Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Louis Leblanc veut redevenir le joueur de la saison 2011-12

mercredi 2013-09-11 / 15:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Louis Leblanc veut redevenir le joueur de la saison 2011-12

BROSSARD – Ce sera un camp déterminant pour Louis Leblanc.

Après avoir déçu la saison dernière, le joueur de centre de 22 ans aura des choses à prouver au camp d’entraînement du Canadien de Montréal qui s’est officiellement ouvert mercredi au Complexe sportif Bell de Brossard.

Choix de première ronde du CH en 2009 (18e au total), Leblanc est un des 55 joueurs, incluant 23 recrues, qui ont été invités au camp qui se poursuivra jusqu’au 30 septembre en vue du match d’ouverture contre les Maple Leafs de Toronto, le 1er octobre.

À sa deuxième saison, Leblanc a fait un pas en arrière alors qu’il n’a totalisé que 18 points en 62 matchs avec les Bulldogs de Hamilton. Il n’a pas progressé comme l’espérait le Canadien après avoir fait bonne impression la saison précédente en participant à 42 matchs de la LNH, inscrivant cinq buts et cinq passes.

« Je pense que chaque saison est déterminante », a confié Leblanc après s’être soumis à des tests physiques et des examens médicaux lors de la première journée officielle. « J’ai travaillé sur mon jeu au cours de l’été et j’ai hâte que ça commence. »

A-t-il fait des choses différentes cet été ?

«J’ai changé un peu mon entraînement, a-t-il dit. Cet été, j’ai patiné plus que l’été dernier et j’ai aussi passé un mois et demi à Toronto pour m’entraîner. J’ai eu un gros été. J’arrive ici confiant et enthousiaste. Je suis prêt à faire l’équipe.

« Ce fut frustrant la saison dernière mais comme on dit en anglais, a-t-il rappelé, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort ! »

Inscrit comme joueur de centre sur la liste des joueurs, Leblanc aura fort à faire pour se tailler un poste compte tenu que le Canadien est déjà bien pourvu à cette position avec Tomas Plekanec, David Desharnais, Lars Eller et Ryan White. De plus, Daniel Brière et Alex Galchenyuk peuvent évoluer au centre.

« Chaque été, on veut s’améliorer, a-t-il affirmé. Ça va être un gros camp. C'est sur la patinoire que ça va se jouer. J'ai hâte que ça commence. Je me suis préparé en conséquence. Je veux montrer ce que je peux faire.»

Que retient-il de l’an passé ?

« J’ai appris qu’il faut essayer de tourner la page plus vite que je l'ai fait la saison dernière, a-t-il précisé. Quand ça va moins bien, il faut regarder en avant et il ne faut pas trop penser.

« Quand ça va moins bien », a-t-il expliqué en étant invité à préciser davantage sa pensée, « tu te demandes pourquoi t’es pas rappelé, tu penses à ta blessure… avec qui tu joues, des affaires semblables. Cette saison, je vais essayer de moins penser et de jouer mon jeu. »

La saison dernière, Leblanc a raté un mois après avoir été blessé à une cheville dès le troisième match à Hamilton. Il a pris les bouchées doubles cet été pour s’assurer d’être au sommet de sa forme alors qu’il en est à la dernière année de son contrat de trois ans.

À Toronto, il a travaillé fort avec Andy O’Brien - qui voit au conditionnement physique de Sidney Crosby - et il a patiné notamment avec Jason Spezza, des Sénateurs d'Ottawa, Matt Duchesne, de l'Avalanche du Colorado, et David Clarkson, des Maple Leafs de Toronto.

À l’occasion du camp de développement du Canadien, Leblanc a aussi eu un bon entretien avec les dirigeants de l’équipe pour savoir ce qu’on attend de lui.

« J’ai eu de bonnes discussions et j'ai connu un bon camp de développement, a- t-il dit. Il faut juste que je redevienne le Louis Leblanc de la saison précédente. »

Aura-t-il plus de pression sur les épaules ?

« Je suis en mission, c’est sûr, a-t-il reconnu. Ça n’a pas été comme je le voulais la saison dernière. C’est une grosse saison pour moi mais ce n’est pas plus de pression. Je veux montrer ce que j’ai.

« Je ne sais pas si c’est le tournant de ma carrière, a-t-il poursuivi. Je suis encore jeune. Je me suis préparé en conséquence et c’est sur la patinoire que ça va se jouer. »

Leblanc pourrait profiter de l’absence de quelques vétérans au début de la saison pour entreprendre la saison avec le Canadien. Brian Gionta (biceps) et George Parros (épaule) soignent des blessures et risquent de manquer quelques matchs.

« Ça encourage mais honnêtement, je ne regarde pas trop ça, a-t-il dit. Je me concentre sur ce que je dois faire au camp pour faire l’équipe. »

Après les tests physiques et sa rencontre avec les médias, Leblanc s’est entraîné seul sur la patinoire pendant une vingtaine de minutes, démontrant qu’il est déterminé à se tailler un poste dans l’équipe.

Le Canadien doit disputer sept matchs préparatoires lors du camp d’entraînement. Leblanc aura donc amplement l’occasion de montrer qu’il est redevenu le joueur de la saison 2011-12.

 

La LNH sur Facebook