Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30 : Le Lightning vise un retour dans les séries éliminatoires

    mercredi 2013-08-21 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Le Lightning vise un retour dans les séries éliminatoires

    Il est difficile de croire que le Lightning de Tampa Bay a raté les séries éliminatoires pour la cinquième fois en six ans l'an dernier, malgré le fait qu'ils comptaient dans leurs rangs les deux meilleurs pointeurs de la LNH.

    C’est cependant ce qui s’est produit. À 38 ans, Martin St-Louis est devenu le joueur le plus âgé de l’histoire à remporter le trophée Art Ross avec une récolte de 60 points, alors que son compagnon de trio Steven Stamkos a terminé au deuxième rang des pointeurs avec 57 points. Mais leur contribution n’a pas suffi pour permettre à l’équipe de connaître du succès, car le Lightning a terminé au 28e rang du classement général en vertu d'une fiche de 18-26-4.

    L’offensive n’a pas été la cause du problème. Le Lightning a conclu la campagne au troisième rang du circuit avec une moyenne de 3,06 buts par rencontre. Tampa Bay n’a cependant pas été en mesure d’empêcher l’adversaire de marquer, accordant 3,06 buts par rencontre, au 26e rang de la LNH. Le Lightning a amorcé la saison écourtée avec une fiche de 6-1-0, avant d'enchaîner avec une séquence de 7-16-1, qui a ultimement coûté l’emploi de l’entraîneur Guy Boucher, lui qui était à la tête de la formation depuis plus de deux ans. Le congédiement de Boucher est survenu au lendemain d’une rencontre où le Lightning avait tiré de l’arrière par quatre buts en première période, en route vers une défaite de 5-3 face à Ottawa, ce qui portait leur fiche à 13-17-1.

    L’une des raisons des déboires de l’équipe est que le Lightning a permis à l’équipe adverse d'inscrire le premier but de la rencontre dans 35 des 48 parties l'an dernier. Le Lightning a aussi été exceptionnel dans les matchs à sens unique (10-3 dans les rencontres décidées par trois buts et plus), mais atroce dans les matchs serrés (5-16 dans les rencontres décidées par un but, soit le plus faible total de victoire dans la LNH en pareilles circonstances).

    Ce n’est certainement pas le résultat qu’avait envisagé le directeur général Steve Yzerman en début de saison, surtout qu'il avait l'impression qu'il avait amélioré sa défensive en faisant l'acquisition du gardien Anders Lindback, en plus de mettre la main sur les vétérans défenseurs Sami Salo et Matt Carle sur le marché des joueurs autonomes.

    « Nous croyons que la saison dernière n’était qu’une anomalie, car la saison écourtée a rendu les résultats très imprévisibles, a expliqué Yzerman. Certains joueurs ont connu de très bonnes séquences, et d’autres de très mauvaises, mais je crois que tout cela revient à la normale au cours d’une saison de 82 rencontres. »

    Au lendemain du renvoi de Boucher, Yzerman a nommé Jon Cooper, l’entraîneur de la filiale du Lightning dans la Ligue américaine de hockey (LAH) à Syracuse, le huitième entraîneur de l’histoire de l’équipe. Ce changement n’a toutefois pas apporté les effets escomptés, puisque Tampa Bay a conservé une fiche de 4-8-3 sous les ordres de Cooper, qui venait de mener les Admirals de Norfolk, l’ancien club-école du Lightning dans la LAH, à la Coupe Calder en 2012.

    Yzerman a ensuite effectué son premier mouvement d’importance au cours de la saison morte le 27 juin, alors qu’il a utilisé l’un de ses rachats sans pénalité afin de racheter le contrat du capitaine Vincent Lecavalier. Celui qui a participé à quatre Matchs des étoiles et qui a été sélectionné au tout premier rang du repêchage en 1998 par le Lightning a aidé l'organisation à remporter sa seule Coupe Stanley en 2004, en plus d'être le meneur au chapitre des buts dans l’histoire de l’équipe avec 383. Il n’en avait toutefois inscrit que dix l'an dernier. La décision de racheter le contrat de Lecavalier coûtera 32 millions au Lightning sur une période de 14 ans, mais elle permettra à l’équipe d'économiser plus de 7,7 millions $ sous le plafond salarial pour la prochaine saison.

    Comme les services du vétéran gardien Mathieu Garon n’ont pas été retenus, la bataille pour le poste de gardien partant opposera vraisemblablement Ben Bishop, 6 pieds 7 pouces, à Anders Lindback, 6 pieds 6 pouces. Yzerman a acquis Bishop, âgé de 26 ans, en avril alors qu’il a envoyé aux Sénateurs l’attaquant Cory Conacher ainsi qu’un choix de quatrième ronde en 2013. Neuf mois plus tôt, il avait mis la main sur Lindback, 25 ans, dans le cadre d’une transaction avec les Predators de Nashville. Bishop a disputé la majeure partie des rencontres après son arrivée à Tampa Bay, et il a reçu une prolongation de contrat de deux ans peu de temps après la transaction.

    Le 5 juillet, Yzerman a également conclu des ententes avec le centre Valtteri Filppula, l’ailier droit Geoff Walker et le premier choix de l’équipe au repêchage 2013, Jonathan Drouin, afin d'améliorer sa formation. Filppula, qui peut évoluer autant au centre qu’à l’aile, n’a pas été embauché afin de combler le vide laissé par le départ de Lecavalier, selon Yzerman.

    « Val est un joueur complètement différent de Vinny », a analysé Yzerman, qui a bien connu Filppula alors qu’ils appartenaient tous deux à l’organisation des Red Wings de Détroit. « Il est un bon joueur, solide et complet, qui est alerte dans son territoire et qui remporte ses mises en jeu. Nous marquons déjà beaucoup de buts, mais nous avons besoin de nous améliorer en défensive, et Val est le genre de joueur qui peut nous aider de ce côté, car il excelle dans plusieurs situations. »

    LIGHTNING DE TAMPA BAY

    Ajouts: C/AG Valtteri Filppula, AD Geoff Walker, D Drew Olson

    Départs: C Vincent Lecavalier, D Brendan Mikkelson, AD J.T. Wyman, AG/AD Benoît Pouliot

    Agents libres: G Mathieu Garon

    Principaux espoirs: AD Brett Connolly, AD Nikita Kucherov, AG Jonathan Drouin, D Andrej Sustr

    Il ne fait aucun doute que le camp d’entraînement et les parties pré-saison aideront Cooper à répondre à plusieurs questions, ce qui l'aidera à se faire une meilleure idée de la composition des trios qu'il emploiera au début de la campagne. Par exemple, est-ce que les ailiers gauches Ondrej Palat et Pierre-Cédric Labrie, et les centres Alex Killorn et Tyler Johnson sont prêts à occuper un plus grand rôle? Est-ce que Drouin, le 3e choix au total du dernier repêchage, pourra avoir un impact immédiat?

    Les talents de fabricants de jeu de Drouin pourraient lui permettre d’amorcer la saison sur le premier trio aux côtés de Stamkos (29 buts, 57 points) et de Saint-Louis (17 buts, 60 points).

    « Il est possible que des joueurs qui n'étaient pas des réguliers avec nous l'an dernier, et cela inclut [Filppula], composent le tiers du groupe d'attaquants qui participera à note match d'ouverture, a indiqué Cooper. Nous aurons un nouveau visage à l’attaque. »

    Défensivement, Cooper va probablement garder intacte sa première paire de défenseurs composée de Victor Hedman et de Sami Salo, alors que Carle et Radko Gudas, l’une des rares belles surprises de la saison dernière, compléteront le top 4. Les choses sont moins claires par la suite, alors que le vétéran de 34 ans Eric Brewer sera en compétition avec plusieurs jeunes joueurs, dont Andrej Sustr, Mark Barberio, Slater Koekkoek et Nikita Nesterov.

    Rick Bowness, embauché à titre d’entraîneur associé en juin, aidera Cooper à instaurer une stabilité à la ligne bleue. De plus, Yzerman a embauché en août l’ancien entraîneur de l’Université de Denver, George Gwozdecky, à titre d’entraîneur adjoint, et ce dernier sera responsable des attaquants et du jeu de puissance.

    « Notre groupe de défenseurs restera sensiblement inchangé… il se peut que quelques joueurs soient rappelés des mineures, eux qui débordent d'enthousiasme », a expliqué Cooper.

    Il faut se rappeler que le Lightning a repêché cinq attaquants et un gardien avec ses six choix au dernier repêchage. Yzerman croit que les défenseurs de l'équipe et ceux qui se trouvent dans les filiales sont capables d'effectuer le travail.

    Le Lightning n’était qu’à une victoire de participer à la finale de la Coupe Stanley au printemps 2011. Un peu plus de deux ans plus tard, Tampa Bay tente de trouver des solutions après avoir été écarté des séries éliminatoires au cours des deux dernières campagnes. Yzerman croit cependant que les reculs affichés par l’équipe ne sont que temporaires.

    « Je suis très encouragé par ce qui se passe ici… c’est un long processus parsemé d’embûches, a souligné Yzerman. J’ai joué pendant plus de 20 ans [à Détroit], et nous avons fini par nous rendre là où nous le souhaitions. Mais il y a toujours des circonstances inattendues, comme des blessures ou des reculs, qui surviennent et l’important est de respecter le plan que l’on a établi. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook