Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Alex Pietrangelo ne sera pas présent au camp des Blues quand il ouvre jeudi

mercredi 2013-09-11 / 17:25 / LNH.com - Joueurs autonomes 2013

Par Louie Korac - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Alex Pietrangelo ne sera pas présent au camp des Blues quand il ouvre jeudi

HAZELWOOD, Mo. – Alex Pietrangelo et les Blues de St. Louis n’ont pu trouver un terrain d’entente même si les deux parties ont discuté jusqu’à tard mardi.

Le défenseur, quatrième choix du repêchage de 2008 et représenté par Don Meehan, sera donc un absent remarqué à l’ouverture du camp d’entraînement jeudi, a révélé le directeur général Doug Armstrong

« Nous avons discuté fort avec ses représentants afin qu’il se présente, a déclaré Armstrong. Nous avons envisagé différentes options quant au nombre d’années (d’un nouveau contrat).

« Nous avons fait une dernière tentative mardi soir vers 20 ou 21h, mais ça n’a pas fonctionné. Donc il n’est pas au camp et nous traitons son cas comme celui d’un joueur blessé. Il pourrait rater une semaine, un mois, un an, nous ne savons pas vraiment, mais il faut aller de l’avant. »

Les deux parties ne se parlent donc plus pour le moment et les Blues vont se débrouiller sans leur meilleur défenseur, qui totalise 121 points en 224 matchs à seulement 23 ans.

« J’étais toujours confiant d’en venir à une entente, a confié Armstrong. Mon expérience m’a appris à ne pas être déçu dans des cas semblables. Quand vous faites tout votre possible pour régler… On s’est dit il y a quelque temps qu’une entente était réalisée quand tout le monde se sentait inconfortable. J’étais très inconfortable (mardi) et ça n’a pas donné de résultat.

« J’ai probablement mieux dormi la nuit dernière qu’au cours des trois dernières semaines quand j’ai réalisé qu’il n’y avait pas d’entente parce que j’ai l’impression que nous avons vraiment tout fait pour qu’il soit ici aujourd’hui. Le camp d’entraînement est un moment très important et nous irons de l’avant avec les joueurs sur place, Les pourparlers vont reprendre à un certain moment et on verra s’il y a d’autres options. Nous avons travaillé sur un contrat à très long terme mais peut-être que ce ne sera pas le cas. Il faudra voir. »

D’autres jeunes défenseurs de la trempe de Pietrangelo ont raté le camp d’entraînement et même des matchs de la saison régulière pendant que les négociations se poursuivaient ces dernières années. P.K. Subban est le plus récent, à Montréal, et il a signé un contrat de transition de deux ans d’une valeur de 5,75 millions $ après avoir raté les six premiers matchs de la saison 2012-13. Armstrong a indiqué qu’un contrat à court terme était aussi une possibilité pour Pietrangelo.

Drew Doughty, repêché deux rangs avant Pietrangelo en 2008, a raté le gros du camp d’entraînement des Kings de Los Angeles en 2011 avant de signer un contrat de huit ans pour 56 millions $. Subban et Doughty sont aussi représentés par Meehan.

D’autres jeunes défenseurs de premier plan comme Erik Karlsson à Ottawa et Oliver Ekman-Larsson à Phoenix sont parvenus à s’entendre à temps. Karlsson a obtenu un contrat de sept ans d’une valeur de 45,5 millions $ et Ekman Larsson a signé pour six ans et 33 millions $.

Pietrangelo n’est pas le seul bon défenseur toujours sans contrat et absent du camp d’entraînement, il y a aussi Cody Franson à Toronto et Jared Cowen à Ottawa.

Les Blues se sont fixé trois dates butoir dans leurs négociations avec Pietrangelo. La première était l’ouverture du camp d’entraînement, la seconde est le début de la saison régulière et la troisième est le 1er décembre, dernier jour pour signer un contrat sinon un joueur autonome avec restrictions ne peut jouer de la saison. Cela dit, Armstrong a de nouveau été très clair: les Blues vont égaler toute offre que pourrait présenter une autre équipe.

« Alex va finir par signer ici, a assuré le directeur général. Il a vraiment trois options: il va signer pour nous, il signe une offre d’une autre formation ou il ne joue pas du tout. Il n’y a pas de quatrième option.

« Il sera un joueur des Blues. Je veux bien le préciser pour nos partisans et les 29 autres braconniers. »

Armstrong a indiqué que les récentes discussions se sont concentrées sur un contrat à long terme mais qu’un contrat de transition est maintenant certainement à considérer. Armstrong a aussi parlé au père de Pietrangelo dernièrement.

« Nos discussions initiales concluaient qu’il était plus à l’aise avec un contrat de longue durée, a commenté Armstrong. Il fait partie du noyau de notre équipe et nous voulions l’engager pour longtemps… Une chose dont nous avons parlé, c’est que s’il signe un contrat à plus court terme, cela ne veut pas dire qu’il ne pourra pas en signer un pour plus longtemps plus tard. L’objectif est de le garder ici. »

On croit savoir que Pietrangelo demande un salaire d’une moyenne de 7 millions $ par année comme celui de Doughty mais que les Blues ne sont pas prêts à verser plus de 6 millions $.

Quand on lui a demandé combien grand était l’écart, Armstrong a répondu: « Assez gros pour qu’il ne soit pas au camp.

« Je me mets à la place d’Alex. Il pense qu’il nous a fait toute une proposition. Mais je ne suis pas d’accord. Nous pensons lui avoir fait toute une offre et il n’est pas d’accord. C’est là où nous en sommes. »

Entre-temps les Blues ont fait venir Ryan Whitney pour un essai au cas où Pietrangelo tarderait à signer un contrat. Le vétéran de 30 ans, joueur autonome après avoir passé la dernière saison à Edmonton, aura l’occasion de disputer le poste de sixième défenseur à Ian Cole.

« Les deux seront considérés », a dit Armstrong.

« C’est un joueur que nous avions en vue la saison dernière quand nous cherchions un défenseur qui lance de la gauche », a-t-il poursuivi à propos de Whitney. « Le style de jeu des Oilers est très différent du nôtre et nous pensons qu’il pourrait être un peu plus à l’aise avec notre façon de jouer. Ce n’est pas que le style de jeu des Oilers est mauvais et que le nôtre est meilleur, mais il faut différents chevaux pour différentes courses… Il veut venir jouer ici et contribuer, alors nous lui fournissons l’occasion. »