Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Horton et Murray font partie des questions que les Blue Jackets devront répondre

    samedi 2013-08-24 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Horton et Murray font partie des questions que les Blue Jackets devront répondre

    On ne peut être plus près d’accéder aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley que ne l’ont été les Blue Jackets de Columbus, la saison dernière. Ils ont effectué une remontée dans les deux derniers mois de la saison régulière, mais ce ne fut pas suffisant malgré leurs 55 points en 48 matchs, le même nombre que le Wild du Minnesota. Mais le Wild a remporté 22 victoires en temps réglementaire, trois de plus que Columbus, ce qui a permis au Minnesota d’obtenir le dernière place disponible dans l’Association de l’Ouest.

    Le réaménagement a déplacé Columbus dans la nouvelle section Métropolitaine de l’Association de l’Est, ce qui signifie que les Blue Jackets passeront beaucoup moins de temps dans les avions la saison prochaine. À savoir s’ils participeront aux prochaines séries éliminatoires dépend en grande partie des réponses aux six questions suivantes:

    1. Est-ce que Sergei Bobrovsky est un feu de paille? – Columbus a entrepris sa poussée en mars quand l’entraîneur en chef Todd Richards a nommé Bobrovsky gardien no 1. À partir de ce moment, les Blue Jackets ont conservé une fiche de 20-5-3 jusqu’à la fin de la campagne surtout en raison des brillantes performances de Bobrovsky. Le gardien a terminé la saison avec un dossier de 21-11-6, une moyenne de 2,00 et un taux d’efficacité de ,932, ce qui lui a permis de remporter le trophée Vézina en tant que meilleur gardien de la ligue. Le directeur général Jarmo Kekalainen a fait signer un contrat de deux ans à Bobrovsky cet été, ce qui signifie que le Russe, âgé de 24 ans, devra continuer à exceller s’il veut obtenir un contrat à long terme. Les Blue Jackets n’ont aucun gardien pour venir à la rescousse si Bobrovsky connaît des difficultés, donc, s’il ne peut se rapprocher de ses performances de la saison dernière, les espoirs des Blue Jackets vont rapidement disparaître.

    2. Quel Marian Gaborik les Blue Jackets verront? -- Gaborik, qui a marqué 40 buts et plus à trois reprises, est arrivé à Columbus après avoir été acquis des Rangers de New York à la date limite des échanges. Il a connu des difficultés à se remettre d’une opération à l’épaule effectuée l’été précédent. Il y aussi le fait qu’il n’était pas le favori de l’ex-entraîneur des Rangers, John Tortorella. Gaborik a marqué trois buts et récolté huit points avec sa nouvelle équipe, pour un total décevant de 12 buts et 27 points, avant de subir une autre opération, cet été pour soigner des muscles abdominaux. La bonne nouvelle pour les Blue Jackets, c’est que Gaborik se distingue quand les années des saisons commencent par un chiffre impair. Depuis 2007-08, Gaborik a alterné des saisons de 40 buts avec des campagnes au cours desquelles il a été blessé, sans oublier son manque de constance. Si Gaborik, qui en est à la dernière année d’un contrat de cinq ans, marque 40 buts, cela aiderait considérablement Columbus à se qualifier pour les séries.

    3. Quelle sera la contribution de Nathan Horton, la grosse prise des Blue Jackets sur le marché des joueurs autonomes? -- Horton a probablement surpris plusieurs personnes quand il a signé un contrat de sept ans avec Columbus à titre de joueur autonome, une équipe qui n’a jamais été privilégiée à ce chapitre. La bonne nouvelle, c’est qu’en plus d’avoir de belles capacités de marqueur et d’avoir un physique imposant, il est un gagnant (il a remporté la coupe avec Boston en 2011 et a totalisé 19 points en 22 matchs éliminatoires avec les Bruins au printemps dernier). La mauvaise nouvelle, c’est qu’il a subi une opération à une épaule au cours de l’été et qu’il ne sera pas de retour au jeu avant décembre. Les Blue Jackets, qui ne sont déjà pas une menace offensive, ont besoin que Horton retrouve la santé le plus rapidement possible.

    4. Est-ce que Ryan Murray est prêt? – Les Blue Jackets ont sélectionné Murray, un défenseur des Silvertips d’Everett de la Ligue junior de l’Ouest, au deuxième rang du repêchage 2012 de la LNH et ils espéraient qu’il serait en mesure de graduer immédiatement. Le lock-out a fait en sorte que Murray a entrepris la saison chez les juniors et tous les espoirs de le voir joindre les Blue Jackets ont pris fin quand il s’est blessé à l’épaule en novembre, une blessure qui a nécessité une opération. Il a pu recommencer à s’entraîner et recevoir des mises en échec peu de temps avant le camp de développement et il a démontré qu’il avait de bonnes mains. Les Blue Jackets espèrent qu’il sera en mesure de décrocher un poste au sein de leur brigade défensive.

    5. Est-ce que Ryan Johansen contribuera offensivement? – Quand Columbus a choisi Johansen au quatrième rang en 2010, ils croyaient qu’il deviendrait leur centre no 1, ce qui ne s’est jamais concrétisé. Ils attendent toujours. Johansen a peut-être joué le meilleur hockey de sa carrière dans la LNH la saison dernière, mais il n’était pas une menace offensive (cinq buts et 12 points en 40 matchs). Il n’a pas impressionné non plus quand il a été cédé à Springfield pour aider l’équipe école des Blue Jackets dans la Ligue américaine de hockey à la fin de la saison régulière de la LNH. Columbus a besoin que Johansen fasse sa part offensivement si l’équipe veut participer aux séries éliminatoires.

    6. Quel effet aura leur transfert dans l’Association de l’Est? – Le transfert de l’équipe de la section Centrale de l’Association de l’Ouest à la nouvelle section Métropolitaine de l’Association de l’Est diminuera la distance des voyages (environ 10 000 km de moins qu’en 2011-12) et signifiera que toutes les rencontres – à l’exception de 14 – seront disputées dans le fuseau horaire de l’Est. Ça signifiera aussi qu’ils devront lutter contre quatre formations qui ont participé aux dernières séries éliminatoires, ce qui ne comprend pas les Flyers de Philadelphie, qui se sont améliorés, et les Hurricanes de la Caroline, tout comme les champions de l’Association de l’Est en 2012, les Devils du New Jersey. La section Atlantique semble même encore plus forte. Avec seulement trois places assurées pour les séries dans chaque section, les Blue Jackets auront une tâche difficile pour accéder aux séries pour une deuxième fois depuis leur entrée dans la LNH en 2000.