Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien espère s’établir en se renforçant devant le filet et à la défense

mardi 2013-09-03 / 19:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien espère s’établir en se renforçant devant le filet et à la défense

LAVAL-SUR-LE-LAC – Les dirigeants et les joueurs du Canadien de Montréal se sont présentés à leur tournoi de golf annuel mardi avec des attentes qui n’existaient pas avant la début de la saison précédente.

Passé du dernier au deuxième rang de l’Association de l'Est en l’espace d’un an, le Canadien espère poursuivre sur cette lancée en oubliant sa léthargie de fin de saison et ses déboires en séries.

Le Canadien a souffert devant le filet et à la défense en fin de saison et ce sont encore les principaux points d’interrogation à l’aube d’une nouvelle campagne.

Carey Price a affiché un taux d’efficacité de ,856 et perdu six des huit derniers matchs qu’il a entrepris en saison régulière, et il a enchaîné avec une fiche de 1-2-0 et un pourcentage d’arrêts de ,894 en quatre matchs en séries.

Le directeur général Marc Bergevin est allé chercher l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite à Chicago dans l’espoir de corriger la situation.

« Vous avez tous vu les 35 premiers matchs et le rendement de Carey était satisfaisant, a souligné Bergevin. Il a mal choisi son moment pour en arracher à la fin et c’est tout ce que les gens se rappellent. Moi je me souviens de matchs et de séquences où il a été très bon.

« Il a traversé une mauvaise période et ça arrive à plusieurs bons gardiens. C’est une question d’acquérir de la maturité et nous croyons que la présence de Stéphane Waite va l’aider grandement. »

Les chances du Canadien d’accéder aux séries dans une nouvelle division Atlantique avec notamment comme adversaires les Bruins de Boston, les Red Wings de Detroit, les Sénateurs d’Ottawa et les Maple Leafs de Toronto dépendront beaucoup de la capacité de Price à retrouver sa forme de 2010-11 quand il a montré une fiche de 38-28-6 avec un taux d’arrêts de ,923 et une moyenne de 2,35.

Comme il n’y a que trois postes garantis pour les séries à l’intérieur de la division, chaque match sera important et Price devra être convaincant dès le départ.

« Je compare une équipe de hockey à une maison, a expliqué Bergevin. Le gardien et la défense sont votre fondation, et le reste ce sont les étages. Si votre fondation n’est pas solide, ça ne va pas tenir.

« Nous croyons qu’en entourant Price de bons joueurs et en amenant Stéphane Waite, cela va l’aider du mieux qu’il peut, et je pense qu’il peut être très bon. »

Price aura une source de motivation supplémentaire, soit celle de gagner un poste au sein de l’équipe olympique canadienne, mais il prétend que cela ne change en rien comment il entrevoit la saison à venir.

« Tout ce que je veux c’est de bien jouer, a-t-il dit. Que je cherche à gagner un poste dans l’équipe olympique ou, tout simplement, que je joue bien ici, cela ne devrait pas faire une grande différence sur ce que je veux réaliser. »

L’autre partie de la fondation, la défense, en a aussi arraché en fin de saison et une des raisons a été la perte d’Alexei Emelin, blessé à un genou le 6 avril. Le meilleur scénario original était de prévoir son retour au jeu vers la fin novembre, mais Bergevin a confié que quelque part en décembre est un objectif plus réaliste.

« Il amène une importante dimension physique, il s’impose physiquement, et c’est un atout difficile à remplacer », a estimé son coéquipier défenseur Josh Gorges. « L’autre aspect du problème, c’est que son absence bouleverse les duos à la défense. Les choses allaient bien, nous étions comme une machine bien huilée, puis il y a eu un bris dans la chaîne qui nous a perturbés et nous n’avons pas réagi de la bonne façon. »

On espère chez le Canadien que l’acquisition de Douglas Murray amènera une présence physique semblable.

Après avoir passé une bonne partie de l’été à se chercher une équipe, le défenseur suédois a accepté une offre de 1,5 million $ pour un an du Canadien le 22 août et il fera la lutte à Raphael Diaz, Francis Bouillon, Davis Drewiske et aux recrues Jarred Tinordi and Nathan Beaulieu pour les trois postes derrière Georges, Andrei Markov et le gagnant du trophée Norris P.K. Subban.

« Douglas Murray joue à l’intérieur de ses limites, il est très bon en désavantage numérique, il a un gabarit impressionnant et il frappe pour faire mal, l’a vanté Bergevin. Nous croyons que s’il est jumelé au bon partenaire, il pourrait nous aider. Nous l’avons surveillé dans les séries (avec les Penguins de Pittsburgh) et nous l’avions surveillé à San José. Il arrive que des joueurs ont plus de succès quand ils se retrouvent dans un environnement qui leur convient et nous pensons que Montréal est un bon endroit pour lui. »

Murray a d’ailleurs reconnu que c’est une des raisons principales pour laquelle il a accepté de venir à Montréal, précisant que la façon de Bergevin de voir son rôle lui convenait tout à fait.

« Je suis d’accord sur la façon dont il m’évalue et sur le genre de partenaire avec qui je dois jouer pour connaître du succès, a-t-il dit. J’ai l’impression que je serai plus à l’aise ici mais cela reste à voir. »

Murray est une des trois acquisitions faites par le Canadien au cours de l’été, les autres étant les attaquants Daniel Brière et George Parros. On compte sur Brière pour assumer du leadership et combler une partie des statistiques offensives de Michael Ryder, rendu au New Jersey. Parros, lui, devrait être utile dans une division où les Maple Leafs, les Sénateurs et les Sabres de Buffalo pratiquent un style de jeu plus robuste.

Mais l’acquisition de Murray pourrait avoir un plus grand impact s’il aide à garder la defense à flot jusqu’au retour d’Emelin, tandis que les performances de Price auront un gros mot à dire sur les chances du Canadien de participer aux séries.

En d’autres mots, tout repose sur les fondations.

 

La LNH sur Facebook