Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30: Gardiner prêt pour un rôle plus important avec les Leafs

    jeudi 2013-08-22 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Gardiner prêt pour un rôle plus important avec les Leafs

    Que serait-il passé, si le défenseur Jake Gardiner, des Maple Leafs de Toronto, n’avait pas connu six bons matchs éliminatoires de la Coupe Stanley? Que serait-il passé, s’il n’avait pas surpris et impressionné l’entraîneur en chef, Randy Carlyle, avec son coup de patin et sa prise de décision? Que serait-il passé, s’il n’avait pas assez bien joué pour retrouver sa confiance avant l’intersaison?

    Que serait-il…

    OK, assez de ces questions, car Gardiner a bien joué dans les six matchs qu’il a disputés avec les Leafs dans la série éliminatoire contre les Bruins de Boston. Il a assez bien joué pour surprendre et impressionner Carlyle et il a retrouvé sa confiance.

    « Je veux être un élément important de l’équipe la saison prochaine et faire la différence », a dit Gardiner à LNH.com.

    Gardiner croit qu’il peut le faire et les Maple Leafs ont encore une fois de gros projets pour le défenseur de 23 ans, qui a été victime d’une commotion cérébrale au cours de la saison régulière 2012-13, mais qui a été à son meilleur quand Carlyle l’a inséré dans la formation lors du deuxième match du quart de finale de l’Association de l’Est.

    Carlyle veut encore voir de l’amélioration dans le jeu défensif de Gardiner, mais au moins, il voit en lui un défenseur qui est prêt à jouer parmi les deux premières paires et être utilisé pendant les avantages numériques. On ne parle pas de l’avenir de Gardiner; son temps est arrivé et Toronto a besoin qu’il soit bon maintenant, même meilleur qu’il l’a été à son année recrue en 2011-12, quand il avait totalisé 30 points en 75 matchs et fait partie de l’équipe tout-étoile des recrues de la LNH.

    « Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent se déplacer, faire circuler la rondelle et patiner en possession de la rondelle aussi efficacement que lui, a louangé Carlyle. Nous croyons qu’il sera un élément important de notre brigade défensive pour plusieurs années à venir. »

    Les Leafs pensaient ainsi à la même période l’année dernière, mais pendant que la LNH et l’AJLNH étaient en plein conflit de travail, Gardiner a subi une commotion cérébrale avec les Marlies de Toronto de la Ligue américaine de hockey (LAH).

    L’incident est arrivé au début de décembre et il a raté les six semaines suivantes. Les Maple Leafs l’ont rappelé pour un séjour de deux matchs à la fin janvier, mais il n’était clairement pas en état de jouer. Il a été cédé aux Marlies et il a disputé 21 rencontres avant d’être rappelé à nouveau.

    « Je pensais que j’étais prêt à jouer, mais je ne l’étais pas, a admis Gardiner. Je suis revenu au jeu trop tôt et je n’étais pas le même joueur. Ç’a vraiment pris un certain temps. »

    Gardiner n’a pas retrouvé tous ses atouts avant la fin de mars, quand il a été rappelé par les Maple Leafs et qu’il a joué 10 matchs. Il était tout de même erratique à l’occasion.

    « Dès mon retour, j’ai pris de mauvaises décisions, a raconté Gardiner. Je crois que je suis un assez bon patineur, mais je dois aussi prendre de bonnes décisions, sinon la rondelle va se retrouver dans le fond de notre filet. Je commettais beaucoup trop de revirements, mais je pense que je me suis amélioré en fin de saison à ce chapitre. »

    Il a obtenu sa chance dans les séries en raison de la blessure à Mike Kostka et du jeu erratique de John-Michael Liles qui a forcé Carlyle à effectuer des changements à la ligne bleue après une défaite de 4-1 dans le premier match contre les Bruins.

    Gardiner a amassé cinq points en six matchs et il a été utilisé plus de 24 minutes dans trois de ces rencontres.

    « Même après avoir été cédé à la LAH – après son séjour de deux matchs avec nous en janvier -, ça lui a pris du temps avant de retrouver ses moyens. Mais il a été surpris d’être rappelé pour les séries et il a apporté sa contribution et il a joué le hockey qu’il est capable de jouer, a dit Carlyle. Selon nous, c’est une question de maturité, mais il doit continuer de s’améliorer. »

    Gardiner veut aussi croire qu’il s’est amélioré la saison dernière. Peut-être qu’il n’a pas été capable de bâtir sur sa bonne saison recrue en jouant une autre saison complète dans la LNH, mais il a relégué sa diminution de production et il a mis de côté ses symptômes de commotion pour connaître, quoique courtes, de bonnes séries éliminatoires avec les Maple Leafs.

    Maintenant, il devra répéter ses performances pour au moins 82 matchs. Ça pourrait être pour plus de rencontres, s’il le fait.

    « La saison dernière a été difficile, a admis Gardiner. Elle fut dur mentalement car je ne savais jamais quand j’allais être en mesure de revenir au jeu, mais j’ai certainement regagné ma confiance pour contribuer et faire la différence. J’ai tenté de le faire pendant les séries et je vais tenter d’en faire autant pendant la saison régulière. Ce sera une saison excitante. J’espère être en mesure de jouer au même niveau que dans les séries. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook