Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Bergevin est satisfait de la performance offerte par les recrues du Canadien

dimanche 2013-09-08 / 14:36 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Bergevin est satisfait de la performance offerte par les recrues du Canadien

BROSSARD, Qc - Le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, est satisfait de ce que les jeunes joueurs de l'équipe lui ont démontré au cours des deux premiers jours du camp des recrues.

«Le tempo est très bon, a-t-il déclaré après le deuxième match simulé rouges contre blancs. Même (dimanche), après un entraînement, on est satisfait de l'effort fourni par les joueurs.»

Certains des jeunes joueurs ont suffisamment bien fait pour espérer se retrouver à ce camp, qui se mettra en branle mercredi prochain, mais ne comptez pas sur le directeur général du club pour vendre la mèche.

«Je crois que ce sont les joueurs qui prendront les décisions pour nous, a-t-il fait remarquer. Il est encore très tôt dans le camp, mais tout est possible. (...) On évalue tous nos joueurs. Je pense qu'on a on bon noyau de jeunes. Le camp de développement et le camp des recrues nous donnent une bonne idée sur la façon dont nous allons aller de l'avant. Sylvain (Lefebvre), Martin (Lapointe), Patrice (Brisebois) et moi sommes tous là et nous prenons des notes.»

Pas moyen non plus de savoir combien des 40 joueurs qui participent au camp des recrues obtiendront une invitation pour le «gros» camp.

«Je ne suis pas certain, on n'est pas rendu là encore. Où est ma feuille?, a dit Bergevin, moqueur. On ne sait pas le nombre exact, mais c'est certain qu'il va y en avoir», a-t-il ajouté plus sérieusement.

De façon générale, Bergevin a admis que tous les joueurs ne reçoivent pas le même genre d'attention de la part de la direction du Tricolore au cours de ce camp. L'organisation s'attend à ce que ceux qui ont déjà de l'expérience chez les professionnels se démarquent du lot.

«C'est certain que tu ne regardes pas un gars de 18 ans et un gars de 23 ans de la même façon. Celui de 23 ans va être meilleur, c'est certain, mais à quel point? Il y a des joueurs, on veut voir où ils sont rendus et ils s'en vont. C'est très important pour nous de les regarder de près.»

De bons mots pour Hudon et Bournival

Le d.g. a toutefois bien voulu ouvrir son jeu quand on lui a demandé de parler plus spécifiquement de certains joueurs, notamment de Charles Hudon. L'ailier gauche de 19 ans, choix de cinquième tour en 2012, a indiqué plus tôt cette semaine qu'il devra apprendre à vivre avec ses douleurs chroniques au dos. Malgré cette blessure, il se démarque jusqu'ici, inscrivant notamment un superbe but dans la victoire de 3-2 des rouges, avant d'en ajouter un autre dans la séance de tirs de barrage à la fin de la séance.

«Encore là, c'est très tôt dans le camp et on ne peut pas juger après deux séances de jeu simulées, a prudemment avancé Bergevin. Mais il reste encore bien du temps avant qu'on ne prenne une décision finale dans son cas.»

Il a précisé que l'organisation n'est pas du tout inquiète de ses malaises au dos.

«C'est un jeune joueur, ça ne nous fait pas vraiment peur. On va le suivre de près, mais tous les tests médicaux qu'il a subis se sont avérés positifs.»

Depuis son arrivée en poste, le Canadien a cherché à grossir sa formation. Hudon — cinq pieds dix pouces et 179 livres — a quant à lui indiqué qu'il y aurait toujours de la place pour un joueur comme lui. Son directeur général est plutôt d'accord.

«Il faut toujours un bon équilibre dans une équipe, a expliqué Bergevin. Si tu es petit et que tu apportes beaucoup — on peut penser à un Brendan Gallagher, pour ne nommer qu'un joueur — il y aura de la place. On sait ce que Brendan apporte à l'équipe. Il y a toujours de la place pour du talent et du caractère.»

Bergevin a aussi été élogieux à l'endroit de Michaël Bournival, qui avait connu un difficile début de carrière chez les professionnels à Hamilton l'an dernier.

«On voit la différence à sa deuxième année chez les pros, a noté le d.g. Michaël est l'un de ceux qui est arrivé avec la meilleure condition physique au camp. Il était prêt dès le début. On va l'évaluer dans les prochaines semaines, mais tu vois une amélioration entre son début de saison à Hamilton (l'an dernier) et où il est rendu présentement.»

Un tournoi l'an prochain?

Finalement, Bergevin n'a pas exclu de changer la formule du camp des recrues dans les prochaines années. Plusieurs équipes ont décidé de se réunir pour jouer un tournoi entre elles, un fonctionnement qu'a déjà utilisé le CH dans le passé et auquel l'équipe pourrait recourir dans l'avenir.

«Définitivement, on regarde ça de près. Il y a en un à London, un autre à Traverse City (au Michigan). Ça nous intéresse, mais c'est plus difficile d'y entrer. On va regarder la possibilité pour les prochaines années.»

 

La LNH sur Facebook