Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30 : Le bassin d’espoirs des Sénateurs fourni un grand morceau

    mardi 2013-08-20 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    La profondeur du bassin d’espoirs des Sénateurs d'Ottawa en a pris un coup au cours de la saison morte, quand le directeur général Bryan Murray a échangé les avants Jakob Silfverberg et Stefan Noesen, en plus d’un choix de première ronde au repêchage de la LNH en 2014, aux Ducks d'Anaheim en retour du productif attaquant Bobby Ryan .

    Et alors qu’il pourrait sembler douloureux de voir partir des joueurs qu’il a lui-même sélectionnés, aux yeux du directeur du personnel des joueurs Pierre Dorion, ce dernier voit la chose comme étant un symbole de réussite, tant pour lui que pour ses employés.

    « Vous savez que vous avez aidé votre organisation à obtenir un joueur comme Bobby Ryan, qui peut produire tout de suite, a dit Dorion à LNH.com. Vous ressentez donc un sentiment de fierté en sachant que vos dépisteurs ont bien fait leur travail. »

    Malgré la perte de Noesen, le bassin d’espoirs des Sénateurs demeure assez profond, et cette liste ne tient pas compte d’une grande partie des jeunes talents qui évoluent déjà à Ottawa comme Mika Zibanejad, Kyle Turris, Erik Karlsson et Jared Cowen, pour n'en nommer que quelques-uns.

    Donc, l'avenir semble tout de même prometteur à Ottawa, même si les Sénateurs ne disposeront pas de leur choix de première ronde au repêchage de l'an prochain.

    Voici la liste des 10 meilleurs espoirs des Sénateurs, selon LNH.com

    1. Robin Lehner, G: Lehner est passé tout juste sous la barre de 26 parties jouées fixée par LNH.com pour se qualifier au sein de cette liste, ce qui en résulte qu’il est clairement le meilleur joueur au sein du système de développement des Sénateurs.

    À 6 pieds 4 pouces et 223 livres, Lehner possède le gabarit et les capacités athlétiques pour devenir un gardien qui se situera dans le premier tiers des cerbères de la LNH.

    « C’est définitivement quelqu’un que nous voyons devenir un gardien numéro un de qualité, quelqu’un sur qui nous pourrons nous fier, explique Dorion. Il apprend à affronter les joueurs de la LNH sur une base quotidienne, mais il n’y a pas de limite pour un gars comme Robin Lehner. »

    En 25 matchs en carrière dans la LNH, Lehner a maintenu une fiche 9-9-4 avec un pourcentage d’arrêts de ,925 et une moyenne de buts alloués de 2,49. Dans des circonstances normales, il serait déjà ce gardien partant de qualité auquel faisait référence Dorion, mais les Sénateurs en ont déjà un en la personne de Craig Anderson, à qui il reste encore deux ans de contrat. Lehner, 22 ans, ne sera âgé que de 24 ans au moment où le contrat prendra fin et d’ici là, il sera peut-être prêt à occuper le poste à temps plein. Entre temps, Lehner peut tirer profit de l’apprentissage du travail de gardien numéro un dans la LNH, lui qui évolue derrière un des meilleurs du circuit.

    « Je pense qu’il ne peut que bénéficier de cette chance qu’il a d’apprendre avec un des meilleurs de la LNH. Apprendre comment il arrive à gérer la situation d’un match à l’autre, apprendre de son éthique de travail, dit Dorion. Je pense que tout ce que peut apporter Craig ne pourra qu’aider Robin Lehner. Avoir deux bons gardiens de but ne peut qu’être une bonne chose. »

    2. Cody Ceci, D: Le choix de premier tour des Sénateurs au repêchage de l'an dernier a eu des hauts et des bas. En fait, il serait plus juste de dire qu’il a eu des bas et des hauts, car si la saison s’est amorcée de la mauvaise façon, elle s’est terminée sur une note positive.

    Ceci, 19 ans, a commencé la saison avec les 67s d'Ottawa de la Ligue junior de l'Ontario (OHL) et a connu des difficultés. Bien qu'il ait récolté un impressionnant total de 40 points en 42 matchs, il y avait quelques inquiétudes au sujet de son jeu défensif au sein d’une équipe perdante.

    Il a finalement été échangé à l'Attack d'Owen Sound et son jeu s’est amélioré, amassant 24 points en 27 matchs en saison régulière et 10 points en 12 matchs en séries éliminatoires de la OHL.

    Mais où Ceci a vraiment brillé aux yeux des Sénateurs, c’est lorsqu’il est allé à Binghamton dans la Ligue américaine de hockey (LAH) une fois sa saison junior terminée. Il n'a disputé que six rencontres – trois en saison régulière et trois en séries éliminatoires – mais Dorion a été très impressionné par ce qu'il a vu.

    « La façon dont il a joué pour nous à Binghamton à la fin de l'année et dans les séries éliminatoires, il a probablement été notre meilleur défenseur, a déclaré Dorion. Non, laissez-moi reformuler. Il a été notre meilleur défenseur. Il s’est levé et a contrôlé le jeu en quelque sorte. »

    Le défenseur de 6 pieds 2 pouces et 205 livres a montré une amélioration dans sa concentration dans son territoire et a été en mesure de rivaliser dans une ligue plus compétitive, effaçant le souvenir de son début de saison difficile en évoluant dans la cour des Sénateurs.

    « Ses compétences en possession de rondelle sont toujours excellentes, son coup de patin est toujours très bon, mais ce qui m'a impressionné, c'est son niveau de compétition devant le filet, a déclaré Dorion. Son niveau de compétition dans l’aspect défensif, par rapport à ce que j'ai vu dans les rangs juniors où certaines nuits tu te questionnais, vous n'aviez pas de questions à ce sujet lorsque vous quittiez l’aréna.

    « Ses faiblesses n’ont pas été exposées, bien au contraire. Ils sont presque devenus des points forts de son jeu. »

    3. Matt Puempel, AG: Puempel, 24e sélection au repêchage 2011 de la LNH, a connu une saison décevante dans les rangs juniors après avoir été choisi par les Sénateurs. Mais à la fin de la saison 2011-12, les Sénateurs l’ont envoyé à Binghamton pour qu’il dispute les neuf derniers matchs avec l’équipe là-bas.

    Le voyage a eu son impact.

    « Je crois qu’il a réalisé à quel point il fallait travailler et ne pas se fier uniquement sur son talent, a dit Dorion. En allant à Binghamton, ça a vraiment cliqué pour lui. La LAH est une ligue difficile. Les joueurs juniors arrivent là-bas et croient qu’ils peuvent dominer, peu y arrivent. »

    Puempel, un avant de 6 pieds et 198 livres, était un joueur considérablement amélioré avec les Rangers de Kitchener de la OHL la saison dernière, inscrivant 35 buts en 51 matchs de saison régulière et en ajoutant trois buts et quatre passes en 10 matchs éliminatoires.

    « Matt Puempel a connu une grande saison, a déclaré Dorion. On peut le constater en regardant le nombre de buts, mais où cela ne paraît pas, c’est la façon dont il a joué. Matt a fait un pas en avant énorme après avoir eu une saison décevante l'année précédente. Il a foncé au filet, il a marqué de gros buts, il a lancé la rondelle, il a lutté pour les rondelles libres, il a démontré un excellent deuxième effort.

    « Nous avons vu qu'il a vraiment progressé en tant que joueur. »

    4. Jean-Gabriel Pageau, C: Possiblement que le plus grand bénéficiaire de toutes les blessures que les Sénateurs ont dû affronter la saison dernière a été Pageau, qui a grimpé dans le tableau des meilleurs espoirs des Sénateurs, jusqu'à faire partie de l’alignement lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    Pageau a été l'un des attaquants les plus efficaces d'Ottawa dans la victoire au premier tour contre le Canadien de Montréal, et sa performance lui offre une excellente chance de demeurer avec les Sénateurs cette saison.

    « Au début de l'année, nous ne savions pas si nous allions à le renvoyer au niveau junior ou dans la ECHL, ou s'il allait jouer dans a LAH, a déclaré Dorion. Pour passer de là jusqu’à devenir un régulier de l’équipe et d’être un acteur clé de notre succès en séries éliminatoires contre Montréal, il a définitivement fait un bond de géant dans notre charte de profondeur. »

    Cependant, Dorion s'est empressé de souligner que le succès de Pageau pendant quelques semaines en mai ne lui garantissait pas nécessairement quelque chose pour cette saison.

    « Avoir ce genre de succès en commençant, c’est très bien, mais il ne peut rien tenir pour acquis cette année, explique Dorion. Il va devoir se battre pour faire sa place au sein de l'équipe. »

    Pageau, un centre de 5 pieds 9 pouces et 163 livres, a montré qu'il avait la ruse et l’intelligence pour compenser son manque de taille, avec de bons instincts et une volonté de créer des chances de marquer. À 20 ans, il pourrait encore grossir en tant que joueur.

    5. Shane Prince, C: Un choix de deuxième ronde en 2011, Prince a disputé sa première saison professionnelle à Binghamton et a montré de belles choses, marquant 18 buts et récoltant 17 passes en 65 matchs.

    Prince, 5 pieds 10 pouces et 181 livres, est une bougie d’allumage en offensive qui a marqué 43 buts en jouant avec Ceci au cours de sa dernière année de junior avec les 67s d'Ottawa, il y a deux ans.

    « C'est l'un de nos espoirs les plus doués, a déclaré Dorion. Quand on parle de talent offensif brut, des mains naturelles, d’une capacité à tirer naturelle, je pense que Shane est près du haut de la liste, si ce n'est le meilleur espoir en ce qui concerne le talent brut. Il a montré une progression et je pense qu'il sera en compétition pour un poste dans un avenir rapproché. »

    6. Curtis Lazar, C: Choix de première ronde lors du repêchage de cette année, Lazar est un joueur de 6 pieds et 190 livres qui possède de bonnes habiletés offensives.

    L'athlète de 18 ans a marqué 38 buts et amassé 23 passes en 72 matchs pour les Oil Kings d'Edmonton de la WHL la saison dernière, et a accumulé neuf buts et deux passes en 22 matchs des séries éliminatoires.

    « Un gars comme Curtis apporte des impondérables en offensive grâce à son coup de patin et à sa capacité de marquer, mais il joue aussi le jeu de la bonne façon et il a beaucoup de caractère, a déclaré Dorion. Ce que nous avons essayé de faire, avec lui, c'est d’apporter du caractère au sein de l’organisation et Curtis représente précisément ce type de joueur.

    7. Mike Hoffman, C: Une blessure à la clavicule a coûté à Hoffman la deuxième moitié de la saison 2012-13, lui qui a mené l’équipe de Binghamton au chapitre des points lors de la campagne précédente. Il a joué trois matchs avec les Sénateurs avant de se blesser à nouveau à la clavicule.

    Hoffman, 23 ans, entamera le camp d’entraînement avec l’idée de ravir l'une des places limitées disponibles au sein des six derniers attaquants à Ottawa. Le camp pourrait être celui de la dernière chance pour l'attaquant de 5 pieds 11 pouces et 176 livres qui a été sélectionné avec le 130e choix de l’encan 2009.

    « Je pense qu’il est dans le groupe qui se bat pour une place au sein de l’équipe, a déclaré Dorion. C'est malheureux qu'il se soir blessé l'année dernière, car il a démontré face à une des meilleures équipes de la Ligue à Boston qu'il peut représenter une force avec sa vitesse et sa capacité à forcer le jeu en échec avant et sa capacité à prendre possession de la rondelle. Je pense qu’il a montré qu’il pourrait être un joueur de la LNH.

    « Il a évolué dans la LAH durant deux ans et nous envisageons qu’il passe à l’étape suivante. Je crois que ce camp indiquera vers où la carrière de Hoffman évoluera. »

    8. Mark Stone, AD: Stone, 21 ans, a complété sa première saison complète dans les rangs professionnels et a inscrit 15 buts et amassé 23 mentions d’aide en 54 rencontres.

    Il a disputé quatre matchs de saison régulière et un match des séries éliminatoires avec les Sénateurs, sans marquer.

    À 6 pieds 2 pouces et 188 livres et possédant la touche du marqueur, Stone, sélectionné au 178e rang au total en 2010, doit améliorer sa vitesse afin de demeurer avec les Sénateurs et pourrait se voir indiquer le chemin de Binghamton cette saison.

    « Je pense qu'il va se présenter au camp de cette année et batailler pour une place, et s'il doit retourner à Binghamton, ce n'est pas la fin du monde, a déclaré Dorion. Je ne vois pas cela comme un pas en arrière, je vois juste la situation comme celle de quelqu'un qui a besoin d’un certain temps dans les ligues mineures pour affiner son jeu de la LNH ».

    9. Mark Borowiecki, D: Un choix de cinquième ronde (139e au total) en 2008, Borowiecki devra s'affirmer bientôt comme un joueur régulier dans la LNH. Borowiecki, 24 ans, joue comme un joueur qui est plus gros que son gabarit de 6 pieds 1 pouce, 200 livres et a accumulé 14 points et 127 minutes de pénalité en 53 matchs avec Binghamton la saison dernière.

    « Il s'agit d'un grand bonhomme physique, un défenseur qui déploie beaucoup d’énergie en plus d’ajouter avec un élément de ténacité, a déclaré Dorion. Je pense que beaucoup d'équipes veulent des défenseurs comme ça dans leur alignement. Je pense que le fait que nous lui ayons donné un contrat à deux volets cette année et un contrat à un seul volet l’année suivante démontre que nous sommes vendus à sa cause à long terme. »

    10. Chris Driedger, G: Le gardien de but des Hitmen de Calgary a très bien joué dans la Ligue de l'Ouest lors des séries éliminatoires la saison dernière. Il a cumulé un pourcentage d'arrêts de ,931 et une moyenne de buts alloués de 2,39 en 17 matchs pour mener son équipe jusqu’au 7e match de la finale d’association.

    Driedger, 19 ans, possède un bon gabarit (6 pieds 3 pouces, 187 pouces), et les Sénateurs ont été encouragés avec ce qu'ils ont vu du 76e choix au repêchage de 2012.

    « Nous pensons que Chris a vraiment mûri, et ce davantage au niveau mental que physique, a déclaré Dorion. Il a décidé d’occuper la tâche d'être numéro 1 et d’être un leader dans son équipe. Il a montré, dans les séries éliminatoires, qu'il peut gagner des matchs par lui-même, il s’est rendu jusqu’au septième match face à d’Edmonton dans l’Association de l’Est. Il était certainement le meilleur joueur de son équipe et il a montré qu'il pouvait se lever pour répondre à la pression. »

    Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
    vs.
    La série débute le 18 avril
    vs.
    Montréal mène la série 1-0
    vs.
    Pittsburgh mène la série 1-0
    vs.
    New York mène la série 1-0
    vs.
    La série débute le 17 avril
    vs.
    La série débute le 17 avril
    vs.
    Anaheim mène la série 1-0
    vs.
    La série débute le 17 avril
     

    La LNH sur Facebook