Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Martin Brodeur profite du début du camp d’entraînement avec son fils Anthony

mercredi 2013-09-11 / 14:06 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Martin Brodeur profite du début du camp d’entraînement avec son fils Anthony

Martin Brodeur a 41 ans et entame la dernière saison de son contrat, mais le gardien de but des Devils du New Jersey n'est pas prêt à parler de retraite.

« Je vais jouer cette année », a dit Brodeur aux journalistes présents au Prudential Center de Newark, NJ, alors que l'équipe a entamé son camp d'entraînement mercredi. « Je ne vais pas commenter et affirmer que je le ferai ou que je ne le ferai pas. Ainsi, vous pourrez le propager autour de la Ligue, ils n'ont pas à poser cette question. Je ne vais dire à personne si je vais prendre ma retraite ou non jusqu'à ce que je prenne la décision de revenir ou non. »

Au lieu de se soucier de l'avenir, Brodeur a dit qu'il se concentrait sur ​​le présent, et ce présent consiste à aider son nouveau coéquipier et partenaire, le gardien de but Cory Schneider, à s'adapter à son nouvel environnement.

« Pour moi, c'est une opportunité de l’aider et le fait jouer et faire ces choses avec lui, va m'aider par la même occasion », a-t-il dit.

Il y aura également le plaisir de voir un coéquipier spécial présent au camp: son fils, Anthony, choix de septième ronde des Devils au repêchage de la LNH en 2013.

« Pour moi, ce sera un camp amusant, dit-il. C'est déjà amusant, même si nous n'avons pas encore commencé, ces gars-là sont ici depuis quelques jours et le simple fait d’être en mesure de m'asseoir avec lui, il se retrouve juste à côté de moi et son casier est à côté du mien, c'est quelque chose de spécial, je n'ai jamais imaginé que j'allais pouvoir vivre ça. »

Brodeur a dit qu'il espère avoir la chance d'être sur la glace avec son fils lors d'une pratique ou d’une partie simulée durant le camp d’entraînement.

« Je pense que c'est une bonne opportunité qui s’offre à vous et vous avez la chance de faire quelque chose de très spécial, peu importe ce que c’est, dit Brodeur. Je ferais n’importe quoi juste pour passer un peu de temps avec lui sur la glace. On verra. À la fin de la journée, il ne s'agit pas de nous. C'est ce que nous essayons d'accomplir au camp d'entraînement. C'est un jeune et j'ai patiné avec des jeunes auparavant. Cette fois, cela se passe avec mon fils. Donc, c'est certainement quelque chose qui serait vraiment bien à vivre. »

Et si cela arrive et qu’ils sont lancés dans la mêlée au sein d’équipes adverses ?

« Je pourrais laisser passer quelques tirs, a déclaré Brodeur, afin qu'il puisse gagner le match. »

 

La LNH sur Facebook