Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Luongo avait envisagé de faire annuler son riche contrat

vendredi 2013-08-23 / 20:13 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Luongo avait envisagé de faire annuler son riche contrat

À sa première entrevue en bonne et due forme depuis que les Canucks ont échangé leur autre gardien Cory Schneider aux Devils du New Jersey, Roberto Luongo a révélé à James Duthie de TSN qu’il avait entrepris des discussions en mai avec l’Association des joueurs pour voir s’il pouvait annuler son contrat avec l’équipe de Vancouver.

« J’ai considéré toutes les possibilités et c’en était vraiment une », a-t-il raconté à l’émission SportsCentre vendredi soir. « C’est sûr que ça devient très compliqué mais c’est quelque chose que je considérais et que j’étais prêt à faire si l’occasion se présentait. »

S’il avait réussi à faire annuler le reste de son contrat valide jusqu’en 2021-22, Luongo aurait abandonné quelque 35 millions $.

« J’étais prêt à le faire et signer un contrat ailleurs pour moins longtemps et moins d’argent », a-t-il affirmé.

L’échange de Schneider, survenu le 30 juin, a mis fin à une saga qui durait depuis plus d’un an, et c’est Luongo et son exigeant contrat qui étaient de toute évidence sur le marché. C’est donc plutôt Schneider qui est parti, après s’être emparé du poste de gardien numéro un durant les séries 2012 et avoir signé un nouveau contrat de trois ans. En retour, les Canucks ont obtenu le choix de première ronde des Devils au dernier repêchage, le neuvième en tout, qu’ils ont utilisé pour sélectionner l’attaquant Bo Horvat des Knights de London.

Luongo a confirmé qu’il sera au camp d’entraînement des Canucks, prêt à assumer le rôle de gardien numéro un.

« Oui, ça ne fait aucun doute. J’ai un contrat et j’ai l’intention de l’honorer, a dit le gardien de 34 ans. Je crois qu’il y a beaucoup de choses en jeu pour moi cette année. D’abord et avant tout je veux me rétablir comme un des meilleurs gardiens dans la ligue. »

Luongo se présentera donc au camp d’entraînement des Canucks comme numéro un incontesté, quelque chose, a-t-il admis à Duthie, qu’il n’aurait jamais pu envisager quelques semaines plus tôt.

« Avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps, j’en étais venu à la conclusion que je devais quitter Vancouver et j’étais prêt à repartir à neuf et entreprendre un nouveau chapitre de ma carrière », a-t-il avoué.

Luongo a expliqué que sa situation à Vancouver, où il a signé un contrat de 12 ans pour 64 millions $ en 2009, ressemblait à un divorce.

« Je fais tout le temps cette comparaison. C’est ce à quoi ça ressemblait et je l’acceptais, dit-il. Je le prenais bien et j’étais passé à autre chose. Le seul problème, c’est qu’elle a voulu que je revienne! »

 

La LNH sur Facebook