Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30 : Bennett pourrait s’imposer à sa deuxième saison professionnelle

    jeudi 2013-08-29 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Bennett pourrait s’imposer à sa deuxième saison professionnelle

    Evgeni Malkin et James Neal sont deux joueurs de classe mondiale, et un attaquant de l’organisation des Penguins de Pittsburgh aura la tâche enviable de jouer en leur compagnie en 2013-14.

    Le favori pour gagner ce gros lot à l’approche du camp d’entraînement est Beau Bennett, qui n’avait aucune expérience professionnelle avant la saison dernière et qui n’a disputé que 47 matchs au niveau collégial.

    Bennett a marqué trois buts et totalisé 14 points en 26 matchs comme recrue la saison dernière. Le plus important, c’est qu’il n’avait pas l’air déplacé sur la glace en compagnie de quelques-unes des vedettes des Penguins.

    « Il a eu la chance de jouer en compagnie de meilleurs joueurs à l’entraînement avant le début de la saison », a rappelé le directeur général Ray Shero. « Il a sauté sur l’occasion et prouvé qu’il pouvait comprendre le jeu à ce niveau. On peut l’utiliser n’importe où. Il a le talent et le sens du hockey pour ça. »

    Bennett mesure 6 pieds 2 pouces, pèse 207 livres et il n’aura pas 22 ans avant la fin novembre. Il a été un choix de première ronde en 2010 mais n’a disputé que 10 matchs à sa deuxième année à l’Université de Denver en 2011-12, en raison d’une blessure.

    Il a ensuite choisi de devenir professionnel et il a marqué sept buts et cumulé 28 points en 39 matchs Wilkes-Barre/Scranton dans la Ligue Américaine.

    « Il n’a pas joué beaucoup de matchs avant de passer chez les professionnels », a noté l’entraîneur des Penguins Dan Bylsma. « Il n’a pas joué beaucoup à sa deuxième année collégiale non plus et je crois qu’il a bénéficié du lock-out en disputant plusieurs matchs et en s’ajustant au hockey professionnel à Wilkes-Barre. Il a prouvé qu’il pouvait bien jouer dans certains endroits sur la patinoire, comme en zone défensive et dans les coins.

    « Puis, quand il a eu sa chance dans la Ligue Nationale, il a démontré qu’il n’y avait pas que ses habiletés, ses mains et son sens du hockey. Il y avait aussi son contrôle de la rondelle et son jeu défensif. »

    Bennett n’est pas spécialement rapide mais il est fluide et intelligent. Il ne craint pas de s’étirer pour s’accrocher à la rondelle afin de trouver une ouverture et il a des éclairs de créativité qui laissent entrevoir un potentiel de joueur d’élite.

    « Il est presque un passeur avant tout, a noté Shero. J’aimerais qu’il développe la mentalité d’être d’abord un franc-tireur, mais il y a des joueurs comme ça. »

    S’il est pour jouer avec Malkin et Neal, passer la rondelle à ces deux-là n’est peut-être pas une mauvaise idée et pourrait lui permettre d’accumuler sa part de points.

    « Il a vraiment progressé au cours de la première moitié de la saison dernière quand il était à Wilkes-Barre, estime Bylsma. Il a joué 26 matchs pour nous et a montré ce qu’il pouvait faire en avantage numérique et comme fabricant de jeux. Je crois qu’il y a une occasion pour Beau et qu’il est capable de s’imposer dans notre groupe des six premiers attaquants, avec des joueurs talentueux. Je crois qu’il va surprendre bien du monde de la façon dont il peut aider notre équipe. »

     

    La LNH sur Facebook