Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Danny Kristo en tête de liste des espoirs des Rangers

    mardi 2013-08-27 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Danny Kristo en tête de liste des espoirs des Rangers

    Les Rangers de New York ont fait un travail remarquable ces dernières années pour développer leurs jeunes joueurs et en faire des éléments importants. Qu’on pense à Henrik Lundqvist, Marc Staal, Dan Girardi, Ryan Callahan, Derek Stepan et Carl Hagelin.

    Chris Kreider et J.T. Miller, leurs choix de première ronde en 2009 et 2011, ont déjà été intégrés à la formation la saison dernière et devraient poursuivre leur progression. Pour cette raison, et parce que le groupe de vétérans défenseurs est une force de l’équipe, il ne faut pas s’attendre à voir beaucoup de jeunes espoirs se joindre à la formation en 2013-14.

    Voici la liste des 10 meilleurs espoirs des Rangers, selon LNH.com:

    1. Danny Kristo, AD – Kristo est un espoir à New York depuis quelques mois seulement. Les Rangers ont été ravis que le Canadien de Montréal accepte de lui céder cet habile attaquant en retour de Christian Thomas, un autre joueur d’attaque.

    Choix de deuxième ronde en 2008 (56e en tout), Kristo (23 ans, 5 pieds 11 pouces, 172 livres) a connu une excellente dernière année à l’Université du North Dakota, où il a dominé les Fighting Sioux pour les buts (26), les points (52), les tirs au filet (161) et le différentiel (plus-17), ce qui lui a valu de se retrouver parmi les 10 finalistes au trophée Hobey Baker. Il a été choisi au sein de la première équipe d’étoiles collégiale américaine et nommé joueur de l’année par Hockey News en plus d’avoir gagné une médaille de bronze avec l’équipe américaine au Championnat du monde.

    « Danny est un peu plus vieux et il a plus d’expérience pour avoir beaucoup joué au niveau collégial », a noté le directeur du personnel des joueurs des Rangers Gordie Clark à la suite de son acquisition. « Hagelin et Callahan seront absents (en raison de blessures) au début et nous croyons qu’il a une bonne chance de remplacer un des deux. »

    2. Dylan McIlrath, D – Les Rangers savaient ce qu’ils obtenaient quand ils ont fait de McIlrath le 10e choix du repêchage de 2010. A 6 pieds 5 pouces et 215 livres, ce gros bonhomme à caractère défensif s’est bâti une réputation à Moose Jaw dans la Ligue junior de l’Ouest (WHL) d’être un des joueurs les plus robustes et les plus redoutés à son niveau.

    Il a conservé cette réputation rendu chez les professionnels. À sa première saison avec la filiale des Rangers au Connecticut, il a écopé 125 minutes de punitions en 45 rencontres tout en affichant un différentiel de plus-7. Blessé à un genou, le défenseur de 21 ans a entrepris la saison 2012-13 à la fin de décembre, mais maintenant guéri, il est prêt à franchir la prochaine étape de son développement.

    « Ça n’a pas été facile de me contenter de surveiller mes coéquipiers en première moitié de saison et j’espère demeurer en santé cette fois et essayer de percer cette formation », disait-il au camp des recrues en juillet. « On ne va pas me faire cadeau d’un poste. Je vais devoir le mériter, ce sera un défi. »

    3. Brady Skjei, D – Après deux ans passés au sein du programme national de développement, l’Américain de 19 ans, choix de première ronde en 2012 (28e), a entrepris sa carrière collégiale à l’Université du Minnesota en 2012-13.

    Le défenseur de 6 pieds 2 pouces et 196 livres a marqué un but et amassé trios points en 36 rencontres et acquis une expérience inestimable en évoluant au côté de Nate Schmidt, qui a été choisi au sein de la deuxième équipe d’étoiles des collèges américains et joueur le plus utile aux Golden Gophers.

    « J’estime être efficace des deux côtés de la patinoire et je veux le prouver, rester calme et faire le bon jeu », a-t-il déclaré au camp des recrues. « Les entraîneurs voulaient que je sois celui qui ferme la porte. Je pense avoir bien joué. Mon différentiel a été bon. Affronter des gars de 24 ans a été plus difficile. Il faut savoir se servir de son corps. »

    4. Samuel Noreau, D – Encore une fois, il était facile de voir ce que les Rangers cherchaient quand ils ont repêché cet autre mastodonte de 6 pieds 5 pouces et 206 livres au 136e rang en 2011.

    En ajoutant du muscle à sa charpente, le Montréalais de 20 ans a pu connaître une dernière bonne saison junior à Baie Comeau, aidant le Drakkar à atteindre la finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), où il a été battu en cinq matchs par les puissants Mooseheads de Halifax, les éventuels gagnants de la Coupe Memorial.

    5. Marek Hrivik, AG – Jamais repêché, Hrivik a signé en 2012 un contrat pour un essai avec la filiale des Rangers dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Le Slovaque s’est imposé comme un marqueur établi depuis son arrivée en Amérique du Nord à l’âge de 18 ans. À sa deuxième saison à Moncton de LHJMQ, il a mené les Wildcats avec 38 buts et ses 70 points en 54 matchs ont convaincu le Whale du Connecticut de lui donner sa chance.

    Même s’il n’a marqué qu’un buts en huit matchs de la LAH en 2011-12, le Whale a décidé de le ramener pour 2012-13 et à 21 ans et à sa première saison complète chez les pros, l’attaquant de 6 pieds 1 pouce et 195 livres a dominé les recrues de son équipe avec 19 mentions d’aide même s’il a raté pas moins de trois mois en raison de blessures.

    6. Jesper Fast, AD – Ce Suédois de 21 ans a bien progressé depuis que les Rangers l’ont repêché au 157e rang en 2010. Pesant seulement 165 livres à l’époque, le rapide attaquant a passé les trois années suivantes à jouer avec des hommes pour le HV71 de la ligue d’élite suédoise. Tout est tombé en place la saison dernière quand Fast, qui mesure maintenant 5 pieds 11 pouces, a fini au troisième rang des compteurs de son équipe avec 35 points, même s’il a raté des matchs à cause de blessures. Il a marqué cinq buts en autant de rencontres éliminatoires pour s’établir comme un joueur à surveiller.

    Il a pu venir en Amérique du Nord en fin de saison et il a marqué le but victorieux lors du seul match qu’il a disputé avec le Whale. Il a aussi été le meilleur marqueur de l’équipe suédoise qui s’est classé quatrième au Championnat du monde de hockey junior 2011

    7. Oscar Lindberg, C – De tous les joueurs sur cette liste c’est peut-être celui qui a le plus progressé au cours de la dernière année. Choix de deuxième ronde (57e) des Coyotes de Phoenix en 2010, cet autre Suédois de 21 ans s’est développé en jouant pour Skelleftea dans la ligue d’élite de son pays. Mais son éclosion la saison dernière a pris tout le monde par surprise.

    Même beaucoup plus jeune que la plupart de ses coéquipiers, l’attaquant de 6 pieds 1 pouce et 190 livres a fini au troisième rang des compteurs de son équipe avec 42 points en 55 rencontres et fait encore mieux en séries quand il a mené Skelleftea à un premier championnat en 35 ans. Ses 12 points lui ont alors valu d’être élu le joueur le plus utile à son équipe.

    Lindberg est aussi parmi les meilleurs aux mises en jeu et il a été invité au camp d’entraînement suédois en vue des Jeux de Sotchi.

    8. Conor Allen, D – Ce natif de Chicago est peu flamboyant mais il a des qualités qu’on apprécie. Le défenseur de 6 pieds 1 pouce et 210 livres a connu une bonne troisième année à l’Université du Massachusetts, menant son équipe avec 57 tirs bloqués en plus de se classer au huitième rang des compteurs chez les défenseurs de la division Hockey East, ce qui fut suffisant pour convaincre les Rangers de lui faire signer un contrat comme joueur autonome.

    Compte tenu de leur profondeur à la ligne bleue, les Rangers n’ont pas de plan immédiat pour lui, mais à 23 ans, il pourrait bien se trouver un poste dans la LNH un jour. Après tout, les Rangers ont été bien servis par un autre défenseur jamais repêché, Dan Girardi, qui a fait partie de l’équipe d’étoiles de la LNH en 2012.

    9. Adam Tambellini, C – Les Rangers n’avaient aucun choix parmi les deux premières rondes au dernier repêchage mais ils en avaient trios en troisième ronde. Le premier a été utilisé pour sélectionner Adam Tambellini au 65e rang. On ne peut pas dire que cet attaquant élancé (6 pieds 2 pouce, 169 livres) a connu une grande carrière junior, mais il a été un joueur important à Vernon et Surrey dans la Ligue de la Colombie-Britannique. Et il a du bon sang qui coule dans ses veines puisque son père, Steve, a joué neuf ans dans la LNH et a été directeur général des Oilers d’Edmonton, tandis que son frère, Jeff, a été un choix de première ronde (Los Angeles) en 2003.

    À 18 ans, Tambellini a démontré des talents de fabricant de jeux. Il poursuivra sa carrière à l’Université du North Dakota, qui possède un des meilleurs programmes de hockey collégial aux États-Unis. Il aura donc l’occasion de s’améliorer mais il est encore loin de New York.

    10. Cristoval Nieves, C - Mieux connu sous le sobriquet de Boo, Nieves est un autre Américain qui semble avoir tous les atouts pour se retrouver un jour dans la LNH. Il a connu une forte saison comme recrue à l’Université du Michigan après avoir été repêché au 59e rang en 2012.

    À 19 ans, il a eu droit à une mention honorable dans l’équipe d’étoiles des recrues de sa division et mené les Wolverines avec 21 aides. Il a amassé 10 points en février, soit plus que toutes les recrues au pays. Il possède un bon physique (6 pieds 3 pouces, 192 livres) et est lui aussi un bon fabricant de jeux.

    « J’estime avoir très bien fait. L’ajustement s’est fait rapidement au collège », a déclaré l’attaquant qui a de plus gagné du muscle. « Nous avons dû rester au printemps. Nous nous sommes entraînés chaque jour et j’ai l’impression que j’y arrive sur le plan physique. Quelques années encore et je pense que je vais être prêt pour faire le grand saut. »

    Suivez Tal Pinchevsky sur Twitter: @TalPinch