Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Capitals: Oates n'a pas été difficile à convaincre d'embaucher Grabovski

samedi 2013-08-24 / 12:26 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Capitals: Oates n'a pas été difficile à convaincre d'embaucher Grabovski

Lorsque Adam Oates a rencontré Mikhail Grabovski, l'entraîneur-chef des Capitals de Washington s'est transformé en vendeur sans pression.

«Je lui ai dit 'Tu devrais regarder autour de toi', a confié Oates. 'Par exemple, à Pittsburgh. Les Penguins sont une équipe qui aime marquer des buts. Tu aimes marquer des buts, alors tu devrais peut-être songer à regarder de ce côté s'ils ont un poste pour toi'.»

Oates ne tentait pas de convaincre Grabovski de se joindre aux Penguins, mais d'expliquer les motifs pour lesquels il considérait que les Capitals représentaient la meilleure option pour le joueur de centre de 29 ans dont le contrat a été racheté par les Maple Leafs de Toronto.

Le membre du Temple de la renommée du hockey, qui ne compte qu'une saison d'expérience à titre d'entraîneur-chef dans la LNH, n'est pas entré dans les détails. Il a refusé de promettre au Bélarusse un certain nombre de minutes de jeu, préférant se concentrer sur le «casse-tête» et les avantages de signer avec un club bâti pour les séries éliminatoires comprenant notamment le joueur par excellence en titre de la LNH Alexander Ovechkin, Nicklas Backstrom et plusieurs autres.

«L'enthousiasme» d'Oates fut suffisant pour convaincre Grabovski de conclure une entente d'une saison d'une valeur de 3 millions $US avec les Capitals, a reconnu l'agent Gary Greenstin. Interrogé à savoir ce que Oates lui avait dit pour lui permettre de prendre sa décision, le Bélarusse a dit «tout».

Ce fut également très facile pour Oates de gagner la confiance de Grabovski. Il a recommandé à l'ex-attaquant du Canadien de Montréal de discuter avec un joueur qui a déjà joué pour lui — un certain Mike Ribeiro — afin d'avoir son opinion sur sa philosophie.

Grabovski n'en a pas parlé, préférant citer sa confiance envers son agent. Il ne fait toutefois aucun doute que les paroles d'Oates ont joué un rôle majeur.

«C'est très bien, a convenu Oates. Je suis heureux qu'il tente sa chance avec nous. Je crois beaucoup dans la communication et je ferai tout pour l'aider à connaître du succès parce que s'il connaît une bonne saison, alors ça voudra dire que nous connaîtrons tous une bonne saison.»

 

La LNH sur Facebook