Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Jason Spezza prêt à assumer le rôle de capitaine

vendredi 2013-09-06 / 17:14 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Jason Spezza prêt à assumer le rôle de capitaine

NEW YORK -- Le joueur de centre Jason Spezza des Sénateurs d'Ottawa ne pense pas que son jeu ou son style de leadership va changer si l'entraîneur Paul MacLean le désigne en tant que capitaine avant le début de la saison 2013-14. Mais c'est aussi pour cette raison que Spezza sent qu'il est prêt à agir à titre de capitaine, à sa 11e saison dans la LNH, après un long apprentissage sous le règne de Daniel Alfredsson.

« Ces dernières années, on s’attendait à ce que je sois un leader au sein de notre équipe et j’ai apporté quelques modifications en faisant les choses de manière différente », a déclaré Spezza à LNH.com vendredi à l’occasion de la Tournée annuelle médiatique 2013 des joueurs de la LNH. « Je pense que le leadership est une chose qui vient naturellement, et je sens que je suis naturellement un leader dans ce vestiaire. C'est beaucoup plus effrayant si vous avez à être nommé pour jouer un rôle et vous sentez que vous n'êtes pas prêt pour cela, mais pour moi, je sens que je ne changerais pas trop. »

MacLean a déclaré aux journalistes présents à Ottawa la semaine dernière qu'il n'a pas de calendrier établi pour nommer un remplaçant à Alfredsson, le capitaine des Sénateurs lors des 13 dernières saisons qui a signé un contrat en tant que joueur autonome avec les Red Wings de Detroit cet été. Il a affirmé qu'il voulait discuter du cas des éventuels candidats avec le directeur général Bryan Murray et son personnel d'entraîneurs, mais ne se sent pas pressé de le faire.

Spezza est considéré comme un candidat de choix avec le défenseur Chris Phillips. L'attaquant Chris Neil s’est également attiré des éloges en tant que capitaine potentiel. Spezza a affirmé qu'il n'a pas parlé avec MacLean au sujet du titre de capitaine actuellement vacant.

« Nous avons énormément confiance au groupe de leaders qui sont ici, a déclaré MacLean. Ce n'est pas juste un gars qui devra se lever. Un gars va représenter l’équipe, comme l’a fait Daniel avec le titre de capitaine, mais le leadership n'est pas seulement l’affaire d'une personne ou d'un groupe composé de trois personnes. C'est l’affaire de tout le monde. Pour moi, c’est vraiment l’affaire de tout le monde. C’est ce à quoi je m’attends. »

Spezza ressent la même chose. Il a rappelé que c’est ainsi que les choses se sont passées à Ottawa au cours des dernières saisons.

« Nous avons toujours mené en groupe à Ottawa, en particulier au cours des dernières années, a-t-il dit. Moi-même, Alfie et Chris Phillips avons eu à composer avec une très jeune équipe au cours des deux dernières années, nous avons donc vraiment eu à travailler ensemble pour montrer la voie. »

Si Spezza finit par porter le « C » sur son chandail, il a affirmé qu'il prendra un peu l’exemple à partir de son expérience avec Alfredsson, mais que ce ne sera pas une copie conforme.

« En tant que capitaine, Alfie était extrêmement cohérent, a dit Spezza. Il a été très équitable. Il a fait un excellent travail; lorsqu’il pratiquait, il le faisait au maximum. Il était un bon exemple pour les gars et un bon modèle auquel je veux ressembler dans un certain sens. Les gars l’ont toujours respecté. Il y a certaines choses que vous feriez différemment bien évidemment, chacun doit y mettre sa propre personnalité, mais c'est quelque chose que j'ai appris de lui, son attitude toujours égale et sa cohérence ».

Même si MacLean choisit quelqu'un d'autre pour agir en tant que capitaine à l’aube de la saison qui vient, l'attitude de Spezza ne changera pas. Après avoir raté 43 des 48 matchs en 2012-13 avec une blessure au dos qui a nécessité une chirurgie, il a affirmé qu’il n’a jamais attendu le début de saison avec autant d’impatience.

« Vous rencontrez les gars au cours de l’été et tous se disent que c’est une bien courte saison morte, explique Spezza. Pour moi, ça ne débute pas assez tôt ! J’étais prêt il y a un mois déjà. J'ai patiné plus que jamais cet été. »

 

La LNH sur Facebook