Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le match intra-équipe du Canadien a été disputé devant une salle comble au Centre Bell

samedi 2013-09-14 / 18:46 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le match intra-équipe du Canadien a été disputé devant une salle comble au Centre Bell

MONTRÉAL - Le match intra-équipe du Canadien de Montréal au profit du Fonds Avenir Lac-Mégantic a été disputé à guichets fermés au Centre Bell, ce qui a permis de générer des revenus de plus de 100 000 $.

Il y avait une salle comble de 21 273 personnes pour assister à la victoire de 2-1 des Blancs contre les Rouges, samedi après-midi.

Le Canadien peut déclarer mission accomplie pour aider les gens de Lac-Mégantic et c’est tout à son honneur. Après avoir accueilli leurs partisans à l’entrée, ce qui valait probablement à lui seul le prix du billet de 5 $, les 40 joueurs répartis dans les deux formations ont offert un spectacle qui a été apprécié alors que la foule a fait la vague lors de la troisième période.

« C’est assez exceptionnel de jouer un match simulé, sachant qu’il y avait déjà des gens qui faisaient la file à 4 h 30 et 5 h du matin pour s’assurer d’être les premiers au Centre Bell, a dit l’entraîneur-chef Michel Therrien. Ça démontre toute la passion des partisans à l’égard de l’équipe et c’est vraiment spécial de faire partie d’un tel événement.

« Il y a beaucoup de passion pour notre équipe, a-t-il poursuivi. Les gens étaient contents de nous serrer la main mais les joueurs étaient aussi contents de pouvoir rencontrer les partisans qui étaient là. »

« Ça démontre tout l’intérêt qu’il y a pour le hockey à Montréal, a renchéri le vétéran Daniel Brière, qui s’est joint au Canadien en tant que joueur autonome au cours de l’été. C’était un match entre les Rouges et les Blancs, et de voir qu’autant de gens se sont présentés, qu’il y avait autant d’atmosphère aussi - la vague, les gens qui applaudissaient - c’était beau à voir.»

C’était la première fois que Brière disputait un match intra-équipe devant plus de 20 000 personnes mais il a rappelé qu’à Philadelphie, il avait déjà pris part à un match intra-équipe des Flyers devant 17 000 personnes au vieux Spectrum.

« Philadelphie, c’est aussi une belle ville de hockey, a-t-il dit, mais c’est encore plus gros ici à Montréal. Il n’y a pas de doute. »

Bouillon ovationné

Avec sept minutes à jouer et au nom de la « grande famille du Canadien », Francis Bouillon a remercié la foule d’être présent pour une bonne cause, rappelant que tous les Québécois et les Canadiens avaient été touchés par la tragédie de Lac-Mégantic.

« C’est incroyable, a révélé Bouillon, qui a été ovationné avant de prendre la parole devant le banc des Rouges. C’était un match entre les Blancs et les Rouges. Il y avait quand même une petite nervosité en embarquant sur la glace. Tout le monde avait hâte que ça commence. Ce n’est pas pour rien qu’on dit qu’on a les meilleurs fans à Montréal. On a la chance de jouer devant une salle comble chaque soir. Surtout lors d’un match comme ça entre les Blancs contre les Rouges, c’est impressionnant.»

Bouillon était un peu nerveux avant son discours mais il a confié qu’il aime être naturel et que « ça sort comme ça sort ».

«Ça bien été et j’ai vu que la foule a bien réagi », a-t-il dit avant d’être questionné sur le début des matchs préparatoires qui commenceront dimanche et lundi alors que les Sabres de Buffalo et les Bruins de Boston seront les visiteurs au Centre Bell.

« On dirait que c’est une partie du camp d’entraînement qui vient de se terminer, a dit Bouillon. Le vrai camp commence quand on affronte une autre équipe dans la ligue. On va devoir jouer la tête haute et retrouver notre forme de match. »

Bouillon a encore formé une paire de défenseurs avec Douglas Murray, qui a été acquis par le CH à la fin du mois d’août.

« Ça va bien avec Murray, a-t-il dit. C’est un gars qui a joué beaucoup de matchs dans la ligue. Il faut une période d’adaptation. Je n’ai pas encore joué assez souvent avec lui pour être à 100 pour cent mais si je commence avec lui, on va s’adapter. »

Encore Reway

Pour une deuxième journée d’affilée, le petit Slovaque de 18 ans Martin Reway a inscrit un superbe but pour donner l’avance aux Blancs. L’ailier gauche de cinq pieds huit pouces et 170 livres, dont l’idole est son compatriote Zigmund Palffy, a démontré sa grande habileté avec la rondelle et pourquoi le CH l’a réclamé au quatrième tour (116e au total) au repêchage de 2013.

Après avoir effectué une feinte savante, Reway a soulevé la rondelle du revers pour déjouer Peter Budaj dès les premières minutes de jeu. La veille, il avait réussi un but de toute beauté contre Carey Price.

« Il a des habiletés exceptionnelles », a dit Therrien en faisant l’éloge de Reway qui a réussi 50 points, incluant 27 buts, avec les Olympiques de Gatineau dans la LHJMQ à sa première saison en Amérique du Nord.

« Le temps dira s’il deviendra un joueur de la Ligue nationale, a-t-il ajouté. Il devra se développer, s’engager à voir à sa forme physique mais la première étape, c’est d’avoir des habiletés. »

Fournier marque

Quelques minutes avant la fin de la première période, Stefan Fournier a accru l’avance des Blancs avec un tir de loin sur lequel Budaj n’a pas bien paru. En franchissant la ligne bleue, il a décoché un tir qui a filé entre les jambes de Douglas Murray pour se retrouver derrière le gardien no 2 du Canadien.

Originaire de Dorval près de Montréal, Fournier est un ailier droit de six pieds trois pouces, 220 livres, qui a signé un contrat de trois ans avec le Canadien en juillet. L’athlète de 21 ans a marqué 35 buts et totalisé 72 points en 66 matchs avec les Mooseheads de Halifax la saison dernière.

« C’était toute une expérience aujourd’hui, a-t-il dit. Je viens de Montréal et j’ai passé une grande partie de ma vie à écouter les matchs du Canadien. Il y a deux ans, je stationnais mon auto en face du Centre Bell. Je lavais la vaisselle dans un restaurant à deux coins de rue d’ici.

« Être ici et vivre une expérience semblable, a-t-il confié, c’est quelque chose pour moi ! »

À la 11e minute de la deuxième période, Tomas Plekanec a eu raison de Dustin Tokarski, qui avait remplacé Price quelques minutes plus tôt. Il a décoché un tir précis depuis l’enclave après avoir reçu une passe précise de Christian Thomas, qui a évolué aux côtés de Plekanec et Rene Bourque lors de tous les matchs intra-équipe.

Thomas est un sérieux candidat pour remplacer Brian Gionta si le capitaine du Canadien est incapable d’entreprendre la saison le 1er octobre en raison de son opération au biceps du bras gauche. L’ailier droit a été acquis des Rangers de New York en retour de Danny Kristo.

 

La LNH sur Facebook