Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

James Reimer a hâte de batailler pour le poste de partant

mardi 2013-09-03 / 19:55 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


James Reimer a hâte de batailler pour le poste de partant

S’il pouvait recommencer, le nouveau venu Jonathan Bernier aurait probablement utilisé une manière différente pour laisser une bonne première impression à son nouveau patron.

L’entraîneur des Maple Leafs de Toronto Randy Carlyle a révélé mardi lors du tournoi de golf annuel de l’équipe que Bernier, acquis par les Maple Leafs via une transaction effectuée avec les Kings de Los Angeles en juin, avait accidentellement stationné sa voiture dans l’espace réservé à Carlyle au centre d’entraînement de l’équipe. Heureusement pour Bernier, Carlyle a aussi été clair sur le fait que cet incident ne jouerait aucun rôle dans la bataille des gardiens à venir avec James Reimer.

« Lorsque nous avons acquis Jonathan Bernier, c’était pour ajouter de la force à une position qui est capitale dans la LNH. Montrez-moi un club de la LNH qui a avancé dans les séries éliminatoires, ou qui s’est même qualifié pour les séries, sans un gardien de but de qualité, a déclaré Carlyle. C'est ce que nous allons demander de la part de nos gardiens. Parce qu'il y en a deux, cela crée un certain problème. Les deux ne peuvent jouer en même temps. Certains facteurs qui surviennent au cours d’une campagne vous forcent à effectuer un changement, mais si vous gagnez, vous serez devant le filet. »

C'est tout ce que Reimer avait besoin d'entendre. En dépit des spéculations voulant qu'il puisse perdre le poste de partant aux mains de Bernier après une saison qui s'est terminée avec un effondrement en troisième période, suivi d’une défaite en prolongation face aux Bruins de Boston lors du septième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est, Reimer était tout sourire mardi.

« Vous regardez en arrière au fil des ans, et vous faites face à une rude compétition tout au long de votre carrière. Il y a beaucoup de gardiens qui se disputent un seul poste disponible, a dit Reimer. Cette année, avec Bernier et les autres gardiens, ce sera une bataille difficile et il vous faut être au meilleur de votre forme dès le début. Cela en fera un bon camp et, nous l’espérons, une bonne année. »

Reimer était devant le filet lorsque Boston a comblé un déficit de 4-1 en troisième période lors du match numéro 7, pour finalement l’emporter en prolongation par la marque de 5-4, mais le gardien de 25 ans a tout de même connu sa meilleure saison en 2012-13. Il a affiché un rendement de 19-8-5, a établi une marque personnelle avec quatre jeux blancs, une moyenne de buts alloués par match de 2,46 et un pourcentage d’arrêts de ,924, en plus de conduire les Maple Leafs vers une première participation aux séries éliminatoires de la Coupe Stanely depuis 2004.

Prenant tout cela en considération - ainsi que le fait que Bernier compte seulement 29 victoires à son actif dans la LNH - Reimer est confiant qu'il peut s'accrocher à son poste de partant.

« J'aime à penser que je suis le gars qui était là. C'est la position que je veux conserver. Bernier est un bon gardien de but et ça va être une bonne bataille, a dit Reimer. Je suis sûr que les gens vont parler de certaines choses, à savoir où nous en sommes. Dans mon esprit, je me plais à penser que je suis le gars qui les a menés vers les séries éliminatoires l'an dernier et j’espère être le gars qui apportera la Coupe ici, cette année. »

La compétition entre les deux sera féroce, mais Reimer a été clair sur le fait que ce ne sera pas venimeux. Lui et Bernier ont patiné ensemble récemment, ce qui a permis de cultiver un environnement de travail amical, mais compétitif.

« Nous nous connaissions un peu avant. C'est un bon gars et un bon gardien de but. Nous voulons tous les deux être le numéro un », a dit Reimer, qui a aussi admis que la compétition le gardera alerte. « Cela permet de demeurer alerte et vous fait performer chaque jour. C'est une chose dans laquelle je retire beaucoup de satisfaction. Qu'il y ait compétition ou non, je suis à mon meilleur. Mais c’est évident que lorsqu’il y a quelqu’un dans votre entourage, vous demeurez sur la pointe des pieds ! »

 

La LNH sur Facebook