Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Réuni à Pacioretty et Brière, David Desharnais se sent plus explosif après avoir perdu du poids

jeudi 2013-09-12 / 16:32 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

BROSSARD - Plus léger, David Desharnais entend bien faire le poids au camp d’entraînement du Canadien de Montréal afin de faire oublier sa baisse de régime la saison dernière quand il n’a récolté que 28 points en 48 rencontres.

En meilleure forme que jamais, Desharnais a réduit son poids à 170 livres alors qu’il est déterminé à partir du bon pied et à prouver qu'il mérite pleinement la prolongation de contrat de 14 millions $ pour quatre ans que le Canadien lui a accordée en mars dernier.

« Je me sens un peu plus explosif », a-t-il dit à l’issue du match intra-équipe entre les Blancs et les Rouges qui s’est terminé 2-2, jeudi. « C’était mon but cet été de perdre du poids et d’avoir plus de rapidité. J’ai perdu cinq à six livres et ça paraît. Normalement, je commençais l’année un plus lourd et je descendais durant l’année mais il semble qu’avec l’âge, il faut commencer où on veut finir ! »

Incapable d’être constant, Desharnais  a connu une année en dents de scie la saison dernière après avoir réussi 60 points en 81 matchs en 2011-12. Il n’a pas été plus efficace lors des séries éliminatoires, ne récoltant qu’une passe en cinq matchs quand le Canadien a été éliminé par les Sénateurs d’Ottawa dès la première ronde.

« C’est à recommencer tout le temps, a-t-il dit. On tourne la page. C’est une autre saison et ce que t’as fait avant, ça ne compte pas. Quand tu recommences, tu veux aider l’équipe à gagner, à être plus constant, à être meilleur. C’est comme ça qu’il faut aborder toute nouvelle saison.

« Ce fut une saison écourtée (de 48 matchs) l’an passé et on n’avait pas de place pour l’erreur, a-t-il ajouté. Je veux être meilleur d’une année à l’autre et il est certain que la constance, ça fait partie des choses à améliorer. »

L’entraîneur-chef Michel Therrien s’entretenu avec Desharnais avant le début du camp d’entraînement pour lui rappeler ce qu’on attend de lui.

« On veut que David compétitionne, qu'il soit David Desharnais, qu’il soit premier sur la rondelle, qu’il soit créatif, qu’il utilise sa vitesse, a-t-il dit. Il n’est pas question de juger ses performances par le nombre de points mais habituellement quand on met tout ça ensemble, ça permet d’amasser des points.

« On veut qu’il s’implique dans le jeu et on a eu une discussion avec lui pour s’assurer qu’il prenne la bonne direction, a-t-il poursuivi. Il ne faut pas oublier qu’il a travaillé fort pour atteindre la Ligue nationale. Il s’est retroussé les manches plusieurs fois et il aurait pu abandonner à plusieurs occasions dans les ligues mineures après le hockey junior. C’est pour ça que j’ai confiance en lui et que j’ai confiance qu’il va être capable de s’adapter aux choix qu’on lui donne. »

Avec Brière

Therrien n’a pas perdu de temps pour montrer qu’il avait confiance en Desharnais. Il l’a utilisé au centre entre Max Pacioretty et le vétéran Daniel Brière lors du match intra-équipe.

« C’était le fun de retrouver tout le monde et d’être sur la ligne de Daniel et Max, a révélé Desharnais.  Il (Brière) est un modèle. C’est un gars qui a beaucoup d’expérience et qui peut apporter beaucoup à notre ligne. Ça veut dire beaucoup et on va voir ce que ça va donner.  

« Ça fait longtemps qu’il joue dans la Ligue nationale, a-t-il ajouté en faisant l'éloge de Brière. Comme moi, c’est un petit joueur et j’ai beaucoup de respect pour lui. De l’avoir à côté de moi dans le vestiaire et de jouer sur la même ligne, c’est super. »

La présence de Brière aux côtés de Desharnais et Pacioretty pourrait  donner de l’énergie aux deux joueurs et avoir le même effet que celle du vétéran Erik Cole avant qu’il soit échangé aux Stars de Dallas en retour de Michael Ryder pendant la dernière saison.

« Ce fut très bien, a renchéri Pacioretty. On avait déjà joué avec la présence d’un vétéran. On a déjà eu du succès avec Erik Cole et il apporte le même élément, ayant tellement d’expérience. Il peut nous aider. Il a beaucoup d’habiletés offensives. Espérons qu’on pourra en profiter. »

Comme  Desharnais, Pacioretty a été moins productif qu’on espérait  la saison dernière alors qu’il a totalisé 39 points en 44 matchs.

« J’essaie toujours de m’améliorer d’une année à l’autre, a-t-il dit. C’est ce que j’ai fait par le passé. Les attentes sont toujours élevées à mon égard et elles augmentent toujours d’une année à l’autre mais c’est le lot d’être un professionnel et il faut être capable de s’en servir comme une source de motivation. »

A-t-il des objectifs précis ?

« Je ne voudrais pas parler de statistiques, a dit Pacioretty. Mon objectif est de m’améliorer chaque année mais je voudrais accroître mon rôle au sein de l’équipe.

J’aimerais être un peu plus défensif, jouer un peu plus de ce côté-là et on verra où ça me mènera.

« J’apprends toujours plus de choses chaque année, a-t-il révélé. S’il y a une chose que j’ai apprise l’an passé, c’est que les attentes des partisans ici à Montréal sont très élevées, surtout pour un gars comme moi. Je veux m’améliorer chaque année et j’espère pouvoir le faire encore cette année. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
Montréal mène la série 1-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 1-0
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook