Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30: Les Flyers ont besoin que Couturier rebondisse après une difficile deuxième saison

    mercredi 2013-08-28 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Les Flyers ont besoin que Couturier rebondisse après une difficile deuxième saison

    Les deux premières saisons de Sean Couturier dans la LNH n’auraient pas pu être plus différentes. La question que se posent les Flyers de Philadelphie et leur joueur de centre de 20 ans qui entreprendra sa troisième campagne dans la LNH, c’est quelle version est la plus près de la réalité.

    Couturier, choisi par les Flyers au huitième rang du repêchage 2011 de la LNH, a décroché un poste à 18 ans, et à la fin de sa première, il était devenu le meilleur centre défensif de l’équipe, capable d’affronter les meilleurs joueurs des autres formations.

    Le plus bel exemple est survenu durant les séries éliminatoires 2012 de la Coupe Stanley quand il a neutralisé et fréquemment frustré, Evgeni Malkin, des Penguins de Pittsburgh. Le vainqueur du trophé Art Ross, cette année-là, avait été limité à huit points en six matchs lors de la première ronde des séries, dont trois points avaient été obtenus dans un match.

    Couturier avait aussi totalisé quatre points en 11 matchs éliminatoires. Il était devenu la première recrue depuis 1945 à réussir un tour du chapeau dans un match éliminatoire et il avait présenté un différentiel de plus-2. Au cours de la saison régulière, il avait inscrit 13 buts et récolté 27 points en 77 matchs, et terminé avec un différentiel de plus-18, le deuxième meilleur de l’équipe.

    Au début de la dernière saison, on croyait que Couturier était prêt à augmenter le temps de glace de 14:08 qu’il avait obtenu en moyenne à son année recrue, lui qui avait aussi été utilisé en avantage numérique.

    « Les attentes sont toujours très élevées avec les jeunes joueurs, a dit l’entraîneur en chef Peter Laviolette. Tu t’attends à plus, les joueurs s’attendent à plus d’eux-mêmes quand ils gagnent en maturité et en expérience. Ils apprennent et ils jouent dans différentes situations et augmentent leur rôle dans l’équipe. »

    Même si le temps d’utilisation de Couturier a augmenté à 15:53 la saison dernière, sa production a chuté. Il a marqué deux buts à ses six premiers matchs, mais il a par la suite été blanchi pendant plus de deux mois. Il a terminé la campagne avec quatre buts, 15 points et un différentiel de moins-8 en 46 matchs.

    Les opinions à son sujet varient. Certains prétendent que le lock-out est la cause, car Couturier a commencé la saison avec les Phantoms d’Adirondack de la Ligue américaine de hockey, où il a totalisé 28 points en 31 rencontres et où il a été amplement utilisé. Mais quand la campagne 2012-13 a commencé, Couturier a été relégué à un rôle beaucoup moins important et il n’a jamais été capable de s’ajuster.

    « Ce fut une saison à oublier pour plusieurs espoirs, a déclaré le directeur général, Paul Holmgren. Nous avons eu des joueurs qui ont commencé la saison avec les Phantoms et ont peut-être été trop utilisés. Ils sont arrivés avec les Flyers et leur rôle a changé, leur temps d’utilisation a changé. »

    Ce changement n’a certainement pas aidé Couturier. Et plus il travaillait pour sortir de sa léthargie, plus il s’enfonçait. En plus de sa disette offensive, son jeu défensif a été affecté et ses succès dans les mises en jeu ont chuté de 47,0 à 43,9 pour cent.

    « Mon rôle devrait être le même que l’année dernière, a dit Couturier à CSNPhilly.com. Un solide joueur dans les deux sens de la patinoire qui prend soin des détails et mon offensive va suivre. Je sais que j’ai les outils pour produire. »

    L’arrivée de Vincent Lecavalier, qui a signé un contrat à titre de joueur autonome, devrait repousser Couturier à un rôle similaire à son année recrue, soit un rôle défensif. On attendra cependant qu’il puisse contribuer à l’attaque.

    Bien que les attentes demeurent élevées, Laviolette comprend que Couturier n’a que 20 ans et qu’il doit faire attention de ne pas lui mettre trop de pression sur les épaules.

    « Il y a un temps pour être ferme et un temps pour discuter avec les jeunes joueurs afin de comprendre leur situation, où ils se retrouvent dans tout cela et les aider à retrouver leur confiance et leur jeu », a dit Laviolette.

    Couturier sait néanmoins qu’il peut faire plus et qu’il veut faire plus. Il a connu deux saisons consécutives de 90 points à ses deux dernières campagnes juniors, il est donc en mesure de produire offensivement.

    « J’aimerais contribuer un peu plus, a-t-il dit à CSNPhilly.com. Mais, nous avons beaucoup de talent dans notre vestiaire. Je dois être patient et comprendre mon rôle offensif. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook