Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Tinordi et Beaulieu seront engagés dans une lutte amicale au camp d’entraînement du Canadien

vendredi 2013-09-06 / 16:44 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Tinordi et Beaulieu seront engagés dans une lutte amicale au camp d’entraînement du Canadien

BROSSARD – Impliqués dans une lutte amicale pour l’obtention d’un poste à la ligne bleue du Canadien de Montréal en 2013-14, Jarred Tinordi et Nathan Beaulieu entendent bien démontrer qu’ils sont prêts à jouer dans la LNH alors qu’ils font partie de la quarantaine de joueurs qui prennent part jusqu’à lundi au camp des recrues du CH.

« Je veux jouer dans la LNH cette année », a affirmé Tinordi, qui n’a pas l’intention de faire un cadeau à Beaulieu contre lequel il se battra pour un poste de défenseur. « Je ne dirais pas que ce sera une déception si je n’y parviens pas mais c’est mon but d’évoluer dans la LNH. J’ai acquis énormément d’expérience la saison dernière et je veux montrer que je suis prêt à jouer dans la LNH. »

Qu'en pense son ami ?

« On est proche l’un de l’autre et ce sera une compétition amicale », a admis Beaulieu, qui a été le 17e joueur choisi lors du repêchage de 2011. « On va batailler tous les deux pour le même poste et nous le désirons ardemment. Je crois que je suis prêt à jouer dans la LNH. Il suffira que je joue comme j’en suis capable et que je garde les choses simples. »

La saison dernière, Tinordi et Beaulieu, qui ont des styles différents, se sont trempé les pieds dans la LNH en prenant part à huit et six matchs respectivement au cours de la saison régulière. Tinordi a aussi pris part aux cinq matchs contre les Sénateurs d’Ottawa lors de la première ronde des séries éliminatoires, ce qui lui donne une longueur d’avance sur Beaulieu dans l’espoir de commencer la saison avec le Canadien le 1er octobre.

Comme quoi il a une grande confiance en lui, Tinordi, qui n’a que 21 ans, a réagi positivement quand il a été questionné sur la mise sous contrat cet été du défenseur autonome Douglas Murray ainsi que le prolongement du contrat accordé à Davis Drewiske.

« Murray est une bonne acquisition pour nous. C’est un joueur robuste et il va bien faire, a-t-il noté. En ce qui me concerne, je ne sais pas comment ça va m’affecter. Je dois jouer à ma mesure et je veux les forcer à prendre une décision difficile.

« Ce sera un bon camp et on verra ce qui va arriver », a-t-il insisté en soulignant que son père Mark, qui a évolué pendant longtemps dans la LNH, comprend bien la situation.

« Il (Mark) a de grandes ambitions pour moi mais il sait que rien n’est jamais acquis. Il y a beaucoup de gars ici qui vont batailler pour un poste et il faudra que je travaille fort chaque jour. »

Ressent-il encore plus de pression cette année ?

« Je suis plus calme qu’à ma première participation au camp », a confié le défenseur de 6 pieds 7 pouces. « Je me rappelle que j’avais des papillons dans l’estomac lors de mon premier camp. J’ai acquis plus de maturité et j’ai une approche différente au niveau de ma préparation. »

Tinordi, qui a été le 22e joueur réclamé lors du repêchage de 2010, devra évidemment afficher de l’intensité et pratiquer du jeu robuste au camp d’entraînement. Il s’est aussi amélioré en possession de la rondelle la saison dernière mais il devra le démontrer à la direction de l'équipe.

Le directeur général du Canadien Marc Bergevin s’est entretenu avec toutes les recrues avant le début du camp et Tinordi a rappelé ce qu’il leur a dit pour montrer qu’il entend bien évoluer dans la LNH.

« Il (Bergevin) nous a mis au défi de lui compliquer la tâche et de rendre les décisions plus difficiles. C’est mon plan. »

Derrière lui

Le mois dernier, Beaulieu a plaidé coupable à des accusations de voies de fait devant une cour ontarienne et il a reçu une absolution conditionnelle avec probation. Il avait été impliqué avec son père Jacques dans un incident à la suite d’un tournoi de golf au mois d’avril.

Visiblement, Beaulieu a été dérangé par tout ça. La nouvelle a été largement diffusée dans les médias.

« Tout ça, c’est derrière moi, a-t-il confié. C’est du passé, c’est fini et je suis soulagé. Je me suis entraîné fort pendant l’été et je suis prêt. Je n’aurai aucune excuse. Si je montre que je suis prêt à jouer, ils me trouveront bien une place. Je veux faire une bonne impression le plus rapidement possible. »

Le Canadien sera privé du défenseur Alexei Emelin au début de la saison. Le défenseur russe ne reviendra pas au jeu avant le mois de décembre après avoir été opéré au genou gauche en mai. Le CH est toutefois bien pourvu à la ligne bleue avec P.K. Subban, Andreï Markov, Josh Gorges, Raphaël Diaz, Francis Bouillon et Murray en plus de Drewiske.

Qu’à cela ne tienne, Beaulieu ne perd pas espoir d'obtenir un poste.

« Peu importe qu’on engage six ou sept défenseurs, a-t-il lancé, sûr de lui, si je prouve que je peux aider l’équipe, on me fera une place.

« J'en serai à mon troisième camp, a-t-il ajouté. Je ne suis pas nouveau ici et je dois montrer que je peux assumer du leadership. La chose la plus importante, ce sera cependant de prouver que je suis prêt à jouer dans la LNH. »

Comme Tinordi, Beaulieu a 21 ans. Il a acquis une expérience précieuse la saison dernière lors de son séjour avec le Canadien en plus de disputer 67 matchs avec les Bulldogs de Hamilton dans la Ligue américaine de hockey.

« J’ai appris beaucoup de choses et j’espère que ça va m’être profitable, a-t-il dit. J’ai réalisé jusqu’à quel point le jeu était rapide mais j’ai aussi acquis plus de maturité la saison dernière sur la glace et à l’extérieur de la glace. »

 

La LNH sur Facebook