Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Lindholm domine la liste des espoirs des Hurricanes

    vendredi 2013-08-23 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Lindholm domine la liste des espoirs des Hurricanes

    Les Hurricanes de la Caroline savent quel sera leur premier trio et la situation des gardiens est pratiquement réglée.

    Pour le reste, il y a des ouvertures presque partout dans la formation et on espère que des jeunes sauront en tirer profit.

    Voici la liste des 10 meilleurs jeunes espoirs des Hurricanes, selon LNH.com:

    1. Elias Lindholm, C - Le cinquième choix du dernier repêchage n'a pas tardé à s'attirer les éloges du directeur général Jim Rutherford, qui déclarait le mois dernier: « L'occasion est là pour lui d'entreprendre la saison avec les Hurricanes. Je serai déçu s'il ne correspond pas aux rapports que nous avons et à ce que j'ai vu de lui. »

    Ron Francis, le vice-président aux opérations hockey, a aussi aimé ce qu'il a vu du jeune de 18 ans.

    « J'aime sa façon de penser et il a un bon sens du jeu, avec de vraies bonnes mains, a-t-il déclaré à LNH.com. Il a un bon coup de patin et fait tout en quatrième vitesse. Le fait qu'il ait déjà joué avec des hommes (dans la ligue d'élite suédoise) est un plus pour lui et devrait lui rendre l'ajustement à la LNH un peu plus facile. »

    Francis a apprécié la polyvalence de Lindholm, en plus des talents qui ont permis à l'attaquant de 6 pieds 1 pouce et 192 livres de totaliser 30 points en 48 matchs de l'équipe de Brynas et d'aider la Suède à remporter la médaille d'argent au dernier Championnat du monde de hockey junior..

    « Ce qu'il y a de bien chez lui, c'est sa polyvalence, a-t-il dit. Il peut jouer à l'aile droite comme l'an dernier dans la ligue d'élite ou au centre avec son équipe au Mondial junior. Il est aussi assez intelligent pour jouer à gauche si on lui demande. En raison de cette polyvalence, de son sens du hockey et de son niveau d'habiletés, c'est un gars qui peut faire le saut dès cette année. »

    2. Ryan Murphy, D - Les partisans des Hurricanes ont pu avoir un avant-goût du futur qui les attend en février quand une série de blessures a amené leur équipe préférée à rappeler d'urgence Murphy de son équipe junior de Kitchener. Il n'a pas amassé de points en quatre matchs, mais il a été utilisé en moyenne plus de 21 minutes par rencontre.

    Murphy est un véritable dynamo en attaque qui a récolté 220 points en 228 matchs pendant ses quatre années avec les Rangers dans la Ligue junior de l'Ontario et à 20 ans, il pourrait mériter un poste dans la LNH et améliorer le jeu de puissance des Hurricanes, qui a conclu la dernière saison au 27e rang sur 30.

    « C'est important qu'il ait goûté à la LNH la saison dernière, a noté Francis. Il a bien joué et a paru à sa place. Ce fut très positif pour lui. Il voit extrêmement bien la glace, il a un très bon coup de patin et il est très élusif. »

    3. Victor Rask, C - Choix de deuxième ronde en 2011 (42e en tout), Rask passe chez les professionnels cette année et aura une chance de gagner un poste en Caroline. L'attaquant de 6 pieds 2 pouces et 200 livres a entrepris la dernière saison à Charlotte dans la Ligue américaine de hockey mais il a été retourné à son équipe junior de Calgary après avoir cumulé cinq points en 10 rencontres. Il a ajouté 41 points en 37 matchs dans la Ligue junior de l'Ouest et 16 autres en 17 matchs des séries.

    « Il devient meilleur à chaque étape qu'il franchit, l'a vanté Francis. Au début, comme beaucoup de jeunes de 18 ans, il n'était pas assez fort mais il s'est renforcé, spécialement dans le haut du corps. Il y met vraiment le temps et les efforts. C'est un autre qui lit très bien le jeu. Il manie la rondelle, il dégaine rapidement et il comprend très bien le jeu dans les trois zones. Chaque fois qu'on le voit, il est encore meilleur. Nous croyons qu'il est prêt à lutter pour un poste dans notre formation. »

    4. Brock McGinn, AG - Ce choix de deuxième ronde en 2012 (47e) a commencé la dernière saison un peu désavantagé lorsque les Hurricane lui ont demandé de relaxer un peu sur le plan physique après avoir été opéré à une main. Il a néanmoins connu une bonne saison à Guelph, totalisant 28 buts, 54 points et 71 minutes de punitions en 68 matchs de la OHL. L'attaquant de 19 ans, 5 pieds 11 pouces et 185 livres a disputé quatre matchs dans la Ligue américaine en fin de saison et deux autres en séries éliminatoires. Il n'a pas marqué mais il a créé une bonne impression.

    « J'ai reçu un appel de Jeff Daniels (l'entraîneur à Charlotte) et il m'a dit que je pouvais utiliser ce gars-là sans problème, a raconté Francis. Il ne semble ni gros ni intimidant, mais j'avais prévenu Jeff qu'il frappe fort et il a donné la mise en échec de la soirée à son premier match. Il patine et il pense bien. Il peut frapper fort. C'est un type qui peut se développer pas uniquement comme joueur robuste,  il a aussi de bonnes mains et des habiletés de marqueur. »

    5. Colin Olson, G - Ce 159e choix du repêchage de 2012 s'est retrouvé derrière un vétéran et n'a joué que dans neuf rencontres à sa première saison à Ohio State en 2012-13, ce qui a franchement limité son développement à 19 ans. On espère que l'invitation qu'il a reçue pour participer au camp d'évaluation de l'équipe junior américaine cet été lui servira de tremplin pour une forte deuxième année dans la NCAA.

    « La grosse affaire, c'est qu'il a un bon physique », a dit Francis du gardien de 6 pieds 3 pouces et 205 livres. « Il est gros, il est rapide, il est extrêmement compétitif face à tous les lancers et il est prêt à se battre contre les retours de lancer et quand il a la vue voilée. Il y a certainement des aspects de son jeu qu'il doit améliorer mais il semble être un type qui adore jouer et qui a le sens de la compétition en situation de match, ce qui est tout positif. »

    6. Philip Di Giuseppe, AG - Choix de deuxième ronde en 2012 (38e), cet attaquant de 19 ans, 6 pieds et 197 livres en sera à sa troisème année à l'Université du Michigan et les Hurricanes espèrent le voir améliorer sa production de 28 points en 40 matchs la saison dernière.

    « Il a eu des hauts et des bas, a noté Francis. Il n'a pas commencé aussi bien que nous l'aurions souhaité mais on aurait probablement pu dire la même chose de toute son équipe. Mais les choses se sont replacées et Phil en a été en partie responsable. C'est un gars qui a une bonne vitesse, de bonnes mains, un bon lancer et qui peut aussi faire des jeux. Nous avons discuté avec lui et je pense qu'il comprend combien cet année est importante dans son cas. C'est à lui de travailler aussi fort qu'il peut et de poursuivre son développement chaque fois qu'il sautera sur la glace dans un match ou à l'entraînement. »

    7. Rasmus Rissanen, D - A sa deuxième saison en Amérique du Nord, ce défenseur finlandais de 6 pieds 3 pouces et 217 livres a récolté neuf mentions d'aide et totalisé 84 minutes de punitions en 61 matchs à Charlotte. C'est le jeu robuste de ce joueur de 22 ans qui a retenu l'attention.

    « Ce que j'aime de lui c'est qu'il est gros et fort, a déclaré Francis. Il ne réalise même pas sa force à l'occasion. Pour un gros gars comme ça, il se déplace vraiment bien. Il est un peu dans un processus d'apprentissage et les défenseurs prennent plus de temps, mais il a fait de grands pas. C'est un fier compétiteur et je pense qu'il progresse très bien. »

    8. Brandon Woods, AG - Choix de cinquième ronde en 2012 (129e), cet attaquant de 6 pieds 3 pouces et 215 livres a suffisamment impressionné en deux ans à l'Université du Wisconsin pour se voir offrir un contrat en avril dernier. A 21 ans, il a obtenu 12 points en 41 matchs avant d'aller disputer deux rencontres avec la filiale de Charlotte.

    « C'est un gros gars qui a un très bon coup de patin et comprend le jeu, l'a décrit Francis. Il a un bon lancer aussi. Ce n'est pas à lui qu'on doit expliquer quelle est son identité, il connaît ses forces et joue en fonction d'elles. Il se sert de sa taille et de son coup de patin, et il joue de façon robuste. Son père est un entraîneur (Bon Woods, adjoint à Anaheim), ce qui l'aide à bien comprendre le jeu et se positionner. Nous n'avons pas beaucoup de ce genre de joueur dans notre système, alors c'est bien de pouvoir compter sur sa taille et son coup de patin. Il n'aura pas trop l'air déplacé au camp d'entraînement. »

    9. Brody Sutter, C - Ce choix de septième ronde en 2011 (193e) est le dernier membre de la famille Sutter (c'est le fils de Duane) à tenter d'atteindre la LNH. Agé de 21 ans, le géant de 6 pieds 5 pouces et 203 livres est devenu professionnel l'an dernier et a été cédé aux Everblades de la Floride afin de poursuivre son développement dans la East Coast Hockey League après avoire entrepris la saison dans la LAH. Il a marqué huit buts et amassé 16 points en 37 matchs de la ECHL, ce qui lui a valu d'être rappelé à Charlotte. Il a prouvé à quel point il s'était amélioré en cumulant cinq points (2-3) en autant de matchs des séries éliminatoires.

    « Il s'est grandement amélioré entre le début et la fin de la saison, a apprécié Francis. C'est un jeune qui veut apprendre, qui veut savoir ce qu'il faut et ce qu'il doit faire pour s'améliorer, qui est prêt à y mettre le temps et l'effort. C'est toujours bon d'avoir un joueur bien disposé et prêt à travailler. Il va devenir plus fort et alors il ne pourra que devenir meilleur. »

    10. Keegan Lowe, D - Un autre fils d'un ancien joueur de la LNH (Kevin Lowe, aujourd'hui président des Oilers d'Edmonton). Agé de 20 ans,  il vient de compéter sa carrière junior en ajoutant des atouts offensifs au style robuste qui avait suffisamment impressionné les Hurricanes pour qu'ils le repêchent en troisième ronde (71e) en 2011.

    A sa quatrième saison avec les Oil Kings d'Edmonton, ce défenseur de 6 pieds 2 pouces et 195 livres a établi des marques personnelles de 15 buts et 31 points pour aller avec ses 148 minutes de punitions en 64 rencontres. Il a ajouté huit points en 22 matchs quand les Oil Kings ont atteint la finale de la WHL.

    « Il s'est grandement amélioré en deux saisons, s'est répété Francis. Quand nous l'avons repêché, tout le monde pensait d'abord à un défenseur à caractère défensif, mais il a ajouté de l'offensive et c'est un aspect de son jeu qu'il peut continuer de développer. Il est extrêmement compétitif et il est plus que volontaire pour se porter à la défense de ses coéquipiers. Il travaille fort défensivement mais ce qui est intéressant c'est qu'il s'est engagé à développer son jeu offensif et le maniement de la rondelle. Ce sont tous des signaux positifs. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK