Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Bailey est le facteur clé des Islanders

    lundi 2013-08-26 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Bailey est le facteur clé des Islanders

    À l’aube de la saison 2013-14 de la LNH, on ignore toujours qui viendra compléter le premier trio de Matt Moulson et John Tavares chez les Islanders de New York. Les candidats les mieux placés sont l’agent libre Pierre-Marc Bouchard et la recrue de 20 ans Ryan Strome.

    Cette unité devra produire si les Islanders espèrent se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite. Toutefois, le premier trio ne peut pas tout faire à lui seul.

    Le deuxième trio de New York constitué de Josh Bailey, Frans Nielsen et Kyle Okposo a été productif la saison dernière. Bailey a raté le début de la campagne en raison d’une blessure au genou subie en Europe pendant le conflit de travail, mais le choix de première ronde (9e) au repêchage de 2008 a terminé l’année avec 11 buts et 8 mentions d’aide en 38 matchs.

    Le propriétaire Charles Wang et le directeur général Garth Snow ont aimé ce qu’ils ont vu l’an passé et le 15 juillet, Bailey, qui était joueur autonome avec compensation, a paraphé une nouvelle entente de cinq ans d’une valeur de 16,5 millions de dollars.

    « On n’y pense pas vraiment », a raconté Bailey à LNH.com. « Garth et moi en avions discuté un peu à la fin de la saison quand on s’est rencontrés. Bien entendu, il savait que je voulais faire partie de cette équipe pendant encore longtemps et j’étais content de voir qu’il pensait la même chose. Je crois que Charles et Garth ont démontré qu’ils croyaient en moi et ça me donne beaucoup de confiance. Je suis heureux d’être de retour et j’ai hâte de recommencer.

    « Je voulais un contrat à long terme et c’est ce que Charles, Garth et le personnel d’entraîneurs voulaient aussi. Je crois que c’est ce qui est le plus important. C’est tout de même eux qui décident, alors j’étais très content qu’on parvienne à s’entendre sur un contrat à long terme. »

    Bailey a vécu des hauts et des bas depuis que les Islanders l’ont repêché. Ils lui ont étonnamment fait faire le saut dans la LNH alors qu’il n’avait que 18 ans. Bailey avait alors donné un aperçu de son talent avec une récolte de 25 points (7 buts) en 68 matchs au sein d’une équipe de dernière place.

    Puis, Bailey a connu une saison difficile en 2010-11 au cours de laquelle il a connu une léthargie de 13 parties sans point et il a été rétrogradé aux Sound Tigers de Bridgeport dans la Ligue américaine de hockey. Bien qu’il ait connu d’autres périodes creuses depuis, on ne peut tout simplement pas ignorer les impressionnantes mains et la vision de Bailey. Le talent est là et les Islanders souhaitent qu’il puisse le démontrer sur une base régulière.

    « Après cinq ans dans cette ligue, c’est normal d’avoir des hauts et des bas », a déclaré Bailey, aujourd’hui âgé de 23 ans. « On va toujours en connaître. En apprenant à se connaître soi-même et à connaître la vie de professionnel, on apprend qu’il faut se présenter et produire tous les soirs. Jouer avec d’excellents joueurs comme Kyle et [Frans] aide beaucoup aussi. J’ai hâte de disputer une saison complète de 82 parties et de jouer en séries cette année.

    « À la fin de la saison dernière, Frans, Kyle et moi-même jouions bien ensemble et on se faisait confiance. Après avoir raté les 10 premiers matchs, j’ai eu besoin de quelques rencontres pour retrouver mon rythme. Quand je l’ai retrouvé, je crois qu’il s’est créé une bonne chimie dans notre trio et on a gagné encore plus de confiance. J’ai beaucoup aimé jouer avec ces deux gars-là. La combinaison de tous ces facteurs a permis à notre trio de contribuer jusqu’à la fin. »

    Comme pour la plupart des autres joueurs, les performances de Bailey dépendant de sa confiance. Quand il perd confiance, sa production chute. L’entraîneur des Islanders Jack Capuano croit que le vent a commencé à tourner quand Bailey, un centre, a été muté à l’aile gauche dans la deuxième moitié de la saison 2011-12.

    « Je pense que Josh se met beaucoup de pression sur les épaules et en plus, il a fait son entrée dans la ligue à un très jeune âge, a déclaré Capuano. Ça lui a pris un peu de temps avant de trouver cette confiance, mais ça va très bien pour lui en ce moment. On a conservé ce trio intact pendant toute l’année. Vers la fin de la saison, on a voulu le réunir avec Moulson et ç’a bien fonctionné. C’est un autre joueur qui évoluait au centre quand il est arrivé dans notre organisation, mais il joue mieux à l’aile pour une raison ou une autre.

    « Je pense que Josh a atteint une belle maturité maintenant. Il est dans le bon état d’esprit, il a confiance en lui et j’espère qu’il va connaître une autre bonne saison pour nous. »

    La production de Bailey sera déterminante cette saison, car les Islanders évolueront dans la nouvelle section Métropolitaine avec les Rangers de New York, les Devils du New Jersey, les Flyers de Philadelphie, les Penguins de Pittsburgh, les Hurricanes de la Caroline, les Blue Jackets de Columbus et les Capitals de Washington. Seules les trois meilleures équipes de la division sont assurées de participer aux séries d’après-saison, alors la lutte pour une place en séries se mettra en branle dès le premier match de l’année le 4 octobre au New Jersey.

    Bailey, qui a passé un peu de temps sur le trio de Tavares pendant le premier tour des séries, que les Islanders ont perdu face aux Penguins, a déclaré à LNH.com qu’il n’a aucune objection à retrouver Nielsen et Okposo. Il croit que la continuité et la familiarité entre les trois joueurs seraient un atout.

    « Je suis convaincu que ça aide, a-t-il ajouté. Plus on joue avec un ou deux joueurs, plus on est confortable, plus on sait où se trouvent les autres. On ne sait pas ce qu’il adviendra des trios la saison prochaine, mais si on se retrouve ensemble tous les trois, ce sera une bonne nouvelle. »

    Maintenant que les Islanders ont finalement participé aux séries éliminatoires la saison dernière, les ambitions de leur noyau de jeunes joueurs, qui ont traversé toutes ces épreuves ensemble, seront encore plus grandes. Pourront-ils franchir une nouvelle étape en 2013-14? La réponse à cette question repose en grande partie sur les performances de Bailey. Il est prêt à tout faire pour que cette franchise retrouve sa gloire d’antan.

    « Chaque année, on est de plus en plus fébriles, a conclu Bailey. Et cette année, c’est encore beaucoup plus excitant que par le passé. Notre groupe est resté pratiquement le même et je crois qu’on a fait quelques excellentes additions. Il y a beaucoup d’enthousiasme et on a hâte de montrer ce qu’on peut faire pendant une saison complète. »

    Suivez Brian Compton sur Twitter : @BComptonNHL