de la ligue depuis la saison 2009-10.

    Le jeu de puissance pourrait aussi bénéficier de l’ajout de Murphy, qui tentera de se tailler un poste au sein de l’équipe pour toute la saison après un bref passage l’an dernier.

    « J’ai vraiment aimé ce que j’ai vu de lui, a indiqué Muller. Il ne semble pas intimidé du tout. Il n’a pas eu peur de mettre son nez dans le trafic et a joué son match. […] Il a démontré par moments qu’il était capable de faire ce qu’il fallait pour rester dans la LNH. Et maintenant, c’est devenu constant. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK