Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30 : Le duo de gardiens et Larsson font partie des interrogations des Devils

    dimanche 2013-08-25 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Le duo de gardiens et Larsson font partie des interrogations des Devils

    Après avoir raté les séries éliminatoires pour une deuxième fois en trois ans, les Devils du New Jersey ont connu une saison morte mouvementée.

    Tous les ajouts et les départs au sein de l’équipe ont rendu difficile la tâche de prédire ce qui arrivera avec les Devils en 2013-14. Est-ce que l’équipe possède le bon équilibre de vétérans et de jeunes joueurs capables non seulement de mener l’équipe en séries éliminatoires, mais aussi de franchir plusieurs rondes? Est-ce que la retraite d’Ilya Kovalchuk fera régresser l’équipe de plusieurs saisons?

    Il y a un an, à l’approche de la saison, nous nous demandions comment l’équipe allait survivre sans Zach Parise, qui avait profité de son autonomie pour quitter l’équipe. Le départ de Kovalchuk cet été provoque les mêmes questions.

    Voici six questions auxquelles les Devils doivent répondre à l’aube de la saison 2013-14 :

    1. Comment les Devils vont-ils compenser la perte d’Ilya Kovalchuk? – Il n’existe aucun joueur dans la formation qui peut faire ce que Kovalchuk accomplissait sur une base quotidienne. Kovalchuk, âgé de 30 ans, a amassé 417 buts et 816 points en 816 rencontres de saison régulière en carrière dans la LNH, et il a vu sa séquence de neuf saisons consécutives avec au moins 30 buts prendre fin en raison de la saison écourtée par le lockout en 2012-13.

    Lamoriello a ajouté les attaquants Jaromir Jagr, Michael Ryder, Ryane Clowe et Rostislav Olesz par le biais du marché des joueurs autonomes afin de combler le vide à l’attaque. Il est aussi fort probable que l’un ou plusieurs des meilleurs espoirs de l’équipe – Stefan Matteau, Harri Pesonen ou Reid Boucher – évoluent avec le grand club pour une bonne partie de la saison.

    « Nous espérons que certains joueurs causent des surprises, et que nos jeunes joueurs obtiennent un poste qu’ils garderont toute l’année et qu’ils contribuent aux succès de l’équipe tout au long de la saison, a confié DeBoer. La marche est haute pour atteindre la LNH, et nous ne voulons rien précipiter dans leur développement, alors nous adoptons comme approche qu’il existe des occasions à saisir. Avec le départ de [Kovalchuk] et les nombreux mouvements de personnel, nous verrons qui élèvera son jeu d’un cran pour profiter de ces occasions. »

    DeBoer reconnaît que la perte de Kovalchuk est immense. Il a inscrit 11 buts la saison dernière en plus de terminer au deuxième rang des pointeurs de l’équipe avec 36 points. Il était aussi l’attaquant le plus utilisé de la LNH avec une moyenne de 24:44 minutes par rencontre.

    2. Comment DeBoer compte-t-il utiliser Martin Brodeur et Cory Schneider? – Brodeur est le gardien partant de l’équipe, et à moins d’une blessure, il sera à son poste lorsque les Devils amorceront leur saison le 3 octobre contre les Penguins de Pittsburgh. Il ne fait cependant aucun doute que Schneider recevra sa part de départs tout au long de la saison.

    « Marty est toujours le gardien numéro un de notre équipe », avait statué le directeur général des Devils Lou Lamoriello après la transaction conclue avec les Canucks de Vancouver le 30 juin. « Cory est notre gardien d’avenir, mais il représente aussi notre présent. »

    Malgré tout, les Devils n’ont pas échangé le neuvième choix au total du repêchage 2013 pour que Schneider ne dispute qu’une poignée de matchs.

    Ne soyez donc pas surpris si Schneider amorce jusqu’à 45 pour cent des rencontres, soit environ 36 parties. Lorsque le gardien de 27 ans originaire du Massachusetts a disputé un sommet de 30 rencontres en 2011-12, il a enregistré des sommets personnels au chapitre des victoires (20) de la moyenne de buts alloués (1,96) et du pourcentage d’arrêts (,937). Schneider sait toutefois qu’il sera l’homme de confiance sous peu, puisque Brodeur est âgé de 41 ans et qu’il écoulera la dernière année de son contrat en 2013-14.

    « Je crois qu’il s’agit d’une situation dont tout entraîneur rêve, a mentionné DeBoer. Nous comptons sur deux excellents gardiens. Au bout du compte, nous allons assembler l’alignement qui nous donnera la meilleure chance de l’emporter. C’est ce qui guidera nos décisions. »

    3. Est-ce qu’Adam Larsson obtiendra finalement un poste régulier cette saison? – DeBoer a été très patient avec le défenseur suédois de 20 ans à ses deux premières saisons dans le circuit. Il lui a permis de patiner aux côtés de plusieurs vétérans, notamment Andy Greene, en plus de la rayer de l’alignement de temps à autre. L’échange du vétéran Henrik Tallinder pourrait cependant vouloir dire que DeBoer est prêt à confier à Larsson un rôle un peu plus important.

    À plusieurs reprises au cours de la dernière campagne, Larsson a démontré les habiletés qui ont fait saliver les dépisteurs avant le repêchage 2011 de la LNH. Il a utilisé son corps efficacement, a pris de bonnes décisions à la pointe et a généré de bonnes chances de marquer. Il a joué en moyenne 18:06 par rencontre en plus de passer plus de temps sur la patinoire en infériorité numérique que sur le jeu de puissance, une situation qui pourrait changer en 2013-14.

    Il est prévu que Larsson atteigne des sommets personnels dans toutes les catégories en tant que joueur régulier cette saison. À sa saison recrue en 2011-12, il avait obtenu deux buts et 18 points en 65 rencontres. La saison dernière, il a récolté six mentions d’aide et un différentiel de plus 4 en 37 parties.

    4. Est-ce qu’il reste de l’essence dans le réservoir de Jagr? – Jagr a été en mesure d’apporter sa contribution partout où il est passé depuis son retour dans la LNH en 2011-12, alors il n’existe aucune raison de croire qu’il ne fera pas de même avec les Devils.

    Les Devils ont terminé la dernière campagne au 28e rang du circuit au chapitre des buts marqués, et au 21e rang pour l’efficacité en avantage numérique. Malgré ses 41 ans, le futur membre du temple de la renommée devrait être en mesure d’aider l’attaque d’une manière ou d’une autre.

    Il a disputé 34 parties avec le HC Kladno en République tchèque pendant le dernier conflit de travail, avant de participer à 45 parties de plus avec les Stars de Dallas et les Bruins de Boston, amassant au passage 16 buts et 35 points. Il a aussi récolté 10 mentions d’aide en 22 matchs éliminatoires avec les Bruins.

    Jagr a eu une forte influence auprès de plusieurs jeunes joueurs des Flyers de Philadelphie, où il a obtenu 19 buts et 54 points en 2011-12 à sa première saison dans la LNH après avoir passé trois ans en Europe. Il a eu le même genre d’effet positif avec les Stars et les Bruins.

    « J’ai été agréablement surpris, et non seulement en le regardant jouer, mais aussi en apprenant comment il s’entraînait pendant la saison », a révélé Lamoriello en parlant de Jagr. « Nous sommes très heureux d’avoir pu mettre Jagr sous contrat. Il est devenu un excellent leader au cours des dernières années. »

    5. D’où proviendra l’attaque cette saison? – Les Devils ont éprouvé beaucoup de difficultés lorsque Kovalchuk a subi une blessure à l’épaule contre les Panthers de la Floride le 23 mars. Le New Jersey a perdu dix de ses onze rencontres pendant son absence (0-6-4), ce qui a contribué à son exclusion des séries éliminatoires. Au cours de cette séquence, l’équipe n’a inscrit que 19 filets, alors que Patrik Elias, Travis Zajac, Adam Henrique et David Clarkson ont été limités à un but chacun.

    Même si la plus grande part du fardeau offensif repose sur les épaules de ces joueurs, il ne fait aucun doute que les Devils ont besoin de la contribution de tous les joueurs en uniforme, ce qui ne s’est pas produit lorsque Kovalchuk a été tenu à l’écart.

    Les Devils ont besoin que leurs meneurs à l’attaque s’imposent cette année, ce qui signifie qu’Elias, Zajac, Henrique doivent se lever, et que les nouveaux venus Jagr, Ryder et Clowe doivent vite s’adapter. Avant la saison 2011-12 qu’il a partagé avec les Sharks de San Jose et les Rangers de New York, et au cours de laquelle il a été très éprouvé par les blessures, Clowe avait amassé au moins 17 buts et 45 points à ses quatre saisons précédentes. Il s’agit du type de production dont les Devils ont grandement besoin.

    « Nous allons devoir mettre davantage l’accent sur le jeu d’équipe, a analysé DeBoer. Nous devrons fonctionner en unités de cinq joueurs et notre système devra être plus étanche. Nous devrons aussi être meilleurs sur les unités spéciales. Nous porterons une attention particulière à tous ces éléments. »

    6. Est-ce que les Devils parviendront à se qualifier pour les séries éliminatoires? – Lamoriello s’attend certainement à ce que les Devils effectuent un retour dans le tournoi printanier, et qu’ils se battent pour la Coupe Stanley.

    « Vous connaissez mon patron [Lamoriello]… il n’est pas question de lever le pied de l’accélérateur en raison de ce qui s’est passé, a imagé DeBoer. Cette organisation a déjà fait face à ce genre de situation au cours des dix dernières années, avec les départs de [Brian] Rafalski [en 2007] et de [Scott] Niedermayer [en 2005] et ainsi de suite. Nous devons trouver d’autres manières de gagner. »

    New Jersey évoluera dans la nouvelle division Métropolitaine de l’Association de l’Est, en compagnie des Hurricanes de la Caroline, des Blue Jackets de Columbus, des Islanders de New York, des Rangers de New York, des Flyers de Philadelphie, des Penguins de Pittsburgh et des Capitals de Washington. Les trois premières équipes à la fin de la saison seront automatiquement qualifiées pour les séries éliminatoires, et même si cela représente tout un défi, Lamoriello est satisfait de la formation qu’il a assemblée pour 2013-14.

    « Nous sommes plus solides devant le filet, et cela pour un bon bout de temps, a indiqué Lamoriello. Je ne crois pas que l’on pourrait espérer avoir un meilleur tandem de gardiens, en raison de leurs habiletés et de leur personnalité. Nous sommes très à l’aise avec notre défensive, et nous avons tenté de combler nos besoins [à l’attaque], et nous croyons avoir atteint notre objectif. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook