Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Zachary Fucale souhaite prendre part à au moins un match hors-concours du CH

vendredi 2013-09-06 / 16:36 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Zachary Fucale souhaite prendre part à au moins un match hors-concours du CH

BROSSARD, Qc - Si Zachary Fucale est nerveux au camp des recrues du Canadien, rien n'y paraît.

Le jeune gardien québécois affiche en présence des journalistes le même calme olympien qu'il a démontré à la suite de sa sélection par l'équipe au repêchage de juin.

L'athlète natif de Rosemère garde les pieds bien sur terre, même s'il s'est dit « impressionné » de côtoyer les Carey Price, Brian Gionta et autres vétérans du Tricolore au Complexe sportif Bell.

« On finit par s'habituer, j'imagine », a-t-il laissé tomber, en esquissant un sourire.

Quand on lui a demandé si cela lui permettait de réaliser qu'il est dans la LNH, il a répondu avec toute la sagesse de ses 18 ans: « Je ne suis pas rendu encore... »

Fucale, choix de deuxième tour au New Jersey cette année (36e au total), sait qu'il n'a rien à perdre, à sa première présence dans la cour des grands. Tout ce qu'il veut, c'est vivre une expérience qui s'inscrira dans sa progression.

« Tous les gars ici n'ont rien à perdre, a-t-il affirmé. Nous sommes au camp du Canadien, c'est une belle occasion en soi. Chacun va travailler afin d'améliorer son sort. »

Une chose qu'il souhaite, c'est de faire suffisamment bien afin de mériter de prendre part à un match hors-concours.

« Si on décide de me donner un match, je l'aurai mérité. Je peux bien en rêver, mais je devrai bien faire au camp. Ce serait une bonne expérience pour mon développement », a argué Fucale.

Son bon ami Charles Hudon, avec lequel il a évolué au hockey élite à Saint-Eustache, est beaucoup plus fébrile. Comme lui, l'attaquant âgé de 19 ans a aussi dans sa mire de disputer une rencontre préparatoire avec le grand club.

« Comme Québécois, on veut prouver à tout le monde qu'on mérite d'être ici, a-t-il dit fièrement. Il n'y en a pas beaucoup dans l'organisation. On veut savourer l'expérience, on observe tout autour. On voit les vétérans et on n'ose pas les aborder. »

Hudon, un attaquant de petite taille, a un modèle de professionnalisme chez les jeunes de l'organisation: le défenseur Jarred Tinordi.

« J'épie tous ses faits et gestes depuis que je l'ai côtoyé chez les Bulldogs de Hamilton, la saison dernière. C'est le professionnalisme que je veux amener chez les Saguenéens de Chicoutimi. Je veux me défoncer comme il le fait à chacune des séances d'entraînements et à chacun des matchs. »

Le principal objectif de Hudon sera de prendre part au Championnat du monde junior, à la fin de l'année. Une blessure au dos l'a privé de son rêve, l'an dernier, quelques jours après avoir mérité un poste au sein de l'équipe.

Depuis cette malchance, dont il ne veut plus parler, il traîne avec lui une casquette de Hockey Canada.

« Cette casquette me suit partout depuis que j'ai quitté la Finlande l'an dernier. C'est un symbole pour moi pour me rappeler que je veux faire partie de l'équipe cette année. »

McCarron rêve

Le premier choix de l'équipe au dernier repêchage, Michael McCarron, a dit réaliser la concrétisation d'un rêve.

« Le hockey est maintenant mon gagne-pain », a mentionné le géant Américain âgé de 18 ans, qui a paraphé un contrat après le repêchage.

McCarron, qui a amorcé sa carrière avec brio dans la Ligue de l'Ontario chez les Knights de London, voit grand. L'ailier droit qui mesure six pieds cinq pouces et qui pèse 237 livres a comme objectif de disputer des matchs dans la LNH, dès cette saison.

Auparavant, il a ajouté piaffer d'impatience à l'idée de livrer une première rencontre préparatoire. Pourquoi pas contre les Bruins de Boston, le 16 septembre, lui a-t-on suggéré.

« Ah oui, j'adorerais », a lancé celui qui a comparé son style à celui de Milan Lucic, des Bruins, après que le Canadien l'eut choisi au 18e rang au total, en juin.

 

La LNH sur Facebook